Santé et éducation pour tous
Santé et éducation pour tous

Recherche: 6 millions de profs et de personnels soignants

Chaque jour, dans les pays en développement, des enseignants, des médecins et du personnel infirmier changent la vie des gens.

Ils doivent surmonter de nombreux obstacles pour apporter un enseignement de qualité et des soins de santé adéquats.

Des millions continuent cependant d'être désavantagés :

  • 72 millions d'enfants, dont une grande majorité de filles, ne peuvent pas aller à l'école
  • 8000 personnes meurent du VIH et du SIDA, généralement parce qu'elles n'ont pas les moyens de se procurer les médicaments nécessaires à leur traitement
  • Chaque jour, 1400 femmes meurent inutilement pendant la grossesse

Cette situation ne peut plus durer.

Ce que nous demandons

Nous exigeons un terme à cette injustice et appelons les dirigeants à s'engager pour assurer l'accès de tous à l'éducation et aux soins de santé. Les pays riches doivent augmenter et améliorer l'aide afin de fournir aux pays pauvres six millions d'enseignants, de médecins et de professionnels de santé supplémentaires, correctement formés et rémunérés. Les pays riches et pauvres doivent agir et prendre les décisions appropriées pour que l'éducation et les soins de santé soient accessibles à tous, et particulièrement aux plus pauvres.

Ce que vous pouvez faire

Le monde a besoin de 6 millions d'enseignants et de professionnels de santé supplémentaires pour les pays pauvres.

Pour réaliser cet objectif, le monde a besoin de vous.

Engagez-vous dès aujourd'hui en faveur du droit à l'éducation et à la santé pour tous.

En vous engageant vous ajouterez votre voix à une campagne mondiale et enverrez un message clair aux dirigeants internationaux : le changement est possible.

Ce que nous avons déjà accompli

En 2005, 40 millions de personnes ont mené campagne dans le cadre de l'Action mondiale contre la pauvreté.

Plus d'un demi million de personnes ont donné leurs « voix contre la pauvreté » dans la période préparatoire au sommet du G8 de 2007.

Suite à cette mobilisation, les pays riches ont alors promis 50 milliards de dollars d'aide supplémentaire chaque année d'ici à 2010, et se sont engagés à annuler l'essentiel de la dette de 42 pays pauvres.

Lorsque ces promesses ont été tenues, la vie a changé. En Zambie, par exemple, l'annulation de la dette et l'augmentation de l'aide ont permis d'instaurer la gratuité des soins de santé.

Très bien. Mais de nombreux pays pauvres attendent des nations riches et des organisations internationales puissantes l'argent et le soutien dont ils ont besoin, afin que tous puissent accéder à des soins de santé et une éducation de qualité.