Conflit foncier : accord conclu entre la société britannique et la deuxième communauté ougandaise

En septembre 2011, Oxfam braquait les projecteurs sur une transaction foncière dans le cadre de laquelle des communautés ont été expulsées pour laisser place à des plantations, en Ouganda. En juillet 2013, l’une de ces communautés, située dans le district de Mubende, est parvenue à un accord avec la New Forests Company (NFC), la société britannique mise en cause.

La deuxième communauté concernée, du district voisin de Kiboga, vient d’également conclure un accord avec la NFC, ce 30 mai. Cet accord est l’aboutissement d’une procédure de médiation menée par le Bureau du conseiller-médiateur (CAO). Celui-ci traite les plaintes émanant de communautés touchées par les investissements de la Société financière internationale, filiale de la Banque mondiale pour le secteur privé.

Oxfam se réjouit que les deux communautés de Mubende et de Kiboga aient pu parvenir à un accord avec la NFC. Oxfam les a soutenues et conseillées tout au long des procédures de médiation, estimant que cette voie leur offrait le plus de chances d’obtenir réparation.

Aux termes de l’accord conclu avec la communauté de Kiboga, la NFC apportera un soutien financier à la coopérative mise sur pied et gérée par la commuanuté. La NFC mettra également en œuvre des projets de développement au profit de la communauté.

En savoir plus