Une agricultrice dans sa rizière, au village de Thmey, Cambodge. Crédit: Jack P
Nous pouvons déjà faire beaucoup pour combattre le changement climatique

Questions-réponses sur le changement climatique

Perdu-e dans un labyrinthe de questions sur le changement climatique ? Nous avons recueilli plusieurs questions et réponses clefs expliquant pourquoi Oxfam agit face à ce problème.

Pourquoi Oxfam mène une campagne sur le changement climatique ?

Oxfam a à coeur de mettre fin à la pauvreté. Or notre travail contre la pauvreté est de plus en plus affecté par les changements climatiques.

Pour les populations pauvres, qui dépendent des aléas climatiques, les dégâts causés aux terres et aux cultures, que ce soit en raison des inondations, des sécheresses ou de la hausse du niveau des océans, ont des conséquences concrètes : pas de nourriture, pas de revenus et aucun moyen de s'assurer un avenir meilleur.

Cela prendra des années ! Alors, pourquoi s’en inquiéter maintenant ?

Le changement climatique est en marche. Il est bien réel et les populations les plus pauvres du monde sont déjà victimes de ses effets dévastateurs.

Bien que nous ne puissions pas encore désigner le changement climatique global comme responsable d'un phénomène climatique spécifique, les indices dont nous sommes témoins - à l’instar des récentes inondations au Pakistan, au Bénin et ailleurs – correspondent bien aux prévisions d’évolution faites par le Groupe intergouvernemental d’experts sur le changement climatique (GIEC) – l’organisme des Nations Unies chargé du suivi scientifique de l’impact potentiel du changement climatique et des stratégies d’adaptation.

Si nous ne voulons pas voir s’intensifier la souffrance des populations les plus pauvres et les plus vulnérables du monde, nous devons agir dès maintenant pour atténuer les effets du changement du climat.

Pourquoi les pays riches doivent-ils être les premiers à agir ?

Nous avons tous une contribution à apporter dans le cadre du combat contre l’évolution climatique. C’est pourquoi nous devons tous nous mobiliser. Mais ce sont les pays riches qui ont produit le plus de carbone et profité de l’utilisation intensive des énergies fossiles.

Les pays riches doivent donc maintenant débourser les ressources qui permettront aux populations des pays en développement de s’adapter à l’évolution de leur propre climat, une évolution déjà en cours.

Les pays riches doivent donner l’exemple et réduire leurs émissions de carbone d’au moins 80 pour cent d’ici 2050. En adoptant cette stratégie, d’autres économies comme la Chine et l’Inde suivront  le mouvement de sorte que les émissions mondiales puissent diminuer de 50 pour cent au minimum d’ici 2050.

Mes propres démarches peuvent-elles changer le cours des choses ?

Nous sommes tous impliqués dans cette affaire et c’est uniquement d’un effort commun, par le biais d’initiatives personnelles et en se faisant entendre par les individus au pouvoir que nous pouvons changer le cours des choses.

Comme Oxfam, engagez-vous à combattre la pauvreté climatique dès à présent !

Nous pouvons faire beaucoup pour combattre le changement climatique. Cela peut paraître insignifiant, mais changer nos habitudes quotidiennes (par exemple utiliser des ampoules à économie d’énergie, ne pas laisser les appareils électriques en veille et laisser la voiture au garage pour faire le trajet à pied ou par transports en commun) a un impact réel. C'est l’accumulation de ces actions qui peut faire toute la différence.

Chacune de ces actions positives fait clairement comprendre aux décideurs mondiaux qu’eux aussi doivent contribuer à régler ce problème.

 

En savoir plus

- Aidez-nous à faire germer des idées nouvelles dans la tête de nos responsables politiques : semez pour changer ! 

- Lire notre blog sur le changement climatique

- Voir le diaporama des citoyens du monde entier qui tentent d'interpeller les dirigeants afin qu'ils s'engagent, au sein des Nations unies, à combattre la pauvreté climatique 

Permalink: http://oxf.am/ZPf