Oxfam met au défi les leaders mondiaux sur les négociations commerciales. Seront-ils des héros ou des zéros?

Publié le : 17 Mai 2006

Ils peuvent sauter par-dessus des gratte-ciels et sauver des villes entières. Mais les super-héros seraient-ils capables de sauver les négociations commerciales actuelles ? Le danger est réel: les négociateurs chargés de cette mission risquent d’échouer. Et la conclusion de cette histoire ne serait alors certainement pas heureuse.

Oxfam International appelle les négociateurs à se comporter en héros. Au risque d’être des zéros s’ils n’arrivent pas à conclure un accord de dernière minute à l’OMC. Un accord qui aiderait réellement les pays pauvres.

Des publicités, lancées ce 18 mai dans des pays comme l’Espagne, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Belgique, l’Inde, les Etats-Unis ou l’Ouganda montrent les principaux acteurs de ces négociations en super-héros. Le défi est grand: les avancées obtenues au G8 de l’an dernier en matière d’augmentation de l’aide et d’allègement de la dette pourraient être perdues si un mauvais accord commercial était conclu, un accord qui continuerait à enfermer les gens dans la pauvreté.

Juillet sera la période cruciale pour parvenir à un accord. Les Etats-Unis et l’Union européenne doivent changer leur façon de négocier. Jusqu’à présent, ils ont accordé le moins possible aux pays les plus pauvres, tout en continuant à demander des concessions excessives en retour. Il est temps qu’ils honorent leurs promesses aux plus pauvres du monde. Seront-ils des héros ou des zéros?

Les négociateurs de pays en développement doivent rester héroïques. Ils doivent continuer à exiger l’accord de développement qu’on leur a promis et résister aux pressions visant à leur faire signer un mauvais accord. Si les pays riches ne modifient pas leurs offres, il serait mieux pour les pays pauvres de refuser de signer.

Oxfam demande aux négociateurs commerciaux:

  • S’il est juste que les propositions actuelles permettent à l’UE d’augmenter ses dépenses de distortion commerciale sur l’agriculture?
  • S’il est juste de permettre aux pays riches de continuer leur dumping bon marché de produits subventionnés dans les marchés en développement?
  • S’il est juste pour les Etats-Unis et d’autres pays riches de vouloir limiter la possibilité des pays pauvres à protéger les produits dont dépendent leurs fermiers?
  • S’il est juste que l’Union européenne se batte pour maintenir ses tarifs élevés sur tant de produits vitaux qu’exportent les pays en développement?
  • S’il est juste pour les Etats-Unis et l’UE d’insister pour que les pays en développement ouvrent leurs industries émergentes à une compétition acharnée, oubliant par-là même leur propre histoire industrielle.

Le “ Cycle du Développement ” de Doha semble être aux oubliettes. Souhaitez-vous que l’on se souvienne de vous pour cet échec?

Contacts

Pour toute information ou pour recevoir les visuels de la campagne “Héros ou Zéros” contactez:
Louis Bélanger - Oxfam International - EU Advocacy Office - Tél: +32 2 502 03 91