Nous avons pu venir en aide à 730 000 personnes

Typhon Haiyan aux Philippines

Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan s’abattait sur les Philippines, touchant près de 14 millions de personnes. 4 millions se sont retrouvées sans abri. Des efforts humanitaires considérables ont été fournis au cours de la phase d’urgence, mais nous sommes aujourd’hui préoccupés par la situation des populations les plus pauvres, la reconstruction à long terme avançant encore bien trop lentement. 

Notre action sur place

Oxfam intervient sur les îles de Cebu, Leyte et Samar. Nous avons pu apporter une aide d’urgence à plus de 730 000 personnes dans les domaines de l’eau potable et de l’assainissement, de la sécurité alimentaire et de la reconstitution des moyens de subsistance.

Nous avons fourni un large éventail d’aide et de services : kits d’hygiène, services sanitaires, aide en argent liquide, kits de purification d’eau, semences de riz, abris et matériaux de construction, actions de sensibilisation à l’hygiène, travaux de déblaiement et traitement des déchets… Nous contribuons également à prévenir la propagation de maladies telles que la dengue et le paludisme, en coopération avec le département de la Santé de Tacloban.

Nous apportons un soutien aux communautés vivant de la pêche et de la culture du cocotier, en particuliers aux femmes, dont les moyens de subsistance ont été réduits à néant par le typhon. Nous allons fournir un capital de départ pour redémarrer ou créer des petites entreprises ainsi que des filets et du matériel de pêche, des semences et des engrais.

Malgré cela, de nombreuses personnes parmi les plus pauvres continuent de vivre dans des abris de fortune ou des tentes qui ne pourront résister aux tempêtes, même modérées. De nombreux agriculteurs qui vivaient de la culture de noix de coco et de nombreux pêcheurs n’ont aujourd’hui encore que peu de possibilités de gagner leur vie, voire aucune, alors que les distributions alimentaires ont cessé. Nous pensons qu’il est désormais temps de concentrer les efforts sur un appui à long terme pour renforcer les sources de revenus afin que les personnes sinistrées ne dépendent plus de l’aide d’urgence. Le fait que les plans de relogement ne prennent pas suffisamment en compte les besoins en termes d’emplois est notamment préoccupant.

Photos de distributions de kits d'hygiène effectuées récemment :

 

La situation

Le typhon Haiyan, appelé localement Yolanda, l'un des plus puissants jamais enregistrés, a frappé les Philippines dans la matinée du 8 novembre 2013. Cette terrible catastrophe donne malheureusement un aperçu des menaces qui pèsent sur la planète si rien n'est fait pour limiter le changement climatique et aider les populations vulnérables à s'adapter et faire face à ses conséquences.

  • Près de 14 millions de personnes ont été touchées par le typhon Haiyan, 6 000 ont été tuées et 4,4 millions ont été déplacées. Malgré la dévastation et les défis logistiques considérables, l'aide humanitaire d'urgence a permis à des millions de personnes de survivre.
  • Beaucoup reste à faire, particulièrement dans les zones rurales et difficiles d'accès. Comme c'est souvent le cas lors des catastrophes, le typhon Haiyan a frappé plus durement les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables. Dans les provinces touchées, 4 familles sur 10 vivaient déjà sous le seuil de pauvreté avant la tempête. De nombreuses familles vivaient de l'agriculture vivrière, de la pêche et de petits boulots, faiblement rémunérés ou dans des micro-entreprises.
  • Le typhon a touché un tiers des zones rizicoles du pays.
  • Un soutien à long terme est nécessaire afin d'aider les communautés et à mieux reconstruire et se protéger des chocs à venir. Le plan du gouvernement philippin d'Aide à la reconstruction après Yolanda (RAY), publié le 18 décembre 2013, présente de nombreux principes et intentions positifs. Manque encore toutefois une vision claire pour lutter contre la pauvreté et les inégalités.  

« Le typhon Haiyan donne un aperçu de choses à venir, souligne Justin Morgan, directeur pays d'Oxfam aux Philippines, alors qu'on s'attend à ce que les typhons s'intensifie en raison du changement climatique et que l'élévation du niveau de la mer, selon les prévisions, augmente les risques de submersions et leurs conséquences tragiques. Les Philippines auront besoin de programmes et de soutien durables afin de se préparer à de telles tempêtes. Elles auront aussi besoin que des actions soient entreprises pour lutter contre la menace du changement climatique. »

Suivez l’action d’Oxfam

Pour suivre nos opérations sur place, rendez-vous sur Twitter @Oxfam_fr et sur la page Facebook d’Oxfam aux Philippines : Oxfam sa Pilipinas

Dernière mise à jour : 5 mai 2014

Syndicate content
Permalink: http://oxf.am/pdn