Habitants évacuant leurs maisons après les soudaines inondations causées par le typhon Ondoy qui frappa le Provident Village a Marikina City, Metro Manila 27 Septembre 2009. Crédit : Reuters/Courtesy of Alertnet.org
La santé publique est prioritaire

Inondations aux Philippines

“Nous nous focalisons sur la santé publique et la nourriture, principalement à destination des femmes et des enfants”
Arif Jabbar Khan
Coordinateur humanitaire, Oxfam

Les inondations causées par le typhon Ketsana ont forcé des milliers de personnes à fuir leurs maisons situées à Manille, capitale des Philippines.

Le typhon Ketsana a frappé les Philippines le 26 septembre dernier, provoquant d'importants déluges dans la capitale et les provinces du nord de la ville. Il a plu autant de pluies en six heures que ce qu’il aurait du tomber en un mois. Ces pluies ont provoqué d’importantes inondations à travers la ville et sa banlieue, ainsi que dans des zones rurales.

Oxfam sur le terrain

Nous avons envoyé une équipe d’urgence pour répondre aux besoins des personnes situées dans les zones inondées.

Notre objectif est de venir en aide aux 10 000 familles les plus touchées, objectif qui pourra être revu à la hausse lorsque nous aurons une vue d’ensemble plus claire de la situation.

« Nous nous focalisons sur la santé publique et la nourriture, principalement à destination des femmes et des enfants qui sont en règle générale plus touchés par de telles catastrophes. Nous nous concentrons la où les besoins sont les plus grands. Mon plus grand souci relève de la santé publique. Si les problèmes sanitaires ne sont pas réglés au plus vite, un autre désastre pourrait arriver,» déclare Arif Jabbar Khan, coordinateur humanitaire pour Oxfam.

En savoir plus sur :

Syndiquer le contenu