Tagged: protection des civils

Emergency Article

Au cours des 25 dernières années, la LRA a tué plus de 100 000 personnes, en a enlevé plus de 70 000 et en a contraint plus de 2 millions à quitter leur village et à fuir dans les quatre pays où sévit ce groupe armé rebelle. Oxfam soutient des comités locaux et travaille à l'amélioration de la sécurité dans la région.

Press Release

Plusieurs organisations locales et internationales affirment qu’une nouvelle action militaire contre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) risque d’avoir de nouveau des conséquences dévastatrices pour les populations locales du Congo RDC, de la République centrafricaine (RCA) et du Sud-Soudan si rien n’est fait pour protéger les civils et prévenir les représailles de la part de l’un des groupes rebelles les plus violents d’Afrique.

Press Release
Girl collecting water, Somalia. Credit: Oxfam

Alors que s'ouvre le 23 février la conférence internationale sur la Somalie, il est impératif que les Etats réunis à Londres déploient une stratégie cohérente à l’égard de ce pays mettant en avant les intérêts des populations somaliennes, demande Oxfam dans un rapport. 

Campaign article
Logo "Pas d'armes" sur un véhicule Oxfam, à Kitgum, Ouganda. Photo : Oxfam

Pour Oxfam, le "principe de protection des civil-e-s" consiste à protéger les populations face à des menaces généralisées de violences, d’actes de coercition et de privation délibérée d'aide.

Press Release
Dungu, République démocratique du Congo. Photo : Simon Rawles/ Oxfam

La majorité de la population vivant dans les zones où sévit l’armée de résistance du seigneur (LRA) en République démocratique du Congo (RDC) se sent moins en sécurité en 2011 qu’en 2010, selon une étude menée par Oxfam dans les régions concernées.

Press Release

L’ONU devrait allouer des ressources supplémentaires pour répondre aux attaques de la LRA et à de possibles violences liées aux élections, estime Oxfam et une coalition d'organisations.

Press Release

Le Sud-Soudan traverse l’année la plus violente depuis la fin de la guerre civile en 2005, alerte Oxfam, qui demande au Conseil de sécurité des Nations unies de s’assurer que les populations civiles sont davantage protégées.

Syndiquer le contenu