Feed aggregator

Oxfam Country Director TCHAD (D'jamena)

Intermon Oxfam - 10 July, 2014 - 19:15
Tipo  Plantilla Descripción 

Oxfam travaille au Tchad dans divers domaines: préparation et réponse aux crises humanitaires, promotion des droits de la femme, bonne gouvernance et soutien à la société civile, sécurité alimentaire et moyens d'existence dans la région sahélienne et soudanienne. Nous collaborons avec plusieurs partenaires au niveau national et local, avec des programmes et actions de plaidoyer. Nous comptons avec une équipe multidisciplinaire et diverse, hautement engagée à accompagner des changements durables qui réduisent la vulnérabilité et l'inégalité

Referencia  77/ 13 - 14

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


-Donne une direction stratégique au programme d'Oxfam dans le pays d'intervention.
-Responsable envers le Groupe chargé de la gouvernance des programmes de WAM pour l'exécution, la gestion efficace, le suivi et l'évaluation du programme, de même que des enseignements à tirer.
-Dans un modèle de consortium, tient l'Affilié de gestion responsable de l'exécution de sa partie de la stratégie et du plan du programme. Préside l'Équipe de direction pays, avec les Directeurs des Affiliés de mise en oeuvre.
-Est le/la principal(e) représentant(e) d'Oxfam et du programme national dans le pays d'intervention, dans la région et dans le monde. Construit des relations et développe des réseaux.
-Supervise directement le travail de l'Affilié de gestion dans le pays : employés, budget, financement, de même que le programme mis en oeuvre par l'Affilié de Gestion. Il/Elle est supervisé(e) directement par l'Affilié de gestion.
-Veille au succès de la mise en oeuvre des activités de transition vers la Structure de Gestion Unique.
-Travaille avec l'Équipe de direction Pays (le cas échéant) pour veiller au respect des normes minimales dans le pays - pour les programmes, la gestion des programmes, les RH, la finance, la sécurité, la santé et sûreté, etc.
-Coordonne avec l'Équipe de direction pays (le cas échéant) l'identification de nouvelles sources de financement et négocie les possibilités de financement pour appuyer l'exécution du programme.
-Assure la direction générale de la préparation, de l'atténuation et de la gestion des catastrophes, y compris les activités d'intervention humanitaire pour les urgences

Profil requis


-Expérience, au niveau cadre supérieur, de diriger l'élaboration et de garantir l'exécution d'une stratégie de programmation, soit directement soit par le biais de partenaires, dans au moins un contexte difficile.
-Aptitudes analytiques prouvées et capacité à penser stratégiquement, y compris la capacité de penser au-delà du contexte du programme pays et d'agir dans un cadre régional et mondial.
-Capacité de gérer l'élaboration d'une analyse de haut niveau des facteurs entraînant la pauvreté, la marginalisation et la vulnérabilité dans les pays en développement, et de contribuer à cette analyse. Ceci implique d'être capable de « penser politiquement » en comprenant les motivations, les pressions et les difficultés des collègues, des partenaires et des autres acteurs.
-Expérience de gérer et motiver des équipes pluridisciplinaires et géographiquement éloignées; un haut degré de conscience de soi et une bonne capacité à motiver une équipe pour que sa performance soit toujours excellente, tout en soutenant le développement professionnel des individus.
-Expérience de la gestion de processus de changement et de relations complexes impliquant une grande variété de parties prenantes, internes et externes, aux cultures diverses, sur une variété de disciplines et de zones géographiques.
-Expérience de représenter une organisation auprès des partenaires, des agences gouvernementales, des organisations du secteur privé et des donateurs à un niveau hiérarchique élevé ; au niveau local, régional et mondial.
-Un engagement actif à promouvoir l'égalité des sexes et les intérêts des personnes marginalisées dans toutes les activités d'une organisation.
-Grandes capacités de gestion financière pour orienter le budget opérationnel.
-Expérience de la collecte de fonds accumulée dans diverses institutions, aussi bien locales qu'internationales.
-Compréhension de la gestion de la sécurité et des risques dans le contexte des ONGI.
-Expérience au sein d'Oxfam fortement souhaitée avec connaissance et expérience de processus internes One Oxfam (SMS, processus 2020).
-Bonnes connaissances informatiques et compréhension de la manière dont les progrès technologiques peuvent favorablement contribuer aux objectifs d'une ONGI.
-Excellente communication orale et écrite pour motiver, influencer et négocier.
-Maîtrise du français et de l'anglais et idéalement connaissance pratique de la langue locale et l'espagnol.
Compétences Comportementales
-S'efforce d'atteindre les résultats en établissant et communiquant les objectifs et en garantissant que les décisions soient prises et les problèmes soient résolus de manière efficace et adaptée. Capable de résoudre des problèmes complexes et de se montrer clair(e) et efficace dans ses communications et sa représentation.

Comportements externes
*Pensée analytique
*Initiative
*Communications

-Obtient des résultats en travaillant efficacement avec les autres et en leur demandant des comptes. Communique de manière appropriée, encourage et développe les autres, fait part de ses commentaires et adapte son style de direction pour garantir de bons résultats. Capable d'influencer et de gérer plusieurs parties concernées.
Leadership
*Motive & développe les autres
*Obtient des résultats
*Facilite le changement

-Construit et consolide une culture interne en faisant preuve de conscience de soi et en communiquant de manière adaptée afin de montrer l'exemple à suivre.

Comportements internes
*Conscience interpersonnelle

Conditions


Date de prise de fonctions souhaitée:de que possible
Salaire:45.000 euros- 50.000 euros annuel brut (Autres bénefices selon les politiques en vigeur)
Durée:2 ans, renouvelable
Rattachement hierarchique:Direction Régionale Afrique de l'Ouest et Maghreb

Comment poser sa candidature:
Ce poste vous intéresse ?
Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence 77/13-14 dans l'objet de votre courriel à: jobs@oxfamintermon.org .

Date limite de réception des candidatures: 21/07/2014

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité en matière d'emploi.

Seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


Gestionnaire de changement « Oxfam2020 » (h/f)

Oxfam-Solidarité (Belgium) - 10 July, 2014 - 15:35

Oxfam-Solidarité s'engage dans un processus de changement complexe qui nécessite un accompagnement professionnel des équipes à Bruxelles et sur le terrain.

Oxfam-Solidarité est donc à la recherche d'un(e) gestionnaire de changement « Oxfam2020 » , chargé(e) d'accompagner les collaborateurs du Département Sud, du Département Nord et des services de support au siège et sur le terrain dans les démarches entreprises pour s'adapter et s'intégrer dans la nouvelle architecture de la confédération Oxfam, et pour donner un soutien dans l'élaboration d'une communication de qualité sur ce processus.

Le gestionnaire de changement rapporte au directeur RH.

Description de fonction

Maitrise du processus de changement :

Soutenir l'élaboration d'un Business model Oxfam en 2020 qui explicite les liens entre les collaborateurs en Belgique et sur le terrain avec les autres affiliés et le secrétariat international.

