Photo : Oxfam
L'entreprise d'Olga Cherkasova, qui a bénéficié d'une formation, est aujourd'hui florissante

Russie : microfinance et formation au service des jeunes

“Cela a été d’une grande aide. Je n’avais pas la moindre notion de fiscalité ou de gestion des personnes avant cela.”
Olga Cherkasova
Fleuriste formée dans le cadre du programme Entrepreneuriat jeunesse en Russie

En Russie, 60 millions de personnes sont dans l’impossibilité d’accéder aux services financiers du fait de l’inadéquation des infrastructures et des barrières administratives. Ce qui signifie qu’il est très difficile pour les gens d’obtenir un prêt afin de créer une entreprise ou de soutenir le développement de leurs affaires existantes.

C’est la raison pour laquelle Oxfam axe son travail dans le pays sur la création d’opportunités économiques pour les personnes pauvres, en les aidant à mettre en place des moyens de subsistance durables, par le développement de leur propre petite entreprise. En 2008, grâce à l’aide d’Oxfam, 4 000 personnes ont pu démarrer une affaire, augmentant ce faisant le revenu de leurs familles de 30 % en moyenne et améliorant leur accès aux soins de santé, à l’alimentation et à l’habitat.

Yuriy Lavinsky, directeur du fonds Micro Finance par lequel le programme Entrepreneuriat jeunesse d’Oxfam en Russie octroie des prêts aux entrepreneurs, explique en quoi ce programme revêt de l’importance dans un climat post-récession : "Les banques réduisent le nombre de prêts disponibles pour les jeunes pousses, et nous offrons une source de financement alternative aux entrepreneurs", déclare-t-il. Une partie de cette aide est fournie sous forme de formations et d’accompagnement. Des séminaires sur la fiscalité et la gestion confèrent aux jeunes les compétences dont ils ont besoin pour conquérir le marché, tandis que les mentors apportent conseils et savoir. 

Une entreprise florissante

Pour Olga Cherkasova, jeune fleuriste, la formation dispensée par le programme Entrepreneuriat jeunesse en Russie a eu une valeur inestimable : "Cela a été d’une grande aide. Je n’avais pas la moindre notion de fiscalité ou de gestion des personnes avant cela." L’entreprise florissante d’Olga atteste de sa haute capacité de résilience : passant de longues nuits à son travail, elle ne fait qu’apercevoir ses enfants, mais elle reste déterminée et convaincue "qu’un jour, elle possèdera au moins 10 boutiques dans la ville".

Transformer les rebuts en roubles

Igor devant des piles de cartons et papiersC’est son exaspération croissante à la vue du nombre de détritus déversés dans les rues résidentielles de Russie qui a inspiré à Igor son idée d’entreprise de recyclage. Il raconte : "Dans ma ville, il n’y avait pas suffisamment de services pour résoudre ce problème". Aussi, avec ses employés, Igor a conclu un accord avec les principaux restaurants et entreprises afin de collecter leurs poubelles et les vendre aux usines de recyclage. En dépit de l’impopularité du recyclage, Igor est convaincu qu’il peut changer les comportements : "J’espère pouvoir changer la situation et améliorer les services dans cette ville".

En savoir plus

Le travail d'Oxfam en Russie

Permalink: http://oxf.am/4sz