Tagged: désastre climatique

Campaign article
la variabilité du climat affecte aussi les communautés de caféiculteurs établies sur les flancs du Kilimandjaro. Credit: Caroline Irby/Oxfam

Oxfam aide les collectivités à s'adapter et fait connaître les risques liés aux changements climatiques, non seulement pour ces collectivités, mais aussi pour l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement du café en Occident.

Campaign article
Oxfam se porte à la défense des droits des Masai et les aide à faire face à la hausse des prix. Nous contribuons à la construction de greniers qui sont exploités par des comités d'anciens. Credit: Caroline Irby/Oxfam

Les sécheresses à répétition, ainsi que la hausse des prix des aliments et du carburant ont durement frappé les pasteurs Masai en Tanzanie. Une banque de grains mise sur pied par Oxfam joue un rôle déterminant dans une collectivité du Ngorongoro, en Tanzanie.

Campaign article
La Bolivie a subi des inondations catastrophiques deux années de suite, en 2007 et 2008. Ces inondations ont emporté plus de 100 personnes, et laissé 350 000 personnes sans abri en 2007, et 40 000 autres en 2008. Credit: European Pressphoto Agency

In Beni, a district of Bolivia prone to alternate flooding and drought, we're working with communitieLe district du Beni, en Bolivie, en proie à un cycle répétitif d'inondations et de sécheresses, fait partie des régions du monde où la collectivité doit s'adapter aux changements climatiques.

Campaign article
Les embarcations de sauvetage financées par Oxfam sont placées dans les endroits le plus à risque d'inondation et près des zones de refuges. Crédit :Jane Beesley/Oxfam

Oxfam aide les gens à se préparer en vue des inondations annuelles au Bangladesh, aggravées par les changements climatiques.

Campaign article
Sécheresse après sécheresse, la hausse des prix des denrées alimentaire et du  fioul a touché de plein fouet les pasteurs Massaïs en Tanzanie. Une banque de graines d’Oxfam fait toute la différence dans une communauté de Ngorongoro, Tanzanie.

Oxfam prévoit d'après une récente étude que d'ici 2015 le nombre de personnes touchées chaque année par les crises climatiques pourrait augmenter de 50 % pour atteindre en moyenne 375 millions

Syndiquer le contenu