Feed aggregator

PROGRAM FUNDING OFFICER (Tchad, N'djamena)

Intermon Oxfam - 18 julio, 2014 - 19:15
Tipo  Plantilla Referencia  23/14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Pour notre mission dans le pays du Tchad, nous recherchons un/e Program Funding Officer
Placée sous la responsabilité hiérarchique du Business Support Manager, et sous responsabilité fonctionnelle des deux poste complémentaires du Régional Fundraiser (RF) et du Gestionnaire de Subvensions (GS). La personne sélectionnée sera responsable de: a) Contribuer à la maximisation de la captation de fonds au niveau du pays et à la couverture des besoins financiers de la mission Oxfam Intermon. b) Faciliter la gestion correcte et efficace des fonds alloués sous contrats de financements par des bailleurs de fonds. Le lieu de travail sera N'djamena.

Responsabilités/tâches

Responsable de l'envoi de la documentation du projet aux bailleurs de fonds, tout en garantissant le respect des formats et normes des bailleurs de fonds.
Responsable du suivi administratif des contrats de financement signés et mis en oeuvre au Tchad.
Responsable de la correcte information des personnes de référence au siège sur les opportunités de financement existantes, les propositions en cours de développement et les communications faites aux bailleurs sur des contrats en cours.
Elabore, en coordination avec la RF et la GS, le calendrier annuel des présentations des propositions et rapports aux bailleurs de fonds et la réalisation des évaluations et audits.
Coordonne l'élaboration des concept note, des propositions de projet, et des rapports intermédiaires et finaux pour les différents bailleurs des fonds.
Garantir que les conditions et normes des bailleurs des fonds sont connues et appliquées par toute l'équipe avec appui du département de Financement Institutionnel. Forme régulièrement les équipes programme sur les normes et conditions des bailleurs des fonds, en complément des formations dispensées par le département correspondant.
Contribue et participe à la préparation et mise en oeuvre des audits des bailleurs de fonds dans le pays, en collaboration avec l'équipe
Participe à la planification programmatique et financière annuelle au Tchad.
Participe / contribue à d'autres actions liés au Funding pour Oxfam au Tchad

Profil requis


Formation Universitaire, de préférence dans les domaines Sciences économiques, Sociales ou similaire.

Expérience dans l'identification, formulation, suivi et justification des projets de coopération et/ou action humanitaire.

Excellentes capacités d'expression écrite et esprit de synthèse.

Expérience de travail avec les bailleurs de fonds, notamment ECHO, UE, agences UN, et AECID (gouvernement espagnol), coopération espagnole décentralisée.

Excellente maîtrise du français et de l'anglais, tant oral qu'écrit.

Connaissance et expérience dans des projets de développement et d'action humanitaire.

Très bonne connaissance et pratique des programmes informatiques Excel, Word.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 6 mois (renouvelable si besoin)
Rétribution: 27.930,67 euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'Djamena
Incorporation: Le plus tôt possible

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence du processus : PFO 23/14-15 dans l'objet de votre courriel à: humanitarianstaff@oxfamintermon.org

Date limite de réception des candidatures: 21.07.2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion en matière d'emploi.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


Oxfam Country Director TCHAD (D'jamena)

Intermon Oxfam - 18 julio, 2014 - 14:15
Tipo  Plantilla Descripción 

Oxfam travaille au Tchad dans divers domaines: préparation et réponse aux crises humanitaires, promotion des droits de la femme, bonne gouvernance et soutien à la société civile, sécurité alimentaire et moyens d'existence dans la région sahélienne et soudanienne. Nous collaborons avec plusieurs partenaires au niveau national et local, avec des programmes et actions de plaidoyer. Nous comptons avec une équipe multidisciplinaire et diverse, hautement engagée à accompagner des changements durables qui réduisent la vulnérabilité et l'inégalité

Referencia  77/ 13 - 14

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


-Donne une direction stratégique au programme d'Oxfam dans le pays d'intervention.
-Responsable envers le Groupe chargé de la gouvernance des programmes de WAM pour l'exécution, la gestion efficace, le suivi et l'évaluation du programme, de même que des enseignements à tirer.
-Dans un modèle de consortium, tient l'Affilié de gestion responsable de l'exécution de sa partie de la stratégie et du plan du programme. Préside l'Équipe de direction pays, avec les Directeurs des Affiliés de mise en oeuvre.
-Est le/la principal(e) représentant(e) d'Oxfam et du programme national dans le pays d'intervention, dans la région et dans le monde. Construit des relations et développe des réseaux.
-Supervise directement le travail de l'Affilié de gestion dans le pays : employés, budget, financement, de même que le programme mis en oeuvre par l'Affilié de Gestion. Il/Elle est supervisé(e) directement par l'Affilié de gestion.
-Veille au succès de la mise en oeuvre des activités de transition vers la Structure de Gestion Unique.
-Travaille avec l'Équipe de direction Pays (le cas échéant) pour veiller au respect des normes minimales dans le pays - pour les programmes, la gestion des programmes, les RH, la finance, la sécurité, la santé et sûreté, etc.
-Coordonne avec l'Équipe de direction pays (le cas échéant) l'identification de nouvelles sources de financement et négocie les possibilités de financement pour appuyer l'exécution du programme.
-Assure la direction générale de la préparation, de l'atténuation et de la gestion des catastrophes, y compris les activités d'intervention humanitaire pour les urgences

