Déguisées des masques des leaders du G8, des femmes rejoignent la manifestation sur le changement climatique à Dhaka.
Les pays riches sont à l’origine de la crise climatique mais ce sont les pays pauvres qui en subissent les plus graves conséquences.

Sommet de Bonn: Le compte à rebours pour un accord sur le climat a commencé

La mise en marche des négociations sur le climat doivent être amorcées rapidement, si un consensus international fiable doit être trouvé en temps voulu. La date fatidique de cet accord a été fixée et décidée par tous les pays du monde au mois de décembre.

Une première version d’un accord international, négociée aux Nations Unis, va être entreprise en Allemagne du 1er au 12 juin 2009.

Si des négociations ne sont pas entreprises très rapidement, plus de 375 million de personnes seront affectées chaque année par les désastres causés par le changement climatique.

Les pays riches ont largement contribués à la création de cette crise climatique, mais ce sont les pays les pauvres qui en subissent les conséquences les plus graves. Afin d’en éviter les effets catastrophiques, les pays riches doivent s’entendre sur un accord qui réduise en premier lieu les émissions, et ensuite s’engager à mettre en place la politique décidée pour réduire les émissions et ne pas permettre une augmentation des températures au dessus de deux degrés.

Oxfam a rejoint la campagne ‘tck, tck, tck’ qui, à un moment crucial, rassemble une alliance sans précédent de groupes religieux, d’ONG, de syndicats, et d’individus,  pour un nouveau traité international qui sauvera la planète des effets dangereux causés par le changement climatique.

Alors que les leaders mondiaux se préparent à s’accorder sur un accord climatique à Copenhague en décembre, ‘tck, tck, tck’ unit les voix des personnes demandant un accord international ambitieux, juste, et contraignant, qui reflète les derniers avancées scientifiques.

Informez-vous des dernières informations du Sommet de Bonn sur le changement climatique.