conflit

conflit

Mali : Oxfam appelle à assurer la protection des civils et à répondre aux besoins humanitaires alors que le conflit s’intensifie

Oxfam est vivement préoccupée par les conséquences que pourraient avoir l’intensification des combats au Mali. Les affrontements pourraient en effet aggraver les restrictions qui affectent déjà l’accès humanitaire, mais aussi accroître considérablement les besoins humanitaires des populations dans le pays et dans les Etats voisins.

Plus de trois ans après le début de la crise syrienne, la situation ne cesse de s'aggraver en Syrie et dans les pays voisins qui doivent faire face à l'afflux massif de réfugiés, bien souvent dans des conditions précaires. 

La crise humanitaire en RDC risque de s’aggraver davantage après la chute de Goma

A l’heure où le groupe armé M23 se bat pour étendre le territoire qu’il contrôle, et où une multitude d’autres groupes armés terrorisent la population, le risque d’un effondrement total de la protection assurée par l'Etat dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et d’une aggravation de la crise humanitaire s’accroît dangereusement.

Marchandises de Guerre

Les récentes vagues de déplacement dans l’est de la République démocratique du Congo, qui ont touché plus de 760 000 personnes depuis le début de 2012 rien que dans les provinces du Kivu, t

Les Congolais de l’Est contraints de financer la guerre qui détruit leur vie

Un nouveau rapport d’Oxfam dénonce le cercle vicieux de prédation et d’exactions dans lequel est prise au piège la population de l’Est de la RDC. Pour l’ONG, les communautés locales sont victimes d’une exploitation impitoyable de la part des groupes rebelles et des milices locales, mais aussi des propres troupes et responsables de l’Etat congolais.

Des associations craignent qu’une action militaire contre les rebelles de la LRA n’entraîne une nouvelle vague de représailles

Plusieurs organisations locales et internationales affirment qu’une nouvelle action militaire contre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) risque d’avoir de nouveau des conséquences dévastatrices pour les populations locales du Congo RDC, de la République centrafricaine (RCA) et du Sud-Soudan si rien n’est fait pour protéger les civils et prévenir les représailles de la part de l’un des groupes rebelles les plus violents d’Afrique.

Pages

Subscribe to RSS - conflit