Profil requis


-Expérience, au niveau cadre supérieur, de diriger l'élaboration et de garantir l'exécution d'une stratégie de programmation, soit directement soit par le biais de partenaires, dans au moins un contexte difficile.
-Aptitudes analytiques prouvées et capacité à penser stratégiquement, y compris la capacité de penser au-delà du contexte du programme pays et d'agir dans un cadre régional et mondial.
-Capacité de gérer l'élaboration d'une analyse de haut niveau des facteurs entraînant la pauvreté, la marginalisation et la vulnérabilité dans les pays en développement, et de contribuer à cette analyse. Ceci implique d'être capable de « penser politiquement » en comprenant les motivations, les pressions et les difficultés des collègues, des partenaires et des autres acteurs.
-Expérience de gérer et motiver des équipes pluridisciplinaires et géographiquement éloignées; un haut degré de conscience de soi et une bonne capacité à motiver une équipe pour que sa performance soit toujours excellente, tout en soutenant le développement professionnel des individus.
-Expérience de la gestion de processus de changement et de relations complexes impliquant une grande variété de parties prenantes, internes et externes, aux cultures diverses, sur une variété de disciplines et de zones géographiques.
-Expérience de représenter une organisation auprès des partenaires, des agences gouvernementales, des organisations du secteur privé et des donateurs à un niveau hiérarchique élevé ; au niveau local, régional et mondial.
-Un engagement actif à promouvoir l'égalité des sexes et les intérêts des personnes marginalisées dans toutes les activités d'une organisation.
-Grandes capacités de gestion financière pour orienter le budget opérationnel.
-Expérience de la collecte de fonds accumulée dans diverses institutions, aussi bien locales qu'internationales.
-Compréhension de la gestion de la sécurité et des risques dans le contexte des ONGI.
-Expérience au sein d'Oxfam fortement souhaitée avec connaissance et expérience de processus internes One Oxfam (SMS, processus 2020).
-Bonnes connaissances informatiques et compréhension de la manière dont les progrès technologiques peuvent favorablement contribuer aux objectifs d'une ONGI.
-Excellente communication orale et écrite pour motiver, influencer et négocier.
-Maîtrise du français et de l'anglais et idéalement connaissance pratique de la langue locale et l'espagnol.
Compétences Comportementales
-S'efforce d'atteindre les résultats en établissant et communiquant les objectifs et en garantissant que les décisions soient prises et les problèmes soient résolus de manière efficace et adaptée. Capable de résoudre des problèmes complexes et de se montrer clair(e) et efficace dans ses communications et sa représentation.

Comportements externes
*Pensée analytique
*Initiative
*Communications

-Obtient des résultats en travaillant efficacement avec les autres et en leur demandant des comptes. Communique de manière appropriée, encourage et développe les autres, fait part de ses commentaires et adapte son style de direction pour garantir de bons résultats. Capable d'influencer et de gérer plusieurs parties concernées.
Leadership
*Motive & développe les autres
*Obtient des résultats
*Facilite le changement

-Construit et consolide une culture interne en faisant preuve de conscience de soi et en communiquant de manière adaptée afin de montrer l'exemple à suivre.

Comportements internes
*Conscience interpersonnelle

Conditions


Date de prise de fonctions souhaitée:de que possible
Salaire:45.000 euros- 50.000 euros annuel brut (Autres bénefices selon les politiques en vigeur)
Durée:2 ans, renouvelable
Rattachement hierarchique:Direction Régionale Afrique de l'Ouest et Maghreb

Comment poser sa candidature:
Ce poste vous intéresse ?
Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence 77/13-14 dans l'objet de votre courriel à: jobs@oxfamintermon.org .

Date limite de réception des candidatures: 21/07/2014

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité en matière d'emploi.

Seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


PMEL MANAGER (Burkina Faso, Ouagadougou)

Intermon Oxfam - 18 julio, 2014 - 14:15
Tipo  Plantilla Referencia  25/14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Pour notre mission dans le pays du Burkina Faso, nous recherchons un/e PMEAL :

Placée sous la responsabilité hiérarchique du Business Support Manager, et sous responsabilité fonctionnelle des deux postes complémentaires du Régional Fundraiser (RF) et du Gestionnaire de Subvensions (GS). il travaillera sous la tutelle d'Oxfam Intermón avec et pour sept (7) ONG (ACF, SoS Sahel International, GVC/Italia, OCADES/CARITAS, GRET, OXFAM, Christian Aid) et en appui technique au Secrétariat Exécutif du Conseil national de la Sécurité Alimentaire.

Coordonnera le suivi évaluation du programme (cadre commun) et assurera la Capitalisation des expériences et des bonnes pratiques pouvant être partagées dans une stratégie de plaidoyer.

Responsabilités:
Apporter l'Assistance technique aux membres du cadre commun à travers la mise en place d'un cadre commun de suivi-évaluation, Apprentissage et Recevabilité ;
-Coordonner l'élaboration d'un cadre logique commun avec indicateurs, sources de vérification, risques et hypothèses associé à un plan de gestion des risques ;
-Coordonner l'élaboration d'un Plan de Suivi et Evaluation avec Mode Opératoire du Calcul des Indicateurs (MOCI) et les PDM et l'évaluation finale des projets
-Faciliter le renforcement des capacités du personnel des organisations membres du Cadre commun, des structures nationales et autres partenaires afin de préparer une transition et une reprise des expertises technique par le gouvernement.

Capitaliser les expériences
-Coordonner l'organisation des exercices de capitalisation autour des expériences des interventions du Cadre commun et production des documents.
-Assurer la diffusion des documents de capitalisation au niveau de l'ensemble des acteurs (gouvernement, société civile, bailleurs, etc.) .Diffuser les rapports de suivi - évaluation, les leçons apprises et les études aux membres du cadre commun, aux donateurs et aux entités gouvernementales.

Coordonner l'élaboration et la mise en ouvre d'une stratégie de plaidoyer notamment pour l'internalisation des outils sur des filets sociaux par les différents acteurs : Gouvernement (Ministères de l'Agriculture, Action Sociale,) les autres bailleurs (BM, DFID, USAID, etc.) et le SNU (UNICEF, PAM, FAO, etc.)

Profil requis


Diplôme universitaire dans un des domaines suivants : Sociologie, Anthropologie, Economie, Agro- Economie, Socio-Economie
Expérience minimum de 5 ans dans l'appui aux politiques, programmes ou de projets de développement et d'aide humanitaire de préférence en Afrique subsaharienne
Français courant (écrit - parlé)
Bonne maîtrise des logiciels Word et Excel
Bonne connaissance du milieu des ONG, de la gestion du cycle de projet / approche cadre logique
Bonne connaissance des normes et standards Sphères, des programmes de transferts monétaires, filets sociaux en lien avec la protection sociale

Conditions


Type de contrat: Contrat de 7 mois
Rétribution: 32.829, 46 euros Brut/annuel
Le lieu de travail : Ouagadougou et visites au terrain au même pays.
Incorporation: Le plus tôt possible

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence du processus : PMEAL BF 25/14-15 dans l'objet de votre courriel à: humanitarianstaff@oxfamintermon.org.
Date limite de réception des candidatures: 30.07.2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion en matière d'emploi.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 30/07/2014.