Appuyer le Comité de Direction pour le développement d'un plan de changement et l'implémentation du processus de changement

Faciliter la réflexion interne (Oxfam-Solidarité et Oxfam-en-Belgique) sur le changement dans les rôles et responsabilités des équipes à Bruxelles et sur le terrain en liens avec les 4 fonctions clés (influence, knowledge, quality programme implementation, resource generation)

Développer des outils pertinents pour les fonctions clés d'influence (par ex. digital campaigning) et de knowledge

Contribuer à la création de la conscience et de l'espace pour le développement individuel, de l'équipe et de l'organisation

Mettre à disposition des outils variés pour faciliter le processus

Accompagnement des collaborateurs

Connaître parfaitement l'ensemble des processus en développement dans le cadre de la mise en place de la nouvelle architecture Oxfam2020

Organiser une veille attentive et signaler les changements importants dans le processus

Servir de point de contact pour l'équipe Oxfam-Solidarité au siège et les agents de liaison sur le terrain sur les questions Oxfam2020

Répercuter vers le groupe de travail interne et/ou vers Oxfam International les questions posées par l'équipe d'Oxfam-Solidarité au sujet du processus et faire part des réponses

Assister l'équipe à Bruxelles et dans les bureaux de liaison dans la compréhension univoque du processus

Participer aux téléconférences après les avoir préparées avec les staffs pertinents à Bruxelles et dans les bureaux de liaison

faciliter des dialogues et assurer des formations à destination des collaborateurs d'Oxfam -Magasins du Monde et d'Oxfam-Wereldwinkels

Faciliter auprès des collaborateurs la compréhension de ce nouvel environnement et l'expression des aspirations individuelles dans cet environnement

Communication

Elaborer une politique de communication au sein d'Oxfam-Solidarité et d'Oxfam-en-Belgique sur le processus de changement en ligne avec les directives d'Oxfam International

Participer aux réunions Oxfam International pertinentes dans le cadre de la fonction

Appuyer la communication externe

Profil

Diplôme universitaire ou équivalent de par l'expérience

Adhésion à la vision et à la mission d'Oxfam-Solidarité

Au moins 7 années d'expérience dans le monde de l'associatif, une expérience dans un réseau international est un atout. Idéalement, le(la) candidat(e) a exercé une fonction similaire dans une ONG ou une institution de dimension internationale

Connaissance et expérience dans les processus de changement (les principes, des bonnes pratiques)

Compréhension rapide des structures, pratiques et environnements organisationnels

Bonne maîtrise du français, du néerlandais et de l'anglais

Sens du travail en équipe et en réseau, avec des interlocuteurs variés ; mais aussi capacité de travailler de manière autonome

Capacité analytique et logique

Rigueur d'organisation, rapidité dans l'exécution de projets, respect des délais

Capacité de rendre des comptes et de respecter les démarches de l'association

Faire preuve de flexibilité et d'esprit d'initiative dans la recherche de solutions

Être orienté vers des résultats tangibles

Etre sensible aux préoccupations des collaborateurs, les comprendre et y répondre

Bonne capacité de rédaction et de synthèse

Offre

Lieu de travail : rue des Quatre-Vents 60, 1080 Bruxelles

Salaire basé sur les grilles salariales d'Oxfam (selon expérience utile) + 13ième mois + chèques repas

Contrat à temps-plein (38h) et à durée déterminée (12 mois)

Intéressé(e) ?

Envoyez votre lettre de motivation et votre CV avant le 31 juillet 2014 (Réf. Recrutement gestionnaire de changement Oxfam2020) à jobs@oxfamsol.be ou par la poste :

Oxfam-Solidarité

Recrutement gestionnaire de changement

Rue des Quatre Vents 60

1080 Bruxelles

RESPONSABLE DU PROGRAMME SÉCURITÉ ALIMENTAIRE (Guera/Tchad)

Intermon Oxfam - 10 July, 2014 - 11:15
Tipo  Plantilla Referencia  20/ 14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Sous la supervision du Directeur Pays, le Responsable de Programme est le représentant d'OXFAM dans la région du Guera. Il/elle propose de nouvelles interventions dans les champs d'intervention d'OXFAM et dirige la mise en marche des projets en suivant la stratégie du Programme MESA.

Principales Responsabilités

Concevoir et formuler, avec la direction de pays et les équipes techniques (Food Security Manager, WASH Manager, Advocacy manager, Responsable Programme Action Humanitaire), la stratégie du programme dans la zone de Guéra et les réponses catégorie 3.

Concevoir et mettre en oeuvre la stratégie d'influence du programme.

Concevoir et mettre en oeuvre un plan MEAL (suivi, évaluation et apprentissage), du programme.

Diriger le processus d'identification, planification, exécution et justification des projets avec son équipe et l'appui de l'équipe de Coordination.

Gérer la sécurité de la zone (programmes et personnels) et s'assurer que la gestion de la sécurité des membres nationaux et internationaux de l'équipe OI suit la Politique Sécurité OI, le Guide Sécurité pour le Tchad, le Plan de Sécurité de la base, ainsi que d'autres dispositions prises pour garantir la sécurité dans la région du Guéra.

Faire le suivi de l'évolution du contexte politique, économique et social, et de la situation de la sécurité et de ses effets sur la situation humanitaire et des moyens d'existences pour la population et les équipes Oxfam Intermón.

Coordonner et garantir la correcte gestion des ressources affectées aux programmes et mis en oeuvre dans sa zone de compétence :
- Ressources humaines
- Ressources matérielles et financières.

Représenter Oxfam Intermón au niveau du terrain.
Participer au renforcement des capacités des personnels nationaux d'Oxfam Intermón et des organisations partenaires en termes d'analyse, prévisions, écriture de rapports, etc.

Travailler à l'identification de partenaires locaux sur la zone.

Profil requis


Connaissance et engagement dans les principes Oxfam Intermón et OXFAM
Connaissance et expérience minimum de 3 ans en programmes de Développement en sécurité alimentaire et en action humanitaire et plaidoyer.
3 ans d'expérience minimum sur le terrain dans des missions humanitaires EFSL( description des sigles svp ) ou des programmes de développement au niveau international et notamment sahélien
Connaissance et expérience dans des contextes de transition vers le développement, ainsi que l'expérience dans des projets de développement et d'influence avec des partenaires locaux.
Capacités de gestion d'équipe et de leadership.
Habilités d'action comme leader d'une équipe multiculturelle et multidisciplinaire.
Capacité de représentation de l'organisation et de négociation en son nom.
Adaptabilité aux contextes changeants et être capable de gérer des situations sécuritaires complexes.
Langues : maïtrise du français. La maitrise de l'Anglais est vivement souhaitée. La connaissance de l'Arabe est un plus.
Informatique : connaissances au niveau utilisateur, maîtrise d'Excel.

