Des brevets contre des patients

Cinq ans après la Déclaration de Doha

Téléchargez

Publié le : 13 Novembre 2006

Il y a cinq ans, les membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) signaient un accord ministériel visant à faire en sorte que les règles relatives à la propriété intellectuelle n’entravent plus les efforts des pays en développement en matière de protection de la santé publique. Depuis, cependant, peu de choses ont changé. Le prix des médicaments brevetés reste inabordable pour les populations des pays les plus pauvres. Les règles commerciales entravent toujours considérablement l’accès aux versions moins coûteuses des médicaments brevetés (les médicaments génériques). Dans les pays pauvres, la prévalence des malades incapacitantes et potentiellement mortelles s’accroît, mais les médicaments sont tout simplement indisponibles. Il est urgent d’agir.

Les maladies et les problèmes de santé continuent à faire des ravages dans les populations pauvres du monde entier. En 2005, environ quatre millions de nouveaux cas d’infection VIH ont été dénombrés. Les maladies non transmissibles ont provoqué une nouvelle vague de souffrances dans le monde en développement. Les pandémies, par exemple celle de la grippe aviaire, menacent sérieusement les populations, aussi bien dans les pays riches que dans les pays pauvres.