Sécheresse après sécheresse, la hausse des prix des denrées alimentaire et du  fioul a touché de plein fouet les pasteurs Massaïs en Tanzanie. Une banque de graines d’Oxfam fait toute la différence dans une communauté de Ngorongoro, Tanzanie.
Oxfam travaille avec les collectivités pour les aider à s'adapter aux changements climatiques.

L'adaptation aux changements climatiques: Oxfam travaille avec les communautés affectées

Interpellé par la nette tendance à la hausse du nombre de catastrophes naturelles liées au climat et la vulnérabilité des populations aux prises avec ces catastrophes, Oxfam a réalisé une nouvelle étude  dans laquelle l’organisation prévoit que d'ici 2015 le nombre de personnes touchées chaque année par les crises climatiques pourrait augmenter de 50 % pour atteindre en moyenne 375 millions.

Et ce nombre continuera vraisemblablement de grimper tandis que l'accélération des changements climatiques entraîne une augmentation de la fréquence et de la gravité des catastrophes liées au climat, et que la pauvreté et les inégalités forcent de plus en plus de personnes à vivre dans des lieux à haut risque, comme des plaines inondables, des flancs de montagne abrupts et des bidonvilles, les laissant complètement démunies face à ces catastrophes.

Les effets cumulatifs des changements climatiques – comme la variabilité des précipitations et la fonte des glaciers – altèrent la capacité des gens à nourrir leur famille au quotidien.

Selon le GIEC, d'ici 2050, plus d'un milliard de personnes dans le monde seront confrontées à des pénuries d'eau et à la faim, dont 600 millions en Afrique seulement. Dans certains pays d'Afrique, on prévoit que les rendements des récoltes des aliments de base, comme le maïs et le riz, diminueront de moitié dès 2020.

Oxfam travaille avec les communautés partout dans le monde pour les aider à s'adapter aux changements climatiques.

 

 

Bangladesh : se préparer à affronter les inondations

 Bolivie : raviver le savoir ancestral des autochtones

 

Tanzanie: Appuyer les moyens de subsistance des pasteurs Masaï

 

Faire entendre les voix du sud : le cas de la Kilimandjaro native co-operative union