Conditions


- Type de contrat: Contrat de 24 mois (renouvelable)
- Lieu de travail : Base de Mongo avec des visites a Ndjamena et Mangalme
- Prise de fonction: immédiate
- Rétribution: 32.829,46 eurosBrut/annuel

PROCESSUS DE DEPOT DES CANDIDATURES

Faire parvenir la candidature (CV et Lettre de motivation seulement) par email au recrutementchad@oxfamintermon.org

Indiquer dans l'objet de l'email (obligatoirement) : Responsable du Programme-Guera 20/14-15

Dossiers acceptés : MS Word ou PDF ne dépassant pas 2MB

Date limite de réception des candidatures: Mardi 15 juillet de 2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 15/07/2014.


RESPONSABLE D'ACTION HUMANITAIRE (Tchad)

Intermon Oxfam - 10 July, 2014 - 11:15
Tipo  Plantilla Referencia  13/ 14 - 15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Placée sous la responsabilité hiérarchique du Directeur de Pays, et sous responsabilité fonctionnelle du Coordinateur Régional D'Action Humanitaire pour Afrique de l'Ouest et le Maghreb à Barcelone, la personne sélectionnée sera responsable de contrôler, définir, proposer et diriger les défis humanitaires de Oxfam Intermon (OI) dans le pays, en analysant le contexte et en proposant des projets et des programmes pertinents. Le lieu de travail sera N'djamena

Responsabilités
Surveiller le contexte politique, économique et social, la situation de sécurité et les effets sur la situation humanitaire de la population.

Concevoir, formuler et mettre en place la stratégie d'action humanitaire et la planification du plan de préparation, réponse humanitaire et gestion de risques.

Diriger le processus de planification, exécution et justification du Programme Humanitaire avec son équipe, et en particulier la réponse aux réfugiés procèdent de la crise humanitaire en Republique Centroafricaine (RCA).

En cas de crise et / ou détérioration de la situation actuel, réaliser une évaluation des besoins humanitaires et proposer, au Directeur du Pays et au Coordinateur Régional d'Action Humanitaire, une stratégie d'intervention.

Diriger les interventions humanitaires de préparation, DRR et réponse.

Veiller pour l'application des standards de qualité et instruments d'Oxfam International

Garantir la mise à jour du Plan de Contingence d'Oxfam au Tchad.

Représenter Oxfam dans les fora humanitaires nationales et régionales si nécessaire.
Suivre et garantir le respect des requêtes des bailleurs de fonds.

Assurer une bonne gestion des ressources d'AH (humaines, financières et matérielles).

Coordonner et diriger le développement des personnes qui font partie de l'équipe en garantissant le respect des normes et politiques de RH de l'organisation.
Veiller pour le respect des normes de sécurité des équipes d'action humanitaire sur le terrain en accord avec le guide de sécurité d'OI dans le pays et veiller pour le respect du Code de Conduite.

Profil requis


Diplôme universitaire : agriculture, élevage, socio-économie, Wash. Une formation complémentaire en Action Humanitaire sera un plus.

Connaissances du DHI, plans de contingence, de réponse humanitaire, de préparation, de mitigation et prévention de désastres.

Trois ans minimum d'expérience sur le terrain dans la gestion de programmes humanitaires dans des postes de coordination. Souhaitable expérience de travail avec des partenaires.

Expérience dans la réalisation des missions exploratoires et formulation, suivi et évaluations des projets humanitaires.

Expérience dans la gestion des projets d'Eau, hygiène et Assainissement et/ou sécurité alimentaire sera un plus

Expérience en analyses de contexte et de la sécurité.

Maîtrise du français et anglais

Informatique : connaissance au niveau d'utilisateur. Bonne connaissance d'Excel.
Disponibilité pour voyager.

Adhésion aux principes d'égalité entre les sexes et engagement avec les principes humanitaires et l'idéologie d'OI.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 12 mois.
Rétribution: 38.733,76 Euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'djamena
Incorporation: Le plus tôt possible
Processus de sélection
Les personnes intéressées peuvent envoyer leur curriculum vitae, lettre de motivation et photographie récente à humanitarianstaff@OxfamIntermon.org, en indiquant la référence 13/14-15 RPAH Tchad. (Veuillez indiquer la source où vous avez trouvé l'offre d'emploi).
Le délai de présentation des demandes s'achèvera le 13/07/2014.
Les candidats présélectionnés seront contactés dans un délai de 20 jours, après la date de clôture fixée ci-dessus.
Intermón Oxfam applique toujours le principe de l'égalité des chances entre femmes et hommes pour tous les postes de travail.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 13/07/2014.


PROGRAM FUNDING OFFICER (Tchad, N'djamena)

Intermon Oxfam - 10 July, 2014 - 11:15
Tipo  Plantilla Referencia  23/14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Pour notre mission dans le pays du Tchad, nous recherchons un/e Program Funding Officer
Placée sous la responsabilité hiérarchique du Business Support Manager, et sous responsabilité fonctionnelle des deux poste complémentaires du Régional Fundraiser (RF) et du Gestionnaire de Subvensions (GS). La personne sélectionnée sera responsable de: a) Contribuer à la maximisation de la captation de fonds au niveau du pays et à la couverture des besoins financiers de la mission Oxfam Intermon. b) Faciliter la gestion correcte et efficace des fonds alloués sous contrats de financements par des bailleurs de fonds. Le lieu de travail sera N'djamena.

Responsabilités/tâches

Responsable de l'envoi de la documentation du projet aux bailleurs de fonds, tout en garantissant le respect des formats et normes des bailleurs de fonds.
Responsable du suivi administratif des contrats de financement signés et mis en oeuvre au Tchad.
Responsable de la correcte information des personnes de référence au siège sur les opportunités de financement existantes, les propositions en cours de développement et les communications faites aux bailleurs sur des contrats en cours.
Elabore, en coordination avec la RF et la GS, le calendrier annuel des présentations des propositions et rapports aux bailleurs de fonds et la réalisation des évaluations et audits.
Coordonne l'élaboration des concept note, des propositions de projet, et des rapports intermédiaires et finaux pour les différents bailleurs des fonds.
Garantir que les conditions et normes des bailleurs des fonds sont connues et appliquées par toute l'équipe avec appui du département de Financement Institutionnel. Forme régulièrement les équipes programme sur les normes et conditions des bailleurs des fonds, en complément des formations dispensées par le département correspondant.
Contribue et participe à la préparation et mise en oeuvre des audits des bailleurs de fonds dans le pays, en collaboration avec l'équipe
Participe à la planification programmatique et financière annuelle au Tchad.
Participe / contribue à d'autres actions liés au Funding pour Oxfam au Tchad

Profil requis


Formation Universitaire, de préférence dans les domaines Sciences économiques, Sociales ou similaire.

Expérience dans l'identification, formulation, suivi et justification des projets de coopération et/ou action humanitaire.

Excellentes capacités d'expression écrite et esprit de synthèse.

Expérience de travail avec les bailleurs de fonds, notamment ECHO, UE, agences UN, et AECID (gouvernement espagnol), coopération espagnole décentralisée.

Excellente maîtrise du français et de l'anglais, tant oral qu'écrit.

