Les Ministres des affaires étrangères de l’UE doivent exiger un cessez-le-feu immédiat en attendant la prochaine résolution du C

Publié le : 31 juillet 2006

Bruxelles: en attendant la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU prévue pour cette semaine, Oxfam a demandé aux Ministres des affaires étrangères de l’UE en réunion à Bruxelles demain de se mettre d’accord sur un appel sans équivoque exigeant un cessez-le-feu immédiat au Moyen-Orient.

« Cela fait maintenant trois semaines que nous sommes enlisés dans ce conflit sanglant où la plupart des victimes sont des civils. Des centaines de personnes ont péri, près d’un million d’autres ont fui leur foyer et les niveaux de destruction des infrastructures civiles sont effroyables. Ce carnage doit cesser », a déclaré Luis Morago, directeur du bureau d’Oxfam International auprès de l’UE à Bruxelles. « L’UE doit aider à mettre fin à cette folie et doit peser de tout son poids diplomatique afin de soutenir les demandes en faveur d’un cessez-le-feu immédiat. Les Ministres doivent résister à toute tentative lancée dans le but d’affaiblir une demande forte de cessez-le-feu immédiat de la part de l’UE », a déclaré Morago.

Au Liban, plus de 600 personnes et plus de 50 Israéliens ont été tuées. L’ONU estime que près de 710 000 personnes ont été déplacées, dont 125 000 vivent dans des écoles et des institutions publiques au Liban. Selon l’Organisation mondiale de la santé, ils sont quelque 210 000 à s’être réfugiés dans les pays voisins. Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) en Syrie estime à 150 000 le nombre de Libanais et de ressortissants d’un pays tiers à s’être rendus en Syrie : environ 5000 à 10 000 nouveaux arrivants y fuient chaque jour. Au nord d’Israël, 300 000 personnes ont quitté leur foyer, d’après les représentants israéliens cités dans le New York Times.

Oxfam assure l’aide humanitaire au Liban grâce à ses organisations partenaires présentes. Une équipe de réponse rapide d’Oxfam, constituée de sept personnes et située à Beyrouth, détermine les endroits où Oxfam peut répondre davantage à la crise et vient en aide aux partenaires d’Oxfam lorsqu’il s’agit d’aller distribuer une aide vitale.

Oxfam a également déclaré que la communauté internationale ne devrait pas perdre de vue la crise humanitaire et les tueries continues de civils à Gaza. Plus d’un million de Palestiniens sont privés des services les plus fondamentaux, comme disposer d’eau potable propre, d’égouts et de l’accès aux soins de santé.

Contacts

Contact
Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
Shaista Aziz à Beiruth au +961 709 713 64 ou
Louis Bélanger à Bruxelles au +32 4 73 562 260

En savoir plus sur :