PROGRAM FUNDING OFFICER (Tchad, N'djamena)

Intermon Oxfam - 18 julio, 2014 - 14:15
Tipo  Plantilla Referencia  23/14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Pour notre mission dans le pays du Tchad, nous recherchons un/e Program Funding Officer
Placée sous la responsabilité hiérarchique du Business Support Manager, et sous responsabilité fonctionnelle des deux poste complémentaires du Régional Fundraiser (RF) et du Gestionnaire de Subvensions (GS). La personne sélectionnée sera responsable de: a) Contribuer à la maximisation de la captation de fonds au niveau du pays et à la couverture des besoins financiers de la mission Oxfam Intermon. b) Faciliter la gestion correcte et efficace des fonds alloués sous contrats de financements par des bailleurs de fonds. Le lieu de travail sera N'djamena.

Responsabilités/tâches

Responsable de l'envoi de la documentation du projet aux bailleurs de fonds, tout en garantissant le respect des formats et normes des bailleurs de fonds.
Responsable du suivi administratif des contrats de financement signés et mis en oeuvre au Tchad.
Responsable de la correcte information des personnes de référence au siège sur les opportunités de financement existantes, les propositions en cours de développement et les communications faites aux bailleurs sur des contrats en cours.
Elabore, en coordination avec la RF et la GS, le calendrier annuel des présentations des propositions et rapports aux bailleurs de fonds et la réalisation des évaluations et audits.
Coordonne l'élaboration des concept note, des propositions de projet, et des rapports intermédiaires et finaux pour les différents bailleurs des fonds.
Garantir que les conditions et normes des bailleurs des fonds sont connues et appliquées par toute l'équipe avec appui du département de Financement Institutionnel. Forme régulièrement les équipes programme sur les normes et conditions des bailleurs des fonds, en complément des formations dispensées par le département correspondant.
Contribue et participe à la préparation et mise en oeuvre des audits des bailleurs de fonds dans le pays, en collaboration avec l'équipe
Participe à la planification programmatique et financière annuelle au Tchad.
Participe / contribue à d'autres actions liés au Funding pour Oxfam au Tchad

Profil requis


Formation Universitaire, de préférence dans les domaines Sciences économiques, Sociales ou similaire.

Expérience dans l'identification, formulation, suivi et justification des projets de coopération et/ou action humanitaire.

Excellentes capacités d'expression écrite et esprit de synthèse.

Expérience de travail avec les bailleurs de fonds, notamment ECHO, UE, agences UN, et AECID (gouvernement espagnol), coopération espagnole décentralisée.

Excellente maîtrise du français et de l'anglais, tant oral qu'écrit.

Connaissance et expérience dans des projets de développement et d'action humanitaire.

Très bonne connaissance et pratique des programmes informatiques Excel, Word.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 6 mois (renouvelable si besoin)
Rétribution: 27.930,67 euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'Djamena
Incorporation: Le plus tôt possible

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence du processus : PFO 23/14-15 dans l'objet de votre courriel à: humanitarianstaff@oxfamintermon.org

Date limite de réception des candidatures: 21.07.2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion en matière d'emploi.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


What’s the best way to measure empowerment?

Latest from Duncan Green's blog - 18 julio, 2014 - 07:30

Monitoring, Evaluation and Learning (MEL) used to send me into a coma, but I have to admit, I’m starting to get sucked in. After all, who doesn’t want to know more about the impact of what we do all day?

So I picked up the latest issue of Oxfam’s Gender and Development Journal (GAD), on MEL in gender rights work, with a shameful degree of interest.

Two pieces stood out. The first, a reflection on Oxfam’s attempts to measure women’s empowerment, had some headline findings that ‘women participants in the project were more likely to have the opportunity and feel able to influence affairs in their community. In contrast, none of the reviews found clear evidence of women’s increased involvement in key aspects of household decision-making.’ So changing what goes on within the household is the toughest nut to crack? Sounds about right.

But (with apologies to Oxfam colleagues), I was even more interested in an article by Jane Carter and 9 (yes, nine) co-authors, looking at 3 Swiss-funded women’s empowerment projects (Nepal, Bangladesh and Kosovo). They explored the tensions between the kinds of MEL preferred by donors (broadly, generating lots of numbers) and alternative ways to measure what has been going on.

The start by breaking down the fuzzword ‘empowerment’, into the ‘four powers’ (power within; power with; power to and power over) model best known from my Oxfam colleague Jo Rowlands’ 1997 book ‘Questioning Empowerment’ (although she claims not to have invented it) and used by everyone ever since.

When you disaggregate power in this way, you come up with an interesting finding:

‘[quantitative] M&E can capture some evidence of increased ‘power-to’ in numbers of people trained in a skill or knowledge, or able to market their products in a new way, or mobile phones distributed to enable women traders to share knowledge. However, ‘power-within’ is a realm of empowerment which does not directly lend itself to being captured by quantitative M&E methods.’

What’s more, while obviously women worry a good deal about income and putting food on the table, soft data (eg on feelings and perceptions) best collected by qualitative methods such as in depth interviews:

‘Appear to be what the women value most in [these] projects. While this is probably a very obvious point for feminists working with women, it is noteworthy for practitioners who tend to focus on supporting ‘power-to’ through provision of material resources and other tangible changes.’

That certainly chimes with what I found when talking to women in Community Protection Committees in the DRC last month – the biggest personal impact of their participation was the palpable sense of pride and self esteem that came from learning about their rights and how to exercise them, and then passing that knowledge on to their neighbours. Hard (though not impossible) to put a number on that. Listen to this interviewee from Bangladesh:

‘Before taking part in the project, I was not allowed to visit places outside my house. This all changed after I joined the producers’ group. My income and communication skills increased and improved. Due to the income and awareness, my husband allows me to attend different meetings of the producers’ group, village and district levels. Due to my involvement in the producers’ group, other producers encouraged me to run for a local government election as member in Union Parisad [UP – lowest tier of local government in Bangladesh]. I was motivated to try and finally was successful in winning the election. From a simple housewife, I am now an elected member of the UP.’

That last quote highlights another plus of qualitative methods – they really help communicate project impact (as do numbers, of course – maybe for different audiences). But Carter & co. want to move on from a crude ‘quant v qual’ dichotomy. They argue that quant and qual methods complement each other – and mixed methods can actually be the best way to tackle both the “did change happen” questions, as well as the why. For example, ‘Research methods associated with collecting qualitative data often actually reveal unexpected quantitative data, including changes in children’s school attendance, better nutrition, and so on.’