Connaissance et expérience dans des projets de développement et d'action humanitaire.

Très bonne connaissance et pratique des programmes informatiques Excel, Word.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 6 mois (renouvelable si besoin)
Rétribution: 27.930,67 euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'Djamena
Incorporation: Le plus tôt possible

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence du processus : PFO 23/14-15 dans l'objet de votre courriel à: humanitarianstaff@oxfamintermon.org

Date limite de réception des candidatures: 21.07.2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion en matière d'emploi.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


Why ‘political economy analysis’ has lost the plot, and we need to get back to power and politics

Latest from Duncan Green's blog - 10 July, 2014 - 07:30

Adrian Leftwich (right), a much-loved guru of the ‘Thinking and Working Politically’ (TWP) movement, died in April 2013. But in testament to his importance (and the slow grind of academic publishing), his last paper only came out last month, and it is an important one.

Written with David Hudson of UCL (and universally referred to as the ‘Hudwich paper’), From Political Economy to Political Analysis critiques the way TWP has evolved. In a nutshell, it fears that it has succumbed to two temptations – trying too hard to look like economics, and succumbing to pressure to turn itself into a toolkit. Time to get back to power and politics.

I loved the paper for two main reaons: it nails the origins of my disquiet at the way that in polite society, we often say ‘political economy’ when we actually mean politics, and it puts human agency back in to what can sometimes seem like a defeatist exercise (political economist = someone who comes and explains why your project has failed). Some highlights:

‘Political economy has thus now virtually become a shorthand term for the emerging consensus that it is not only technical, administrative or managerial factors that explain poor development performance. The way in which political and economic processes interact is also critical in promoting or frustrating developmental processes.

There have been three broad phases – or ‘generations’ – of political economy work:

The ‘first generation’, in the 1990s, mainly addressed issues of ‘governance’ (and especially the reasons for the absence of ‘good governance’), but largely from a technical, administrative, managerial, capacity-building and, subsequently, public sector management perspective. Work in this tradition continues.

The ‘second generation’ is best typified by DFID’s Drivers of Change, Sida’s Power Analysis, and the Dutch SGACA work (Strategic Governance and Corruption Analysis). Importantly, these approaches and the many studies they generated made a huge contribution. They ‘brought politics back in’, with a greater emphasis on historical, structural, institutional and political elements that shaped the context within which actors worked.

The ‘third generation’, often combining elements from the previous two, has come to be strongly influenced by assump­tions, concepts and methods drawn from economics. It emphasises the way in which institutional incentives shape behaviour to produce positive or dysfunctional developmental outcomes. In short, political economy has come to be the economics of politics, and less about political analysis.’

But the latest twists have some serious limitations:

‘The key analytical concepts are seldom well-defined, carefully differentiated or usefully disaggregated. Among these we include institutions, structure, agency, ideas, contingency and – above all – power. The way they are used tends to provide for lumpy, one-dimensional analysis. It does not allow analysts or policy makers to reach the detailed inner politics that shapes or frustrates change.

The explanatory core of third generation political economy has increasingly come to focus on how interests, incentives and institutions shape and explain both how agents behave and the political processes and practices that affect development outcomes.

The net effect has been to transform the analysis of politics into the economics of politics. And, by effectively reducing politics to a form of ‘market’, much recent political economy misses what is distinctively political about politics – power, interests, agency, ideas, building coalitions and the impact of contingency.

Political analysis on the other hand takes politics, power and agency much more seriously. Unlike second and third generation political economy, political analysis enables one to dig down to the level of messy, everyday politics.
This is where there are competing ideas, interests, values and preferences; where specific groups and interests struggle over the control, production, use and distribution of resources; where conflict is negotiated; where bargains are struck; and where formal and informal political settlements, alliances and coalitions are made and broken. Here politics collapses and violent conflict can break out; institutions are contested, shaped, implemented, avoided, undermined or amended; contingency, critical junctures and windows of opportunity disturb old patterns or open up new possibilities and – crucially – here the different players use different sources, forms, expressions and degrees of both de jure and de facto power.

There is now a growing realisation that we need to refocus not simply on ‘big structures’ but also on actors – in short, agency, defined as the ability of individuals, organisations and groups of collective actors to consciously deliberate and act strategically to realise their intentions, whether developmental or not. But, whether individual or collective, agents do not work politically in a limitless, structureless and institution-free plane of open possibilities.

The structural and institutional contexts of power – formal and informal, local and external – always and everywhere consti­tute constraints. However, while structures and institutions are constraints, they are not destiny. People, groups, organisations and coalitions do not move in unison, like reeds in the wind, to a change of incentives.

Structures and institutions provide opportunities and resources that agents can use – and hence also provide room for manoeuvre. The point is that structures and institutions of power not only constrain political actors, but can also provide the resources which they, as agents, can find and use to initiate or bring about change.

Political analysis does not ignore interests, incentives or institutions, but goes further and deeper. It differentiates and disag­gregates interests, ideas, incentives and institutions, and also has the analysis of power (and the sources and forms of power) at its core.

Political analysis focuses on how the structures and institutions of power shape how agents behave, and how they do or can strategise, frame, generate, use, mobilise and organise power and institutions to bring about domestically owned deliberation and appropriate change in the politics of development.

Ultimately, if you wish to defeat poverty, prepare to address the power and the politics that keeps people poor. That is why political analysis matters.’

If you want to understand what TWP is all about, the full 108 page paper is a great place to start.

RESPONSABLE DU PROGRAMME SÉCURITÉ ALIMENTAIRE (Guera/Tchad)

Intermon Oxfam - 9 July, 2014 - 19:15
Tipo  Plantilla Referencia  20/ 14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Sous la supervision du Directeur Pays, le Responsable de Programme est le représentant d'OXFAM dans la région du Guera. Il/elle propose de nouvelles interventions dans les champs d'intervention d'OXFAM et dirige la mise en marche des projets en suivant la stratégie du Programme MESA.

Principales Responsabilités

Concevoir et formuler, avec la direction de pays et les équipes techniques (Food Security Manager, WASH Manager, Advocacy manager, Responsable Programme Action Humanitaire), la stratégie du programme dans la zone de Guéra et les réponses catégorie 3.

Concevoir et mettre en oeuvre la stratégie d'influence du programme.

Concevoir et mettre en oeuvre un plan MEAL (suivi, évaluation et apprentissage), du programme.

Diriger le processus d'identification, planification, exécution et justification des projets avec son équipe et l'appui de l'équipe de Coordination.

Gérer la sécurité de la zone (programmes et personnels) et s'assurer que la gestion de la sécurité des membres nationaux et internationaux de l'équipe OI suit la Politique Sécurité OI, le Guide Sécurité pour le Tchad, le Plan de Sécurité de la base, ainsi que d'autres dispositions prises pour garantir la sécurité dans la région du Guéra.

Faire le suivi de l'évolution du contexte politique, économique et social, et de la situation de la sécurité et de ses effets sur la situation humanitaire et des moyens d'existences pour la population et les équipes Oxfam Intermón.

