Deysi Román au marché municipal. Foto: Oxfam/Wilton Castillo

« Je me suis enfin réveillée » : l'histoire de Deisy Román

“Pour arriver là où je suis aujourd´hui, j’ai dû passer à travers plusieurs expériences... J’ai l’impression de m’être enfin réveillée !”
Deysi Román
agricultrice de San José Villanueva

Chaque jour en apporte la preuve : investir dans des projets soutenus par des femmes revient à investir dans le futur d’une communauté. Deysi Román, à 43 ans, commence à comprendre que sa voix pèse.

Deysi est une des agricultrices de San José Villanueva qui tentent d'améliorer leurs moyens de subsistance grâce à un projet d'autonomisation et d'accès aux marchés, à la terre et aux semences, à l'initiative d’Oxfam au Salvador et de la Fédération de coopératives de la réforme agraire de la région centrale (Federación de Cooperativas de la Reforma Agraria de la Región Central - Fecoracen).

« Pour arriver là où je suis aujourd'hui, j’ai dû passer à travers plusieurs expériences... j’ai l’impression de m’être enfin réveillée ». Deysi Roman est heureuse d'avoir décidé d’assister aux ateliers proposés dans les bureaux de Fecoracen. Désormais, sa famille et elle ont une place réservée au marché de San José Villanueva pour y vendre leurs produits agricoles tous les dimanches matins. Ils ont également ouvert une petite épicerie à la maison.  

« J’ai grandi en pensant que je n'étais bonne à rien ». Deysi raconte que son père lui répétait constamment que les études n'étaient pas pour elle, que la seule chose pour laquelle elle devait se préparer c’était avoir des enfants et prendre soin d'eux. Deysi explique qu’elle a terminé uniquement sa première année de primaire et qu’elle n’a pu suivre que la moitié de la deuxième année. Depuis cela, Deysi ne croyait pas pouvoir faire autre chose de sa vie que d’être femme au foyer et mère.

Beaucoup à faire

Quand elle est entrée à la coopérative « Les Orangers » ainsi qu’au comité des femmes de sa communauté, Deysi a découvert qu'elle pouvait faire plus. « Maintenant je n’ai plus peur de parler, je connais mes droits et mes responsabilités. J'ai été présidente de la coopérative. Aujourd'hui, je suis secrétaire du comité de vigilance. J’ai appris à nouer des liens avec des personnes venant d’ailleurs. J’ai reçu chez moi des étrangers et j’ai eu l’opportunité d’échanger avec eux. Je me sens libre, plus que tout. » 

Les agriculteurs et agricultrices de San José Villanueva améliorent leurs moyens de subsistance grâce à un meilleur accès aux marchés locaux, à la terre et aux semences, ainsi qu’à une plus grande reconnaissance de la part des autorités municipales, des consommatrices et consommateurs et d’autres acteurs qui s’avèrent cruciaux pour la promotion de l'agriculture paysanne durable et du développement économique et social.

« La première fois que je suis allée au marché pour vendre mes produits, mon époux m'a dit ‘Qui va garder notre fille ?’ Et j´ai répondu : ‘C´est vous qui allez le faire !’ Et je suis partie », commente Deysi en riant, confirmant qu'elle a reçu l'appui de son époux pour pouvoir participer à ce projet.

Initalement, Deysi était la seule à aller vendre des citrons, des haricots rouges et du maïs. Maintenant, son mari et sa fille l'accompagnent toujours au marché lorsqu’elle vend ses produits. Elle et sa famille proposent désormais une plus grande quantité ainsi qu’une plus grande variété d’aliments, dont du poisson, des légumes et d’autres produits agricoles de la région. « Auparavant, les jocotes [un fruit local] se gâtaient. Maintenant on les vend et comme ça nos revenus augmentent un peu plus », raconte Deysi en parlant d’une de ses réussites.

À ce jour, environ 5 200 agriculteurs et agricultrices membres de coopératives situées dans huit municipalités différentes dans le département de La Libertad ont pu améliorer leurs conditions de vie grâce à des revenus plus élevés. Ceux-ci sont le fruit, entre autres, de la consolidation d’un marché de gros et d’un réseau de marchés alternatifs paysans, justes et solidaires.

Sur le même sujet

Oxfam au Salvador

Permalink: http://oxf.am/UF5