And how you do qualitative research matters. Yes, lots of qualitative research is pretty slapdash, but beware the temptation to ‘professionalize’ it and send for Rigorous Qual Consultants Inc: ‘If qualitative information is collected by an external agency with a clear, pre-determined mandate, there is the risk that much potentially interesting information is ignored as irrelevant to the task in hand, and not transmitted to the project staff.’ So NGOs may be better advised to build staff skills in qualitative research, rather than outsourcing.

In the end, they argue, ‘the best way to measure empowerment is to ask those directly concerned’. But it’s not quite as simple as that. Sure, it would be perverse in the extreme if we tried to measure empowerment by ignoring the nuance of voice and lived experience of those involved in order to generate another dry statistic. But equally, you just can’t rock up in a village and ask do you feel empowered?’ and expect to get a useful result.

There are clearly difficulties with putting all this into practice, namely that ‘‘value for money’ seems to require quantifiable facts’. But the authors think that’s no excuse. ‘Nevertheless we wonder if better communication on the part of development professionals about the worth of qualitative evidence in demonstrating value could mitigate this demand.’

Excellent piece, and if you’re not already signed up to either the journal or its twitter feed (@GaDjournal), why not?

And here’s a blog introducing the GAD issue from one of the contributing authors, Kimberly Bowman

The opportunity of a generation: Ending extreme inequality

OI Blog all posts - english - 17 julio, 2014 - 14:24

It could be the opportunity of a generation.

The world can be proud of the progress made towards ending poverty - as I see for myself when I visit the toughest places, the cynics have been proven wrong by successful efforts to combat disease, to increase access to drinking water sources, and to get girls into school. But, as Oxfam witnesses in work on the ground, and as the expert number-crunchers attest, the completion of this progress is now jeopardized by extreme inequality. 

Oxfam Country Director TCHAD (D'jamena)

Intermon Oxfam - 17 julio, 2014 - 14:15
Tipo  Plantilla Descripción 

Oxfam travaille au Tchad dans divers domaines: préparation et réponse aux crises humanitaires, promotion des droits de la femme, bonne gouvernance et soutien à la société civile, sécurité alimentaire et moyens d'existence dans la région sahélienne et soudanienne. Nous collaborons avec plusieurs partenaires au niveau national et local, avec des programmes et actions de plaidoyer. Nous comptons avec une équipe multidisciplinaire et diverse, hautement engagée à accompagner des changements durables qui réduisent la vulnérabilité et l'inégalité

Referencia  77/ 13 - 14

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


-Donne une direction stratégique au programme d'Oxfam dans le pays d'intervention.
-Responsable envers le Groupe chargé de la gouvernance des programmes de WAM pour l'exécution, la gestion efficace, le suivi et l'évaluation du programme, de même que des enseignements à tirer.
-Dans un modèle de consortium, tient l'Affilié de gestion responsable de l'exécution de sa partie de la stratégie et du plan du programme. Préside l'Équipe de direction pays, avec les Directeurs des Affiliés de mise en oeuvre.
-Est le/la principal(e) représentant(e) d'Oxfam et du programme national dans le pays d'intervention, dans la région et dans le monde. Construit des relations et développe des réseaux.
-Supervise directement le travail de l'Affilié de gestion dans le pays : employés, budget, financement, de même que le programme mis en oeuvre par l'Affilié de Gestion. Il/Elle est supervisé(e) directement par l'Affilié de gestion.
-Veille au succès de la mise en oeuvre des activités de transition vers la Structure de Gestion Unique.
-Travaille avec l'Équipe de direction Pays (le cas échéant) pour veiller au respect des normes minimales dans le pays - pour les programmes, la gestion des programmes, les RH, la finance, la sécurité, la santé et sûreté, etc.
-Coordonne avec l'Équipe de direction pays (le cas échéant) l'identification de nouvelles sources de financement et négocie les possibilités de financement pour appuyer l'exécution du programme.
-Assure la direction générale de la préparation, de l'atténuation et de la gestion des catastrophes, y compris les activités d'intervention humanitaire pour les urgences

Profil requis


-Expérience, au niveau cadre supérieur, de diriger l'élaboration et de garantir l'exécution d'une stratégie de programmation, soit directement soit par le biais de partenaires, dans au moins un contexte difficile.
-Aptitudes analytiques prouvées et capacité à penser stratégiquement, y compris la capacité de penser au-delà du contexte du programme pays et d'agir dans un cadre régional et mondial.
-Capacité de gérer l'élaboration d'une analyse de haut niveau des facteurs entraînant la pauvreté, la marginalisation et la vulnérabilité dans les pays en développement, et de contribuer à cette analyse. Ceci implique d'être capable de « penser politiquement » en comprenant les motivations, les pressions et les difficultés des collègues, des partenaires et des autres acteurs.
-Expérience de gérer et motiver des équipes pluridisciplinaires et géographiquement éloignées; un haut degré de conscience de soi et une bonne capacité à motiver une équipe pour que sa performance soit toujours excellente, tout en soutenant le développement professionnel des individus.
-Expérience de la gestion de processus de changement et de relations complexes impliquant une grande variété de parties prenantes, internes et externes, aux cultures diverses, sur une variété de disciplines et de zones géographiques.
-Expérience de représenter une organisation auprès des partenaires, des agences gouvernementales, des organisations du secteur privé et des donateurs à un niveau hiérarchique élevé ; au niveau local, régional et mondial.
-Un engagement actif à promouvoir l'égalité des sexes et les intérêts des personnes marginalisées dans toutes les activités d'une organisation.
-Grandes capacités de gestion financière pour orienter le budget opérationnel.
-Expérience de la collecte de fonds accumulée dans diverses institutions, aussi bien locales qu'internationales.
-Compréhension de la gestion de la sécurité et des risques dans le contexte des ONGI.
-Expérience au sein d'Oxfam fortement souhaitée avec connaissance et expérience de processus internes One Oxfam (SMS, processus 2020).
-Bonnes connaissances informatiques et compréhension de la manière dont les progrès technologiques peuvent favorablement contribuer aux objectifs d'une ONGI.
-Excellente communication orale et écrite pour motiver, influencer et négocier.
-Maîtrise du français et de l'anglais et idéalement connaissance pratique de la langue locale et l'espagnol.
Compétences Comportementales
-S'efforce d'atteindre les résultats en établissant et communiquant les objectifs et en garantissant que les décisions soient prises et les problèmes soient résolus de manière efficace et adaptée. Capable de résoudre des problèmes complexes et de se montrer clair(e) et efficace dans ses communications et sa représentation.