Coordonner et garantir la correcte gestion des ressources affectées aux programmes et mis en oeuvre dans sa zone de compétence :
- Ressources humaines
- Ressources matérielles et financières.

Représenter Oxfam Intermón au niveau du terrain.
Participer au renforcement des capacités des personnels nationaux d'Oxfam Intermón et des organisations partenaires en termes d'analyse, prévisions, écriture de rapports, etc.

Travailler à l'identification de partenaires locaux sur la zone.

Profil requis


Connaissance et engagement dans les principes Oxfam Intermón et OXFAM
Connaissance et expérience minimum de 3 ans en programmes de Développement en sécurité alimentaire et en action humanitaire et plaidoyer.
3 ans d'expérience minimum sur le terrain dans des missions humanitaires EFSL( description des sigles svp ) ou des programmes de développement au niveau international et notamment sahélien
Connaissance et expérience dans des contextes de transition vers le développement, ainsi que l'expérience dans des projets de développement et d'influence avec des partenaires locaux.
Capacités de gestion d'équipe et de leadership.
Habilités d'action comme leader d'une équipe multiculturelle et multidisciplinaire.
Capacité de représentation de l'organisation et de négociation en son nom.
Adaptabilité aux contextes changeants et être capable de gérer des situations sécuritaires complexes.
Langues : maïtrise du français. La maitrise de l'Anglais est vivement souhaitée. La connaissance de l'Arabe est un plus.
Informatique : connaissances au niveau utilisateur, maîtrise d'Excel.

Conditions


- Type de contrat: Contrat de 24 mois (renouvelable)
- Lieu de travail : Base de Mongo avec des visites a Ndjamena et Mangalme
- Prise de fonction: immédiate
- Rétribution: 32.829,46 eurosBrut/annuel

PROCESSUS DE DEPOT DES CANDIDATURES

Faire parvenir la candidature (CV et Lettre de motivation seulement) par email au recrutementchad@oxfamintermon.org

Indiquer dans l'objet de l'email (obligatoirement) : Responsable du Programme-Guera 20/14-15

Dossiers acceptés : MS Word ou PDF ne dépassant pas 2MB

Date limite de réception des candidatures: Mardi 15 juillet de 2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 15/07/2014.


RESPONSABLE D'ACTION HUMANITAIRE (Tchad)

Intermon Oxfam - 9 July, 2014 - 19:15
Tipo  Plantilla Referencia  13/ 14 - 15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Placée sous la responsabilité hiérarchique du Directeur de Pays, et sous responsabilité fonctionnelle du Coordinateur Régional D'Action Humanitaire pour Afrique de l'Ouest et le Maghreb à Barcelone, la personne sélectionnée sera responsable de contrôler, définir, proposer et diriger les défis humanitaires de Oxfam Intermon (OI) dans le pays, en analysant le contexte et en proposant des projets et des programmes pertinents. Le lieu de travail sera N'djamena

Responsabilités
Surveiller le contexte politique, économique et social, la situation de sécurité et les effets sur la situation humanitaire de la population.

Concevoir, formuler et mettre en place la stratégie d'action humanitaire et la planification du plan de préparation, réponse humanitaire et gestion de risques.

Diriger le processus de planification, exécution et justification du Programme Humanitaire avec son équipe, et en particulier la réponse aux réfugiés procèdent de la crise humanitaire en Republique Centroafricaine (RCA).

En cas de crise et / ou détérioration de la situation actuel, réaliser une évaluation des besoins humanitaires et proposer, au Directeur du Pays et au Coordinateur Régional d'Action Humanitaire, une stratégie d'intervention.

Diriger les interventions humanitaires de préparation, DRR et réponse.

Veiller pour l'application des standards de qualité et instruments d'Oxfam International

Garantir la mise à jour du Plan de Contingence d'Oxfam au Tchad.

Représenter Oxfam dans les fora humanitaires nationales et régionales si nécessaire.
Suivre et garantir le respect des requêtes des bailleurs de fonds.

Assurer une bonne gestion des ressources d'AH (humaines, financières et matérielles).

Coordonner et diriger le développement des personnes qui font partie de l'équipe en garantissant le respect des normes et politiques de RH de l'organisation.
Veiller pour le respect des normes de sécurité des équipes d'action humanitaire sur le terrain en accord avec le guide de sécurité d'OI dans le pays et veiller pour le respect du Code de Conduite.

Profil requis


Diplôme universitaire : agriculture, élevage, socio-économie, Wash. Une formation complémentaire en Action Humanitaire sera un plus.

Connaissances du DHI, plans de contingence, de réponse humanitaire, de préparation, de mitigation et prévention de désastres.

Trois ans minimum d'expérience sur le terrain dans la gestion de programmes humanitaires dans des postes de coordination. Souhaitable expérience de travail avec des partenaires.

Expérience dans la réalisation des missions exploratoires et formulation, suivi et évaluations des projets humanitaires.

Expérience dans la gestion des projets d'Eau, hygiène et Assainissement et/ou sécurité alimentaire sera un plus

Expérience en analyses de contexte et de la sécurité.

Maîtrise du français et anglais

Informatique : connaissance au niveau d'utilisateur. Bonne connaissance d'Excel.
Disponibilité pour voyager.

Adhésion aux principes d'égalité entre les sexes et engagement avec les principes humanitaires et l'idéologie d'OI.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 12 mois.
Rétribution: 38.733,76 Euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'djamena
Incorporation: Le plus tôt possible
Processus de sélection
Les personnes intéressées peuvent envoyer leur curriculum vitae, lettre de motivation et photographie récente à humanitarianstaff@OxfamIntermon.org, en indiquant la référence 13/14-15 RPAH Tchad. (Veuillez indiquer la source où vous avez trouvé l'offre d'emploi).
Le délai de présentation des demandes s'achèvera le 13/07/2014.
Les candidats présélectionnés seront contactés dans un délai de 20 jours, après la date de clôture fixée ci-dessus.
Intermón Oxfam applique toujours le principe de l'égalité des chances entre femmes et hommes pour tous les postes de travail.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 13/07/2014.


PROGRAM FUNDING OFFICER (Tchad, N'djamena)

Intermon Oxfam - 9 July, 2014 - 19:15
Tipo  Plantilla Referencia  23/14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Pour notre mission dans le pays du Tchad, nous recherchons un/e Program Funding Officer
Placée sous la responsabilité hiérarchique du Business Support Manager, et sous responsabilité fonctionnelle des deux poste complémentaires du Régional Fundraiser (RF) et du Gestionnaire de Subvensions (GS). La personne sélectionnée sera responsable de: a) Contribuer à la maximisation de la captation de fonds au niveau du pays et à la couverture des besoins financiers de la mission Oxfam Intermon. b) Faciliter la gestion correcte et efficace des fonds alloués sous contrats de financements par des bailleurs de fonds. Le lieu de travail sera N'djamena.

