Miguel Bosé

Miguel Bosé en visite à des producteurs de coton péruviens
Miguel Bosé en visite à des producteurs de coton péruviens

Sur la Toile

Site officiel: 
miguelbose.com
Twitter: 
@BoseOfficial
Facebook: 
Miguel Bosé
Youtube: 
Miguel Bosé
Wikipédia: 
Miguel Bosé

Musicien et acteur espagnol réputé, Miguel Bosé est l’une des plus grandes vedettes du monde hispanophone. Porte-drapeaux de la musique latino, il est aussi un militant dynamique et dévoué pour Oxfam.

En 2005, Miguel Bosé, lauréat des Grammy Awards latinos, a reçu un tas de coton sur la tête... pour promouvoir la campagne d’Oxfam pour un commerce équitable ! Des photos de cet événement ont été largement diffusées dans les médias espagnols et latino-américains, à la veille d’une réunion de l’Organisation mondial du commerce à Hong Kong, la même année.

Pour des règles commerciales justes

Poursuivant aux côtés d’Oxfam son combat contre les règles commerciales injustes, Miguel a voyagé au Pérou en 2006. Il a visité des champs de coton au nord du pays pour s’informer des problèmes des cultivateurs de coton. Il a rencontré des agriculteurs en situation très précaire : les quelque 28 000 cultivateurs de coton du Pérou voyaient alors leurs moyens de subsistance menacés par des subventions agricoles américaines qui tiraient les cours vers le bas. Miguel a tenu une conférence de presse avec les cultivateurs de coton, afin d’attirer l’attention sur leurs difficultés. Ce voyage a donné lieu à de nombreux reportages dans les médias espagnols et latino-américains.

En 2008, Miguel a rencontré le président du Congrès péruvien, D. Luis Gonzales Posada. Peu de temps après, la même année, le Congrès votait en faveur d’une proposition visant à reconnaître la qualité des variétés traditionnelles du coton péruvien et la nécessité de les protéger. Une loi protégeant les cultivateurs de coton a été mise en place et des fonds ont été alloués pour construire une usine où ils peuvent désormais traiter eux-mêmes leur coton brut, créant ainsi de la valeur ajoutée.

Le soutien médiatique de Miguel, son engagement sans faille dans la campagne et son travail intensif pour éveiller l’attention du public sur ces questions ont sans aucun doute contribué aux progrès politiques qui ont permis de mettre les cultivateurs péruviens de coton à l’abri des subventions étrangères.

Lors de la tournée de Miguel à travers l’Espagne et l’Amérique latine en 2007, un représentant d’Oxfam est venu présenter à ses fans la campagne Make Trade Fair (Pour un commerce équitable), à chacun de ses concerts. Miguel et Ariana Arpa, la directrice d’Oxfam Intermón (notre affilié espagnol), ont ensuite remis en personne au gouvernement espagnol les 600 000 signatures recueillies dans le cadre d’une pétition appelant à une modification de la politique commerciale de l’Espagne.  

En compagnie d’autres personnalités mondialement connues, dont le réalisateur et cherceur David Attenborough et l’acteur Ian McEwan, Miguel a lancé en 2008 un appel urgent aux responsables politiques mondiaux pour qu’ils et elles s’attaquent aux problèmes liés aux changements climatiques, lors d’une réunion de l’ONU en Pologne sur le climat. Avec les autres ambassadrices et ambassadeurs internationaux d’Oxfam, il a demandé aux chef-fe-s d’Etat et de gouvernement réuni-e-s au sommet du G8 du Japon d’augmenter leur aide contre la pauvreté.

Miguel a également adressé des lettres aux responsables politiques présents lors des conférences sur le climat de Copenhague et Cancun les appelant à placer les populations au cœur de leurs préoccupations et à garantir un avenir plus sûr aux générations futures.

En 2010, Miguel a participé avec le producteur haïtien Carlos Jean, de nombreux musiciens, acteurs et footballeurs espagnols et latino-américains, à l’enregistrement et la production de la chanson Ay, Haïti, en faveur des projets d’Oxfam de reconstruction du pays au lendemain du séisme.

Dernièrement, en novembre 2011, il a été élu, par le public, finaliste de la 6e édition des International Green Awards, aux côtés du chanteur britannique Paul McCartney et de la top model brésilienne Gisele Bündchen, dans la catégorie Green International Celebrity ("Célébrité la plus écolo du monde") qui récompense des personnalités pour leur engagement remarquable en faveur de causes éthiques et de la protection de l'environnement.

À propos de cette reconnaissance, étroitement liée au soutien qu’il apporte à l’action d'Oxfam Intermón (Espagne), Miguel a déclaré : "Cela fait 55 ans que je gêne tous ceux qui ne comprennent pas pourquoi je me consacre cœur et âme à un droit que personne ne peut m'enlever, celui de vouloir changer les choses qui me semblent injustes. C'est très simple : sans justice, sociale ou autre, il n'y aura de dignité pour personne dans ce monde. Et j'aspire à un monde qui regarde la réalité en face."

    Partagez cette page :