Comportements externes
*Pensée analytique
*Initiative
*Communications

-Obtient des résultats en travaillant efficacement avec les autres et en leur demandant des comptes. Communique de manière appropriée, encourage et développe les autres, fait part de ses commentaires et adapte son style de direction pour garantir de bons résultats. Capable d'influencer et de gérer plusieurs parties concernées.
Leadership
*Motive & développe les autres
*Obtient des résultats
*Facilite le changement

-Construit et consolide une culture interne en faisant preuve de conscience de soi et en communiquant de manière adaptée afin de montrer l'exemple à suivre.

Comportements internes
*Conscience interpersonnelle

Conditions


Date de prise de fonctions souhaitée:de que possible
Salaire:45.000 euros- 50.000 euros annuel brut (Autres bénefices selon les politiques en vigeur)
Durée:2 ans, renouvelable
Rattachement hierarchique:Direction Régionale Afrique de l'Ouest et Maghreb

Comment poser sa candidature:
Ce poste vous intéresse ?
Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence 77/13-14 dans l'objet de votre courriel à: jobs@oxfamintermon.org .

Date limite de réception des candidatures: 21/07/2014

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité en matière d'emploi.

Seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


PROGRAM FUNDING OFFICER (Tchad, N'djamena)

Intermon Oxfam - 17 julio, 2014 - 14:15
Tipo  Plantilla Referencia  23/14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Pour notre mission dans le pays du Tchad, nous recherchons un/e Program Funding Officer
Placée sous la responsabilité hiérarchique du Business Support Manager, et sous responsabilité fonctionnelle des deux poste complémentaires du Régional Fundraiser (RF) et du Gestionnaire de Subvensions (GS). La personne sélectionnée sera responsable de: a) Contribuer à la maximisation de la captation de fonds au niveau du pays et à la couverture des besoins financiers de la mission Oxfam Intermon. b) Faciliter la gestion correcte et efficace des fonds alloués sous contrats de financements par des bailleurs de fonds. Le lieu de travail sera N'djamena.

Responsabilités/tâches

Responsable de l'envoi de la documentation du projet aux bailleurs de fonds, tout en garantissant le respect des formats et normes des bailleurs de fonds.
Responsable du suivi administratif des contrats de financement signés et mis en oeuvre au Tchad.
Responsable de la correcte information des personnes de référence au siège sur les opportunités de financement existantes, les propositions en cours de développement et les communications faites aux bailleurs sur des contrats en cours.
Elabore, en coordination avec la RF et la GS, le calendrier annuel des présentations des propositions et rapports aux bailleurs de fonds et la réalisation des évaluations et audits.
Coordonne l'élaboration des concept note, des propositions de projet, et des rapports intermédiaires et finaux pour les différents bailleurs des fonds.
Garantir que les conditions et normes des bailleurs des fonds sont connues et appliquées par toute l'équipe avec appui du département de Financement Institutionnel. Forme régulièrement les équipes programme sur les normes et conditions des bailleurs des fonds, en complément des formations dispensées par le département correspondant.
Contribue et participe à la préparation et mise en oeuvre des audits des bailleurs de fonds dans le pays, en collaboration avec l'équipe
Participe à la planification programmatique et financière annuelle au Tchad.
Participe / contribue à d'autres actions liés au Funding pour Oxfam au Tchad

Profil requis


Formation Universitaire, de préférence dans les domaines Sciences économiques, Sociales ou similaire.

Expérience dans l'identification, formulation, suivi et justification des projets de coopération et/ou action humanitaire.

Excellentes capacités d'expression écrite et esprit de synthèse.

Expérience de travail avec les bailleurs de fonds, notamment ECHO, UE, agences UN, et AECID (gouvernement espagnol), coopération espagnole décentralisée.

Excellente maîtrise du français et de l'anglais, tant oral qu'écrit.

Connaissance et expérience dans des projets de développement et d'action humanitaire.

Très bonne connaissance et pratique des programmes informatiques Excel, Word.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 6 mois (renouvelable si besoin)
Rétribution: 27.930,67 euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'Djamena
Incorporation: Le plus tôt possible

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence du processus : PFO 23/14-15 dans l'objet de votre courriel à: humanitarianstaff@oxfamintermon.org

Date limite de réception des candidatures: 21.07.2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion en matière d'emploi.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


Droits des femmes en Tunisie : une petite lettre à Ban Ki-moon

Gender Justice blogs FR - 17 julio, 2014 - 11:32

En me souvenant de ce 28 avril 2014 exceptionnel, j’ai le sourire collé aux lèvres – on a gagné une bataille de plus ! La levée des réserves de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (Cedaw) a finalement été notifiée au Secrétaire général des Nations unies.

Categorías: OI Blog Channels

Droits des femmes en Tunisie : une petite lettre à Ban Ki-moon

OI Blog all posts - french - 17 julio, 2014 - 11:32

En me souvenant de ce 28 avril 2014 exceptionnel, j’ai le sourire collé aux lèvres – on a gagné une bataille de plus ! La levée des réserves de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (Cedaw) a finalement été notifiée au Secrétaire général des Nations unies.

A seismic shift in improving the behaviour of large companies? Guest post from Phil Bloomer

Latest from Duncan Green's blog - 17 julio, 2014 - 07:30

My former boss, Phil Bloomer is now running the Business and Human Rights Resource Centre (check out its smart new multilingual website). Here he sees some signs of hope that the debate on corporate responsibility is moving beyond trench warfare over voluntary v regulatory approaches. Fingers crossed.

‘Mind the gap’ is a refrain that any visitor to London’s Underground trains will have had drilled into their brains. In development and human rights, one of the most controversial issues is how to deal with the dangerous governance gap that has opened up between the powerful globalising forces in our economies, often led by large companies, and the often weak capacity of societies to cope with the problems and damage these forces can create.

A fortnight ago came a seismic shift in this debate. The UN Human Rights Council adopted a resolution to create an international binding treaty for transnational corporations. This comes three years after the adoption, by consensus, of the more voluntary, UN Guiding Principles on Business and Human Rights. Most observers put this major tremor down to rising frustration at the apparent glacial pace of implementation of the Guiding Principles by governments (only the UK, Netherlands and Denmark have so far agreed National Action Plans), and few companies are stepping up. The age-old, and sometimes theological, divisions between opposing panaceas of state-regulation v voluntary codes, may be returning.