Responsabilités/tâches

Responsable de l'envoi de la documentation du projet aux bailleurs de fonds, tout en garantissant le respect des formats et normes des bailleurs de fonds.
Responsable du suivi administratif des contrats de financement signés et mis en oeuvre au Tchad.
Responsable de la correcte information des personnes de référence au siège sur les opportunités de financement existantes, les propositions en cours de développement et les communications faites aux bailleurs sur des contrats en cours.
Elabore, en coordination avec la RF et la GS, le calendrier annuel des présentations des propositions et rapports aux bailleurs de fonds et la réalisation des évaluations et audits.
Coordonne l'élaboration des concept note, des propositions de projet, et des rapports intermédiaires et finaux pour les différents bailleurs des fonds.
Garantir que les conditions et normes des bailleurs des fonds sont connues et appliquées par toute l'équipe avec appui du département de Financement Institutionnel. Forme régulièrement les équipes programme sur les normes et conditions des bailleurs des fonds, en complément des formations dispensées par le département correspondant.
Contribue et participe à la préparation et mise en oeuvre des audits des bailleurs de fonds dans le pays, en collaboration avec l'équipe
Participe à la planification programmatique et financière annuelle au Tchad.
Participe / contribue à d'autres actions liés au Funding pour Oxfam au Tchad

Profil requis


Formation Universitaire, de préférence dans les domaines Sciences économiques, Sociales ou similaire.

Expérience dans l'identification, formulation, suivi et justification des projets de coopération et/ou action humanitaire.

Excellentes capacités d'expression écrite et esprit de synthèse.

Expérience de travail avec les bailleurs de fonds, notamment ECHO, UE, agences UN, et AECID (gouvernement espagnol), coopération espagnole décentralisée.

Excellente maîtrise du français et de l'anglais, tant oral qu'écrit.

Connaissance et expérience dans des projets de développement et d'action humanitaire.

Très bonne connaissance et pratique des programmes informatiques Excel, Word.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 6 mois (renouvelable si besoin)
Rétribution: 27.930,67 euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'Djamena
Incorporation: Le plus tôt possible

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence du processus : PFO 23/14-15 dans l'objet de votre courriel à: humanitarianstaff@oxfamintermon.org

Date limite de réception des candidatures: 21.07.2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion en matière d'emploi.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


RESPONSABLE DU PROGRAMME SÉCURITÉ ALIMENTAIRE (Guera/Tchad)

Intermon Oxfam - 9 July, 2014 - 16:15
Tipo  Plantilla Referencia  20/ 14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Sous la supervision du Directeur Pays, le Responsable de Programme est le représentant d'OXFAM dans la région du Guera. Il/elle propose de nouvelles interventions dans les champs d'intervention d'OXFAM et dirige la mise en marche des projets en suivant la stratégie du Programme MESA.

Principales Responsabilités

Concevoir et formuler, avec la direction de pays et les équipes techniques (Food Security Manager, WASH Manager, Advocacy manager, Responsable Programme Action Humanitaire), la stratégie du programme dans la zone de Guéra et les réponses catégorie 3.

Concevoir et mettre en oeuvre la stratégie d'influence du programme.

Concevoir et mettre en oeuvre un plan MEAL (suivi, évaluation et apprentissage), du programme.

Diriger le processus d'identification, planification, exécution et justification des projets avec son équipe et l'appui de l'équipe de Coordination.

Gérer la sécurité de la zone (programmes et personnels) et s'assurer que la gestion de la sécurité des membres nationaux et internationaux de l'équipe OI suit la Politique Sécurité OI, le Guide Sécurité pour le Tchad, le Plan de Sécurité de la base, ainsi que d'autres dispositions prises pour garantir la sécurité dans la région du Guéra.

Faire le suivi de l'évolution du contexte politique, économique et social, et de la situation de la sécurité et de ses effets sur la situation humanitaire et des moyens d'existences pour la population et les équipes Oxfam Intermón.

Coordonner et garantir la correcte gestion des ressources affectées aux programmes et mis en oeuvre dans sa zone de compétence :
- Ressources humaines
- Ressources matérielles et financières.

Représenter Oxfam Intermón au niveau du terrain.
Participer au renforcement des capacités des personnels nationaux d'Oxfam Intermón et des organisations partenaires en termes d'analyse, prévisions, écriture de rapports, etc.

Travailler à l'identification de partenaires locaux sur la zone.

Profil requis


Connaissance et engagement dans les principes Oxfam Intermón et OXFAM
Connaissance et expérience minimum de 3 ans en programmes de Développement en sécurité alimentaire et en action humanitaire et plaidoyer.
3 ans d'expérience minimum sur le terrain dans des missions humanitaires EFSL( description des sigles svp ) ou des programmes de développement au niveau international et notamment sahélien
Connaissance et expérience dans des contextes de transition vers le développement, ainsi que l'expérience dans des projets de développement et d'influence avec des partenaires locaux.
Capacités de gestion d'équipe et de leadership.
Habilités d'action comme leader d'une équipe multiculturelle et multidisciplinaire.
Capacité de représentation de l'organisation et de négociation en son nom.
Adaptabilité aux contextes changeants et être capable de gérer des situations sécuritaires complexes.
Langues : maïtrise du français. La maitrise de l'Anglais est vivement souhaitée. La connaissance de l'Arabe est un plus.
Informatique : connaissances au niveau utilisateur, maîtrise d'Excel.

Conditions


- Type de contrat: Contrat de 24 mois (renouvelable)
- Lieu de travail : Base de Mongo avec des visites a Ndjamena et Mangalme
- Prise de fonction: immédiate
- Rétribution: 32.829,46 eurosBrut/annuel

PROCESSUS DE DEPOT DES CANDIDATURES

Faire parvenir la candidature (CV et Lettre de motivation seulement) par email au recrutementchad@oxfamintermon.org

Indiquer dans l'objet de l'email (obligatoirement) : Responsable du Programme-Guera 20/14-15

Dossiers acceptés : MS Word ou PDF ne dépassant pas 2MB

Date limite de réception des candidatures: Mardi 15 juillet de 2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 15/07/2014.


RESPONSABLE D'ACTION HUMANITAIRE (Tchad)

Intermon Oxfam - 9 July, 2014 - 16:15
Tipo  Plantilla Referencia  13/ 14 - 15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Placée sous la responsabilité hiérarchique du Directeur de Pays, et sous responsabilité fonctionnelle du Coordinateur Régional D'Action Humanitaire pour Afrique de l'Ouest et le Maghreb à Barcelone, la personne sélectionnée sera responsable de contrôler, définir, proposer et diriger les défis humanitaires de Oxfam Intermon (OI) dans le pays, en analysant le contexte et en proposant des projets et des programmes pertinents. Le lieu de travail sera N'djamena

Responsabilités
Surveiller le contexte politique, économique et social, la situation de sécurité et les effets sur la situation humanitaire de la population.

Concevoir, formuler et mettre en place la stratégie d'action humanitaire et la planification du plan de préparation, réponse humanitaire et gestion de risques.

