Enfoncer la porte

En quoi les prochaines négociations de l'OMC menacent les agriculteurs des pays pauvres

Téléchargez

Publié le : 1 Avril 2005

Des millions d'agriculteurs de pays en développement ne peuvent gagner leur vie à cause des importations alimentaires bon marché qui font l'objet de dumping. L'exemple de l’aliment de base le plus important du monde, le riz, montre à quel point ce problème est sérieux. Les pays riches utilisent depuis longtemps le FMI et la Banque mondiale, et des accords commerciaux bilatéraux agressifs, pour ouvrir la porte des marchés des pays pauvres et les inonder de riz bon marché, dont du riz américain fortement subventionné. Aujourd'hui, ils cherchent ensemble à utiliser les règles contraignantes de l'OMC pour enfoncer définitivement la porte. Mais les règles commerciales doivent promouvoir le développement et non pas le saper. Tout nouvel accord au sein de l'OMC doit permettre aux pays pauvres de réguler leurs échanges commerciaux afin de promouvoir la sécurité alimentaire et de meilleures conditions de vie rurales.