Réactions - Négociations sur le Traité sur le Commerce des Armes à l’abri des regards


Anna MacDonald, responsable de la campagne “Control Arms” pour Oxfam

“Le commerce des armes est bien souvent un commerce de l’ombre, avec des contrats qui se négocient à l’écart, derrière des portes closes. Le Traité sur le Commerce des Armes s’efforce d’apporter davantage de lumière sur ce commerce, et de garantir qu’il y aura des lois transparentes et robustes pour empêcher que des armes ne finissent dans de mauvaises mains ».

“Du fait d’une toute petite minorité d’Etats, il semble que les négociations sur le TCA elles-mêmes vont également être frappées du sceau du secret. Les délégués présents à la conférence se sont mis d’accord sur le fait qu’au moins la moitié des sessions de négociation seront fermées pour les deux semaines qui viennent. »


Daniel Mack, de l’Institut Sou da Paz, membre de Control Arms au Brésil:

“Il est dommageable que certains parmi les plus fervents promoteurs d’un TCA robuste aient apparemment capitulé et accepté qu’une « tyrannie de la minorité » puisse l’emporter. Une telle décision contredit également le mandat de la Conférence qui prévoit que les négociations doivent se tenir d’une manière « ouverte et transparente ».

“La société civile a joué un rôle crucial dans ces négociations jusqu’à présent, en apportant une assistance technique aux petits pays, ainsi qu’en faisant émerger les voix de celles et ceux directement touchés par la violence armée ».

Contact information: 

Louis Belanger / Oxfam +1 917 224 0834