Elisabeth Tamara, 10 ans. En arrière plan, Nevado Huascaran, les plus hautes montagnes du Pérou. Les locaux, qui dépendent de la fonte des glaces pour leur approvisionnement en eau, disent que le niveau de glace et de neige recule. Crédit:G. Barreto/Oxfam
2009 est une année critique pour l'action contre le changement climatique.

G8: La nécessité d’une action pour vaincre le changement climatique

Le changement climatique exacerbe la pauvreté el la vulnérabilité des personnes les plus démunies au monde, dont la part de responsabilité dans le problème est la moins importante, et qui sont les moins équipées pour faire face à ses conséquences destructrices.

Le changement climatique a des impacts négatifs sur les récoltes, les moyens de subsistance, la santé et la sécurité.

  • D'ici 2015, 375 millions de personnes seront probablement exposées à des catastrophes liées au changement climatique, soit plus que l'ensemble de la population des États-Unis.
  • 26 millions de personnes ont déjà été déplacées à cause du changement climatique.
  • D'ici 2050, 200 millions de personnes auront sans doute à se déplacer à cause de la malnutrition, de la dégradation environnementale et de la perte de terres, toutes provoquées par le changement climatique.
  • Le futur de plusieurs villes importantes, qui dépendent de l'eau des glaciers, est aujourd’hui menacé.
  • Avec l'augmentation des températures, l'Afrique subsaharienne perdra 2 milliards de dollars par an, simplement parce que la viabilité d'une seule culture, le maïs, est en déclin.
  • Selon l'OMS, 300 000 personnes périssent chaque année à cause du changement climatique.
  • Une augmentation de deux degrés de la température des mers pourrait entraîner une diminution rapide de notre capacité à travailler à travers le monde, certaines régions les plus touchées faisant face à une perte potentielle de 30 % de leur activité.
  • Le changement climatique entraînera aussi la diffusion de maladies à des populations non préparées.

Le sommet du G8 est une occasion importante de stimuler fortement, au niveau politique, l'action contre le changement climatique. Ce sont les pays du G8 qui ont créé la crise du climat et ce sont eux aussi qui possèdent les ressources financières pour la combattre.

2009 est une année critique pour l'action contre le changement climatique, avec une réunion décisive de l'ONU qui se tiendra en décembre en vue d'obtenir un nouvel accord sur le climat comprenant la réduction des émissions et le financement de stratégies d'adaptation au changement climatique. Mais les négociations internationales sont dans l'impasse car les pays riches sont incapables d'établir des objectifs d'émissions adéquats et d'offrir un financement approprié pour les stratégies d'adaptation et d'atténuation.

Les dirigeants du G8 peuvent améliorer la vie de millions de personnes par les actions suivantes :

  • négocier un accord sur le climat qui soit juste et sûr afin de maintenir l'augmentation des températures en dessous de 2 °C
  • réduire les émissions de leur pays
  • garantir au moins 150 milliards de dollars pour aider les pays en développement à s'adapter et à s'engager dans un avenir de faibles émissions.

Seul un engagement politique au plus haut niveau pourra empêcher une catastrophe humaine.