Le traité sur le commerce des armes entre dans l'Histoire

Le 2 avril 2013 est entré dans l’Histoire : ce jour-là, le traité sur le commerce des armes, premier accord international sur un contrôle mondial des ventes d’armes, était adopté par une écrasante majorité lors d’un vote au siège des Nations unies, à New York.

Ce traité majeur est l’aboutissement de plus de dix ans de lutte pour placer sous contrôle le commerce irresponsable des armes, cause de tant de souffrances humaines.

Cela n’aurait pas été possible sans le travail des sympathisant-e-s d’Oxfam et les efforts considérables des partenaires de la coalition Contrôlez les armes à travers le monde.

Les applaudissements et les acclamations qui ont retenti dans l’enceinte de l’Assemblée générale des Nations unies ne sont cependant qu’un début. Il faut désormais faire en sorte que le traité entre en vigueur dès que possible. Et nous devons inciter les Etats à signer ce document historique et à travailler à l’amélioration des normes au fil du temps.

Au cours des dix dernières années, plusieurs dizaines de milliers de sympathisant-e-s d’Oxfam ont rencontré leurs élus, milité, par tous les temps, pour obtenir le soutien public le plus large possible, et refusé de baisser les bras face aux sceptiques. On a encore du mal à croire que, jusqu’à ce jour, le commerce international des armes n’était soumis à aucune réglementation. Que les bananes, les baladeurs numériques ou les os de dinosaures étaient jusqu’alors soumis à davantage de restrictions. Et que les dirigeants mondiaux n’avaient jusqu’à présent rien tenté pour mettre un terme à cet horrible constat : 1 500 personnes meurent chaque jour à cause des violences armées.

Nous n’en serions pas là si vous aviez écouté ces sceptiques selon lesquel-le-s « obtenir un tel traité [était] absurde et ne se produira[it] jamais ». Vous avez persévéré et aujourd’hui, nous célébrons la naissance du premier traité international sur le commerce des armes. Un traité qui sauvera des vies. Nous vous remercions pour chacune de vos actions, chacune de vos discussions pour convaincre celles et ceux qui doutaient encore. Aujourd’hui est véritablement un jour historique, un jour extraordinaire.

Ce qui vient d’être accompli marquera l’Histoire pour les années à venir.

Sur le même sujet

Questions / Réponses : Pourquoi avons-nous besoin d'un traité sur le commerce des armes

Rapports et publications d'Oxfam sur le contrôle du commerce des armes