Diriger le processus de planification, exécution et justification du Programme Humanitaire avec son équipe, et en particulier la réponse aux réfugiés procèdent de la crise humanitaire en Republique Centroafricaine (RCA).

En cas de crise et / ou détérioration de la situation actuel, réaliser une évaluation des besoins humanitaires et proposer, au Directeur du Pays et au Coordinateur Régional d'Action Humanitaire, une stratégie d'intervention.

Diriger les interventions humanitaires de préparation, DRR et réponse.

Veiller pour l'application des standards de qualité et instruments d'Oxfam International

Garantir la mise à jour du Plan de Contingence d'Oxfam au Tchad.

Représenter Oxfam dans les fora humanitaires nationales et régionales si nécessaire.
Suivre et garantir le respect des requêtes des bailleurs de fonds.

Assurer une bonne gestion des ressources d'AH (humaines, financières et matérielles).

Coordonner et diriger le développement des personnes qui font partie de l'équipe en garantissant le respect des normes et politiques de RH de l'organisation.
Veiller pour le respect des normes de sécurité des équipes d'action humanitaire sur le terrain en accord avec le guide de sécurité d'OI dans le pays et veiller pour le respect du Code de Conduite.

Profil requis


Diplôme universitaire : agriculture, élevage, socio-économie, Wash. Une formation complémentaire en Action Humanitaire sera un plus.

Connaissances du DHI, plans de contingence, de réponse humanitaire, de préparation, de mitigation et prévention de désastres.

Trois ans minimum d'expérience sur le terrain dans la gestion de programmes humanitaires dans des postes de coordination. Souhaitable expérience de travail avec des partenaires.

Expérience dans la réalisation des missions exploratoires et formulation, suivi et évaluations des projets humanitaires.

Expérience dans la gestion des projets d'Eau, hygiène et Assainissement et/ou sécurité alimentaire sera un plus

Expérience en analyses de contexte et de la sécurité.

Maîtrise du français et anglais

Informatique : connaissance au niveau d'utilisateur. Bonne connaissance d'Excel.
Disponibilité pour voyager.

Adhésion aux principes d'égalité entre les sexes et engagement avec les principes humanitaires et l'idéologie d'OI.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 12 mois.
Rétribution: 38.733,76 Euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'djamena
Incorporation: Le plus tôt possible
Processus de sélection
Les personnes intéressées peuvent envoyer leur curriculum vitae, lettre de motivation et photographie récente à humanitarianstaff@OxfamIntermon.org, en indiquant la référence 13/14-15 RPAH Tchad. (Veuillez indiquer la source où vous avez trouvé l'offre d'emploi).
Le délai de présentation des demandes s'achèvera le 13/07/2014.
Les candidats présélectionnés seront contactés dans un délai de 20 jours, après la date de clôture fixée ci-dessus.
Intermón Oxfam applique toujours le principe de l'égalité des chances entre femmes et hommes pour tous les postes de travail.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 13/07/2014.


PROGRAM FUNDING OFFICER (Tchad, N'djamena)

Intermon Oxfam - 9 July, 2014 - 16:15
Tipo  Plantilla Referencia  23/14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Pour notre mission dans le pays du Tchad, nous recherchons un/e Program Funding Officer
Placée sous la responsabilité hiérarchique du Business Support Manager, et sous responsabilité fonctionnelle des deux poste complémentaires du Régional Fundraiser (RF) et du Gestionnaire de Subvensions (GS). La personne sélectionnée sera responsable de: a) Contribuer à la maximisation de la captation de fonds au niveau du pays et à la couverture des besoins financiers de la mission Oxfam Intermon. b) Faciliter la gestion correcte et efficace des fonds alloués sous contrats de financements par des bailleurs de fonds. Le lieu de travail sera N'djamena.

Responsabilités/tâches

Responsable de l'envoi de la documentation du projet aux bailleurs de fonds, tout en garantissant le respect des formats et normes des bailleurs de fonds.
Responsable du suivi administratif des contrats de financement signés et mis en oeuvre au Tchad.
Responsable de la correcte information des personnes de référence au siège sur les opportunités de financement existantes, les propositions en cours de développement et les communications faites aux bailleurs sur des contrats en cours.
Elabore, en coordination avec la RF et la GS, le calendrier annuel des présentations des propositions et rapports aux bailleurs de fonds et la réalisation des évaluations et audits.
Coordonne l'élaboration des concept note, des propositions de projet, et des rapports intermédiaires et finaux pour les différents bailleurs des fonds.
Garantir que les conditions et normes des bailleurs des fonds sont connues et appliquées par toute l'équipe avec appui du département de Financement Institutionnel. Forme régulièrement les équipes programme sur les normes et conditions des bailleurs des fonds, en complément des formations dispensées par le département correspondant.
Contribue et participe à la préparation et mise en oeuvre des audits des bailleurs de fonds dans le pays, en collaboration avec l'équipe
Participe à la planification programmatique et financière annuelle au Tchad.
Participe / contribue à d'autres actions liés au Funding pour Oxfam au Tchad

Profil requis


Formation Universitaire, de préférence dans les domaines Sciences économiques, Sociales ou similaire.

Expérience dans l'identification, formulation, suivi et justification des projets de coopération et/ou action humanitaire.

Excellentes capacités d'expression écrite et esprit de synthèse.

Expérience de travail avec les bailleurs de fonds, notamment ECHO, UE, agences UN, et AECID (gouvernement espagnol), coopération espagnole décentralisée.

Excellente maîtrise du français et de l'anglais, tant oral qu'écrit.

Connaissance et expérience dans des projets de développement et d'action humanitaire.

Très bonne connaissance et pratique des programmes informatiques Excel, Word.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 6 mois (renouvelable si besoin)
Rétribution: 27.930,67 euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'Djamena
Incorporation: Le plus tôt possible

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence du processus : PFO 23/14-15 dans l'objet de votre courriel à: humanitarianstaff@oxfamintermon.org

Date limite de réception des candidatures: 21.07.2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion en matière d'emploi.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


From ‘baby-making machines’ to active citizens: how women are getting organized in Nepal (case study for comments)

Latest from Duncan Green's blog - 9 July, 2014 - 07:30

Next up in this series of case studies in Active Citizenship is some inspiring work on women’s empowerment in Nepal. I would welcome comments on the full study: Raising Her Voice Nepal final draft 4 July

‘I was just a baby making machine’; ‘Before the project, I only ever spoke to animals and children’; ‘This is the first time I have been called by my own name.’ [Quotes from women interviewed by study tour, March 2011]

While gender inequality remains extreme in Nepal, Oxfam’s Raising Her Voice (RHV) programme on women’s empowerment is contributing to and reinforcing an ongoing long-term shift in gender norms, driven by a combination of urbanization, migration, rising literacy and access to media, all of which have combined to erode women’s traditional isolation.

During the past 20 years, Nepal has also undergone major political changes. It has moved from being an absolute monarchy to a republic, from having an authoritarian regime to a more participatory governance system, from a religious state to a secular one, and from a centralized system to a more decentralized one.

