Les coûts de la guerre

Les expériences afghanes du conflit 1978-2009

Publié le : 18 Novembre 2009

Pour mieux comprendre comment les Afghans ont vécu et perçoivent le conflit, huit ONG intervenant en Afghanistan ont conduit une enquête dans 14 provinces à travers le pays. Cette enquête s’est concentrée sur des expériences individuelles des trente dernières années de conflit, les perceptions du conflit actuel, ainsi que sur des recommandations pour en diminuer les niveaux de violences et s’attaquer à ses racines.

Cette étude n’a pas pour but de faire un tableau exhaustif des combats, ni même de représenter l’ensemble des points de vue, des expériences de tous les Afghans. Elle a plutôt pour objectif d’articuler pleinement les expériences afghanes du conflit et la formulation de recommandations, qui portent les aspirations de paix et d’avenir des Afghans pour leur pays.

Recommendations

Les individus consultés on exprimé de façon écrasante un désir de paix. Il ne s’agit pas seulement de l’arrêt des violences physiques mais aussi du respect des droits humains fondamentaux, de l’atténuation de la pauvreté, de la mise en place d’un gouvernement efficace et responsable, et de l’accès aux services de base tels que la santé et l’éducation.

Fondée sur les points de vue exprimés par les interviewés, voici une liste de préconisations destinées à toutes les parties du conflit. Elles devraient permettre de s’attaquer aux causes du conflit et assurer une plus grande protection des civils:

Pour le gouvernement afghan

  • Prendre des mesures sérieuses pour établir l’Etat de droit à tous les niveaux; sévir contre la corruption et en finir avec la culture de l’impunité et du clientélisme, y compris par une réforme de fond en comble de la police et du système judiciaire.
  • Enquêter sur les crimes et les abus liés au conflit

Pour la communauté internationale

  • S’engager à apporter non seulement davantage d’aide, mais surtout la rendre plus efficace afin de mieux soutenir les activités humanitaires, de reconstruction et de développement à travers le pays.
  • Responsabiliser le gouvernement afghan et l’aider à combattre la corruption et la criminalité.

Pour les forces pro-gouvernementales

  • Améliorer la protection des populations civiles en instaurant des restrictions strictes dans l’usage de la force.

Pour les groupes combattant le gouvernement

  • Cesser immédiatement de viser les civils et de prendre refuge dans les zones peuplées par des civils.
  • Exprimer les doléances et les requêtes par le dialogue politique plutôt que par l’usage de la violence.