But there is also a positive difference in the debate at this juncture: there are many voices that believe that a smart mix of regulatory and voluntary approaches are essential to the progress we need in business’ contribution to human rights, development, and sustainability. Perhaps the Guiding Principles and the binding treaty approaches might be complementary?

John Ruggie, author of the UN Guiding Principles, in a response this week, is deeply concerned that a blanket international treaty is impractical and a distraction. But he views “international law as a tool for collective problem solving” and calls for “precision tools” in international law focused on specific governance gaps. He also highlights the inconsistency of opponents of advances in international law:  “if national law and domestic courts suffice, then why do TNCs not rely on them to resolve investment disputes with states? Why is binding international arbitration necessary, enabled by 3,000 bilateral investment treaties?”

Equally, one European government official admitted recently, under Chatham House rules, that it is using the threat of a binding treaty to demand more decisive action on the Guiding Principles by fellow governments.

Peter Frankental of Amnesty International has said ‘we should not be afraid to frighten the horses” regarding a treaty, and that we need a “far-reaching debate on the kind of binding mechanisms that are necessary to ensure companies operate to acceptable standards and the different pathways towards achieving this”.

But there are also voices of polarisation: one of them, described in a recent report by Misereor and Brot fur die Welt, is the business associations that lobby the United Nations intensely. The report highlights the “influence that corporate actors exert and their ability – in cooperation with some powerful UN member states – to prevent international binding rules for TNCs at the UN and, instead, promote legally non-binding, ‘voluntary’ approaches such as CSR and multi-stakeholder initiatives.” Equally Richard Howitt MEP, the CSR rapporteur for the European Parliament, recently expressed his frustration at business associations’ lobby power in Europe to delay and, at times, derail even innocuous regulation for ‘non-financial reporting’ by companies regarding their environmental and social impact. Though, happily, this advance in basic transparency, was finally passed in April this year, after 15 years of debate.

It is perhaps this blanket opposition to a blend of regulatory and voluntary approaches to human rights in business that is most damaging to advances in business contributing to human rights and development. A number of business leaders, led by the likes of Paul Polman of Unilever, accept that there is a dangerous governance gap. In contradiction to some business associations, they are beginning to speak out in favour of appropriate regulation, as they want a more level playing field in social and environmental standards which will cut out the cowboys, and provide a benefit to responsible companies, and to the societies they operate in.

It is this governance gap that the proponents of both the UN Guiding Principles, and the binding treaty seek to address. While a robust debate is necessary, cooperation and complementarity between them is likely to do far more for the victims of abuse in supply chains than sterile dispute and competition.

Phil Bloomer, Executive Director, Business and Human Rights Resource Centre. Twitter: @pbloomer

Oxfam Country Director TCHAD (D'jamena)

Intermon Oxfam - 16 julio, 2014 - 19:15
Tipo  Plantilla Descripción 

Oxfam travaille au Tchad dans divers domaines: préparation et réponse aux crises humanitaires, promotion des droits de la femme, bonne gouvernance et soutien à la société civile, sécurité alimentaire et moyens d'existence dans la région sahélienne et soudanienne. Nous collaborons avec plusieurs partenaires au niveau national et local, avec des programmes et actions de plaidoyer. Nous comptons avec une équipe multidisciplinaire et diverse, hautement engagée à accompagner des changements durables qui réduisent la vulnérabilité et l'inégalité

Referencia  77/ 13 - 14

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


-Donne une direction stratégique au programme d'Oxfam dans le pays d'intervention.
-Responsable envers le Groupe chargé de la gouvernance des programmes de WAM pour l'exécution, la gestion efficace, le suivi et l'évaluation du programme, de même que des enseignements à tirer.
-Dans un modèle de consortium, tient l'Affilié de gestion responsable de l'exécution de sa partie de la stratégie et du plan du programme. Préside l'Équipe de direction pays, avec les Directeurs des Affiliés de mise en oeuvre.
-Est le/la principal(e) représentant(e) d'Oxfam et du programme national dans le pays d'intervention, dans la région et dans le monde. Construit des relations et développe des réseaux.
-Supervise directement le travail de l'Affilié de gestion dans le pays : employés, budget, financement, de même que le programme mis en oeuvre par l'Affilié de Gestion. Il/Elle est supervisé(e) directement par l'Affilié de gestion.
-Veille au succès de la mise en oeuvre des activités de transition vers la Structure de Gestion Unique.
-Travaille avec l'Équipe de direction Pays (le cas échéant) pour veiller au respect des normes minimales dans le pays - pour les programmes, la gestion des programmes, les RH, la finance, la sécurité, la santé et sûreté, etc.
-Coordonne avec l'Équipe de direction pays (le cas échéant) l'identification de nouvelles sources de financement et négocie les possibilités de financement pour appuyer l'exécution du programme.
-Assure la direction générale de la préparation, de l'atténuation et de la gestion des catastrophes, y compris les activités d'intervention humanitaire pour les urgences

Profil requis


-Expérience, au niveau cadre supérieur, de diriger l'élaboration et de garantir l'exécution d'une stratégie de programmation, soit directement soit par le biais de partenaires, dans au moins un contexte difficile.
-Aptitudes analytiques prouvées et capacité à penser stratégiquement, y compris la capacité de penser au-delà du contexte du programme pays et d'agir dans un cadre régional et mondial.
-Capacité de gérer l'élaboration d'une analyse de haut niveau des facteurs entraînant la pauvreté, la marginalisation et la vulnérabilité dans les pays en développement, et de contribuer à cette analyse. Ceci implique d'être capable de « penser politiquement » en comprenant les motivations, les pressions et les difficultés des collègues, des partenaires et des autres acteurs.
-Expérience de gérer et motiver des équipes pluridisciplinaires et géographiquement éloignées; un haut degré de conscience de soi et une bonne capacité à motiver une équipe pour que sa performance soit toujours excellente, tout en soutenant le développement professionnel des individus.
-Expérience de la gestion de processus de changement et de relations complexes impliquant une grande variété de parties prenantes, internes et externes, aux cultures diverses, sur une variété de disciplines et de zones géographiques.
-Expérience de représenter une organisation auprès des partenaires, des agences gouvernementales, des organisations du secteur privé et des donateurs à un niveau hiérarchique élevé ; au niveau local, régional et mondial.
-Un engagement actif à promouvoir l'égalité des sexes et les intérêts des personnes marginalisées dans toutes les activités d'une organisation.
-Grandes capacités de gestion financière pour orienter le budget opérationnel.
-Expérience de la collecte de fonds accumulée dans diverses institutions, aussi bien locales qu'internationales.
-Compréhension de la gestion de la sécurité et des risques dans le contexte des ONGI.
-Expérience au sein d'Oxfam fortement souhaitée avec connaissance et expérience de processus internes One Oxfam (SMS, processus 2020).
-Bonnes connaissances informatiques et compréhension de la manière dont les progrès technologiques peuvent favorablement contribuer aux objectifs d'une ONGI.
-Excellente communication orale et écrite pour motiver, influencer et négocier.
-Maîtrise du français et de l'anglais et idéalement connaissance pratique de la langue locale et l'espagnol.
Compétences Comportementales
-S'efforce d'atteindre les résultats en établissant et communiquant les objectifs et en garantissant que les décisions soient prises et les problèmes soient résolus de manière efficace et adaptée. Capable de résoudre des problèmes complexes et de se montrer clair(e) et efficace dans ses communications et sa représentation.