These shifts have produced some important windows of opportunity and implementation gaps on which RHV seeks to build. To do this, RHV has set up some 80 Community Discussion Classes (CDCs), bringing women together for up to 2 hours a day to share experiences, enhance their knowledge of local decision making, and build their communication, advocacy and leadership skills. Crucially, facilitators come from the communities themselves.

CDCs have become the building blocks of a remarkable exercise in grassroots empowerment. Women have seen tangible progress in their homes, communities and broader social and political roles on issues such as violence against women, political representation and the right to be heard.

Change Strategy

The change strategy in Nepal echoes RHV’s global framework (see diagram)

Personal Sphere

Although men have many informal and formal forums in which to discuss their issues, such as local tea shops or community meetings, women have previously been more isolated. Aiming to counter this, the CDCs have reached about 2,000 women through 80 classes.

CDC activities include literacy, discussions on community issues selected by the participants, and agreement on action plans to tackle shared problems. Often the facilitator introduces new information to the group, using printed material, but also role plays and debates.

Social Sphere

The CDCs have proven effective in breaking down the walls of women’s isolation. Almost all of them have started collective savings and credit schemes. Many have claimed ring-fenced, but often undisbursed village budgets for construction of community toilets and halls. Others have organized ward meetings that bring together women and men from across the community, as well as teachers, political party representatives and local government officials.

In many cases, CDCs took root slowly, identifying a few women who were relatively free to join project activities and building out from there, as they encouraged others who were either less convinced or faced greater constraints from husbands or others.

By creating an ‘enabling environment’ of women’s empowerment, rather than a specific project, RHV was able to adapt to the different context in the three project districts. In one, the focus was on addressing shared issues such as alcohol abuse, whereas in the other two, there was a stronger focus on supporting individual women through group coaching, counselling and mediation.

In addition to promoting women’s participation, the project deliberately sought to influence existing, mainly male, committee members as well as other influential local actors such as policy officers and civil servants.

Political Sphere

Work at national level highlighted poor governance, particularly at village and district levels, and its negative effects on the people, especially women. This was achieved through radio programmes, national assemblies involving over a hundred community women representatives, subsequent lobby meetings with politicians, bureaucrats, police, rights organisations etc.

In the event, RHV found that although the lobby meetings did not yield anything concrete immediately, they served as a strong morale booster for the women who came to Kathmandu (the majority of them for the first time in their lives). Many said that now that they had interacted face to face with so many senior officials and politicians, they could easily face the local level officials and politicians and would not allow them to look down on them and ignore their voice. They went back to their villages and did exactly that.

The CDCs also encouraged women’s participation in Nepal’s plethora of community organizations. RHV targeted four in particular: Community Forest User Groups (CFUGs), School Management Committees (SMCs), Sub-Health Post Management Committees (SHMCs), and Drinking Water and Sanitation User Groups (DWSUGs).

Women’s participation has grown most in committees with quotas, and evaluation finds that women members have more influence on, and are more likely to have leadership roles in, committees when they have received more training, are involved in more than one committee and are fully supported by their family.

New institutions are often more malleable and thus easier to influence than established ones, and an opportunity has arisen with the Ward Citizen Forums that are being gradually implemented under the Ministry of Local Development’s Local Governance and Community Development Programme. These are intended to facilitate participatory planning processes at village and ward levels, and also espouse accountability and transparency in local governance until local elections are held.

To some extent, CDC women leaders have also become role models for women in other communities, inspiring numerous women from villages next to RHV communities to ask for help in setting up their own CDCs.

Surprises and Dilemmas

Local political party committees and leaders soon noticed the confidence, leadership skills, and networks of RHV women and started trying to recruit them. Initially, the women were reluctant for fear that if they joined different political parties, they would lose their previous levels of solidarity and organisation, and things might fall apart.

Oxfam and its RHV partners cautiously watched and supported the CDCs, helping them analyse the manifestos of different political parties, explaining how political parties function, the electoral processes, and the pros and cons of joining political parties. This was a delicate balance between giving useful knowledge but at the same time leaving the decision up to them. So far more than 150 CDC women have joined different political parties and some of them now plan to stand in local elections.

When a project like this succeeds, it has to accept a certain loss of control. In the phrase of Robert Chambers, project managers have to ‘hand over the stick’ to poor women to take their own decisions. Empowered women come up with their own priorities and approaches, and these are sometimes uncomfortable for project organizers, as for example when women set up a number of Alcohol Control Committees, started limiting alcohol sales in the villages and imposing fines on drunkards. Some then went further and physically destroyed bars.

Feel free to comment on previous draft case studies in this series on Campaigning on the US Deepwater Horizon oilspill, Changing hearts and minds on Violence Against Women in South Asia, promoting Women’s Leadership in PakistanLabour Rights in Indonesia, and Community Protection Committees in DRC

Sudán del sur: "Si decís que nadie debería vivir así, ¿por qué estamos viviendo así?”

Hoy se celebra el tercer aniversario de la independencia de Sudán del Sur. Sin embargo, durante los últimos siete meses, el sentimiento de unidad presente en 2011 ha desparecido. Como consecuencia, más de 1,5 millones de personas se han visto obligadas a abandonar sus hogares y a vivir en terribles condiciones

Categories: OI Blog Channels

Soudan du Sud : derrière les barbelés, un abri précaire et des conditions effroyables

Ce mercredi marque le troisième anniversaire de l’indépendance du Soudan du Sud. Mais au cours des sept derniers mois, l’enthousiasme et l’espoir qui unissaient le peuple sud-soudanais en 2011 ont laissé place aux violences qui ont contraint 1,5 million de personnes à fuir de chez elles, dont beaucoup doivent à présent vivre dans des conditions effroyables, derrière les barbelés et dans l’eau stagnante

Categories: OI Blog Channels

South Sudan at 3: A tenuous shelter behind razor wire

Today marks South Sudan’s third year of independence. But in the past seven months, the sense of unity that brought its people together in 2011 has been lost, pushing 1.5 million from their homes and forcing many to live in appalling conditions.

Categories: OI Blog Channels

South Sudan at 3: A tenuous shelter behind razor wire

OI Blog all posts - english - 9 July, 2014 - 01:00

Today marks South Sudan’s third year of independence. But in the past seven months, the sense of unity that brought its people together in 2011 has been lost, pushing 1.5 million from their homes and forcing many to live in appalling conditions.

Soudan du Sud : derrière les barbelés, un abri précaire et des conditions effroyables

OI Blog all posts - french - 9 July, 2014 - 01:00

Ce mercredi marque le troisième anniversaire de l’indépendance du Soudan du Sud. Mais au cours des sept derniers mois, l’enthousiasme et l’espoir qui unissaient le peuple sud-soudanais en 2011 ont laissé place aux violences qui ont contraint 1,5 million de personnes à fuir de chez elles, dont beaucoup doivent à présent vivre dans des conditions effroyables, derrière les barbelés et dans l’eau stagnante

Syndicate content