Tagged: responsabilité de protéger les civils

Press Release
Abu Mustaffa et son petit-fils dans leur tente, Jordanie. F. Muath/Oxfam

Plus de 65 % des réfugiés interrogés par Oxfam craignent de ne pas revoir la Syrie, malgré leur profond désir d’y retourner.

Press Release
Déplacés à Juba, Sud Soudan. Photo : Anita Kattakhuzy/Oxfam

L’accord de cessez-le-feu conclu hier est le signe d’une avancée sur le plan politique, mais les effortspour venir en aide aux réfugiés sud-soudanais en Ouganda se heurtent à un manque criant de ressources et les communautés d’accueil sont à bout.

Press Release
Love Syria. Photo: Oxfam

Lors de la Conférence des pays donateurs pour la Syrie organisée à Koweït, les États doivent s’engager fermement à financer la réponse humanitaire à la crise syrienne et soutenir les pays limitrophes qui accueillent les réfugiés.

Press Release
Matériel humanitaire d'Oxfam livré au Sud Soudan. Photo : Oxfam

La violence et les violations des droits humains doivent cesser immédiatement, dès lors qu’une médiation directe a été entamée en Éthiopie, entre les parties au conflit.

Press Release
Femme et son bébé, camp de Mugunga, RDC. Photo : Eddy Mbuyi/Oxfam

Alors que des centaines de milliers de personnes continuent de vivre dans la peur des attaques en République démocratique du Congo, les dirigeants réunis au sommet de l’Union africaine doivent faire de la paix une priorité.

Campaign article
Logo "Pas d'armes" sur un véhicule Oxfam, à Kitgum, Ouganda. Photo : Oxfam

Pour Oxfam, le "principe de protection des civil-e-s" consiste à protéger les populations face à des menaces généralisées de violences, d’actes de coercition et de privation délibérée d'aide.

Press Release
Dungu, République démocratique du Congo. Photo : Simon Rawles/ Oxfam

La majorité de la population vivant dans les zones où sévit l’armée de résistance du seigneur (LRA) en République démocratique du Congo (RDC) se sent moins en sécurité en 2011 qu’en 2010, selon une étude menée par Oxfam dans les régions concernées.

Press Release

Le Sud-Soudan traverse l’année la plus violente depuis la fin de la guerre civile en 2005, alerte Oxfam, qui demande au Conseil de sécurité des Nations unies de s’assurer que les populations civiles sont davantage protégées.

Syndiquer le contenu