Comportements externes
*Pensée analytique
*Initiative
*Communications

-Obtient des résultats en travaillant efficacement avec les autres et en leur demandant des comptes. Communique de manière appropriée, encourage et développe les autres, fait part de ses commentaires et adapte son style de direction pour garantir de bons résultats. Capable d'influencer et de gérer plusieurs parties concernées.
Leadership
*Motive & développe les autres
*Obtient des résultats
*Facilite le changement

-Construit et consolide une culture interne en faisant preuve de conscience de soi et en communiquant de manière adaptée afin de montrer l'exemple à suivre.

Comportements internes
*Conscience interpersonnelle

Conditions


Date de prise de fonctions souhaitée:de que possible
Salaire:45.000 euros- 50.000 euros annuel brut (Autres bénefices selon les politiques en vigeur)
Durée:2 ans, renouvelable
Rattachement hierarchique:Direction Régionale Afrique de l'Ouest et Maghreb

Comment poser sa candidature:
Ce poste vous intéresse ?
Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence 77/13-14 dans l'objet de votre courriel à: jobs@oxfamintermon.org .

Date limite de réception des candidatures: 21/07/2014

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité en matière d'emploi.

Seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


PROGRAM FUNDING OFFICER (Tchad, N'djamena)

Intermon Oxfam - 16 julio, 2014 - 19:15
Tipo  Plantilla Referencia  23/14-15

A Intermón Oxfam, nous croyons en la justice et la solidarité et nous travaillons pour changer le monde. Nous luttons contre les causes de la pauvreté et de l’injustice et pas seulement contre leurs conséquences. A partir d’une vision intégrale, nous agissons dans environ 50 pays en Afrique, Amérique Latine et Asie, où nous travaillons sur plus de 500 projets de Développement et d’Action Humanitaire et où nous promouvons le commerce équitable,le plaidoyer et la mobilisation sociale



Responsabilités


Pour notre mission dans le pays du Tchad, nous recherchons un/e Program Funding Officer
Placée sous la responsabilité hiérarchique du Business Support Manager, et sous responsabilité fonctionnelle des deux poste complémentaires du Régional Fundraiser (RF) et du Gestionnaire de Subvensions (GS). La personne sélectionnée sera responsable de: a) Contribuer à la maximisation de la captation de fonds au niveau du pays et à la couverture des besoins financiers de la mission Oxfam Intermon. b) Faciliter la gestion correcte et efficace des fonds alloués sous contrats de financements par des bailleurs de fonds. Le lieu de travail sera N'djamena.

Responsabilités/tâches

Responsable de l'envoi de la documentation du projet aux bailleurs de fonds, tout en garantissant le respect des formats et normes des bailleurs de fonds.
Responsable du suivi administratif des contrats de financement signés et mis en oeuvre au Tchad.
Responsable de la correcte information des personnes de référence au siège sur les opportunités de financement existantes, les propositions en cours de développement et les communications faites aux bailleurs sur des contrats en cours.
Elabore, en coordination avec la RF et la GS, le calendrier annuel des présentations des propositions et rapports aux bailleurs de fonds et la réalisation des évaluations et audits.
Coordonne l'élaboration des concept note, des propositions de projet, et des rapports intermédiaires et finaux pour les différents bailleurs des fonds.
Garantir que les conditions et normes des bailleurs des fonds sont connues et appliquées par toute l'équipe avec appui du département de Financement Institutionnel. Forme régulièrement les équipes programme sur les normes et conditions des bailleurs des fonds, en complément des formations dispensées par le département correspondant.
Contribue et participe à la préparation et mise en oeuvre des audits des bailleurs de fonds dans le pays, en collaboration avec l'équipe
Participe à la planification programmatique et financière annuelle au Tchad.
Participe / contribue à d'autres actions liés au Funding pour Oxfam au Tchad

Profil requis


Formation Universitaire, de préférence dans les domaines Sciences économiques, Sociales ou similaire.

Expérience dans l'identification, formulation, suivi et justification des projets de coopération et/ou action humanitaire.

Excellentes capacités d'expression écrite et esprit de synthèse.

Expérience de travail avec les bailleurs de fonds, notamment ECHO, UE, agences UN, et AECID (gouvernement espagnol), coopération espagnole décentralisée.

Excellente maîtrise du français et de l'anglais, tant oral qu'écrit.

Connaissance et expérience dans des projets de développement et d'action humanitaire.

Très bonne connaissance et pratique des programmes informatiques Excel, Word.

Conditions


Type de contrat: Contrat de 6 mois (renouvelable si besoin)
Rétribution: 27.930,67 euros Brut/annuel
Le lieu de travail : N'Djamena
Incorporation: Le plus tôt possible

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d'intérêt), en spécifiant la référence du processus : PFO 23/14-15 dans l'objet de votre courriel à: humanitarianstaff@oxfamintermon.org

Date limite de réception des candidatures: 21.07.2014. Oxfam se réserve le droit de prolonger la date réception selon les circonstances.

Oxfam Intermón souscrit au principe de l'équité, de la diversité et de l'inclusion en matière d'emploi.

Procédure de Sélection


Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature en cliquant sur ce link. La date de clôture pour les dépôts des dossiers de candidature est fixée au 21/07/2014.


Regional Institutional Funding Manager

Oxfam Novib - 16 julio, 2014 - 18:35
Oxfam is a world-wide development organization that mobilizes the power of people against poverty.

Stagiair Online Marketing

Oxfam Novib - 16 julio, 2014 - 18:35
Oxfam Novib zet zich in voor een betere wereld zonder armoede en met gelijke kansen voor iedereen, waarbij de focus ligt op de kracht en mogelijkheden van mensen.

Stagiair Marketing en Fondsenwerving

Oxfam Novib - 16 julio, 2014 - 18:35
Oxfam Novib zet zich in voor een betere wereld zonder armoede en met gelijke kansen voor iedereen, waarbij de focus ligt op de kracht en mogelijkheden van mensen.

un/e Coordinateur/trice Humanitaire pour le Sahara Occidental

Oxfam-Solidarité (Belgium) - 16 julio, 2014 - 13:40

Afin d'assurer le suivi de son programme humanitaire dans les camps réfugiés sahraouis, Oxfam-Solidarité recrute un/e coordinateur/rice du programme humanitaire basé à Tindouf/Rabouni, au sud de l'Algérie.

Contexte de travail :

Depuis des années, Oxfam-Solidarité mène des projets d'aide humanitaire en particulier dans le domaine de la sécurité alimentaire pour les réfugiés sahraouis dans les camps proches de la ville algérienne de Tindouf. Dans la continuité de ses actions, en collaboration avec les partenaires locaux et avec le soutien financier de l'Office Humanitaire de la Commission Européenne (DG ECHO), Oxfam-Solidarité va poursuivre ses activités qui se structurent autour de 4 volets :

(1) L'accès à des rations de produits frais pour les réfugiés sahraouis
(2) L'amélioration de l'utilisation des aliments distribués grâce à un axe transversal de sensibilisation
(3) Des initiatives pilotes de production locale
(4) Le renforcement des capacités des partenaires

Description de fonction

Lien hiérarchique avec l'agent de liaison qui rapporte au gestionnaire de programme régional à Bruxelles.

Lien fonctionnel avec le gestionnaire humanitaire à Bruxelles.

Tâches et responsabilités :

Coordonne l'équipe humanitaire sur le terrain

Prépare le briefing et effectue la planification des tâches de l'équipe

Appuie les gestionnaires dans la mise en oeuvre des procédures, de la gestion de la mission et du programme

Coordonne les projets humanitaires en collaboration avec le/la gestionnaire de programme humanitaire à Bruxelles

Prépare des amendements de projets

Élabore des nouvelles propositions de financement

Rédige les projets

Prépare les rapports intermédiaires et finaux pour les bailleurs institutionnels

Assure l'évolution des activités

Supervise et assure la qualité de la mise en oeuvre ainsi que le monitoring du programme humanitaire d'Oxfam-Solidarité dans le pays

Communique à son responsable direct et au siège les informations pertinentes en vue de réflexions stratégiques relatives à la programmation

Veille au développement du programme humanitaire en suivant les directives stratégiques d'Oxfamen-Belgique ainsi que la stratégie conjointe d'Oxfam International

Identifie et propose de nouveaux partenariats à Oxfam-Solidarité

Rapporte l'évolution des activités auprès de l'agent de liaison sur le terrain et auprès du/de la gestionnaire de programme humanitaire à Bruxelles

Assure le suivi budgétaire et RH du programme humanitaire dans le respect des procédures établies par Oxfam-Solidarité en collaboration avec le coordinateur administratif et financier et l'agent de liaison.

Participe, en étroite collaboration avec le siège, le GAF et l'agent de liaison à l'élaboration du budget annuel

Suivi des dépenses du programme humanitaire

Coordonne le recrutement du staff

Assure le suivi de l'équipe

Supervise le travail, réalise des entretiens de fonctionnement et d'évaluation des performances du staff sous sa responsabilité, et développe un plan de formation pour le staff

Assure le lien et participe à la coordination avec les acteurs humanitaires internationaux, par rapport aux tâches liées au programme humanitaire

Profil recherché

Niveau universitaire ou équivalent par expérience
Bonne connaissance de l'aide humanitaire et/ou développement
Connaissance des règles de rapportage aux bailleurs (spécifiquement ECHO)
Connaissance du monitoring des projets
Connaissances en gestion du cycle de projet
Bonnes capacités de synthèse, d'analyse et de rédaction
Expérience pratique de 3 ans, inclus expérience de terrain, dans le domaine de la coopération humanitaire
Maîtrise du français, de l'espagnol et de l'anglais
Connaissances en sécurité alimentaire et/ou nutrition, ainsi qu'en gestion d'équipe constituent un atout

Offre

Lieu de travail : Tindouf/Rabouni – sud de l'Algérie.
Salaire brut : selon grille salariale de l'organisation.
Contrat à temps plein de 7 mois, renouvelable en fonction de l'obtention de nouveaux financements
Date de début : début octobre

Intéressé(e) ?

Envoyez votre CV et lettre de motivation mentionnant la référence « Coordinateur humanitaire Sahara » avant le 22 août 2014 à envoyer par e-mail à jobs@oxfamsol.be

Gaza aujourd'hui : peur, danger et confusion

OI Blog all posts - french - 16 julio, 2014 - 13:14

On me demande sans cesse de décrire la situation à Gaza, mais je ne sais pas par quoi commencer tellement les émotions se bousculent entre la peur, le danger et la confusion. 

Les frappes aériennes surviennent partout, à tout moment, jour et nuit. C’est plus difficile la nuit. Les bombardements s’intensifient et j’entends les explosions se rapprocher. Je suis épuisée, mais je lutte contre le sommeil, car les explosions sont encore plus effrayantes quand elles vous réveillent. Je préfère ne pas dormir quand elles arrivent. 

Gaza aujourd'hui : peur, danger et confusion

Our Conflicts and Emergencies blog (FR) - 16 julio, 2014 - 13:14

On me demande sans cesse de décrire la situation à Gaza, mais je ne sais pas par quoi commencer tellement les émotions se bousculent entre la peur, le danger et la confusion. 

Les frappes aériennes surviennent partout, à tout moment, jour et nuit. C’est plus difficile la nuit. Les bombardements s’intensifient et j’entends les explosions se rapprocher. Je suis épuisée, mais je lutte contre le sommeil, car les explosions sont encore plus effrayantes quand elles vous réveillent. Je préfère ne pas dormir quand elles arrivent. 

Categorías: OI Blog Channels
Distribuir contenido