Le spectre des Noëls passés

Protéger les civils de la LRA

Publié le : 14 Décembre 2010

Presque tous les jours, un groupe de rebelles connu sous le nom de l'Armée de Résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army, ou LRA, en anglais) tue, enlève et attaque les civils à travers une vaste région de l'Afrique centrale.

La LRA est devenue la milice la plus meurtrière en République démocratique du Congo, marquant la période de Noël par d'atroces massacres ces deux dernières années. Depuis 2008, plus de 400 000 personnes ont fui de chez elles suite à une campagne de violence acharnée de la LRA dans des villages enclavés au Soudan, en République centrafricaine et au Congo. Ces attaques ont été menées en représailles à une offensive militaire mal conçue conduite par les armées de la région contre la milice.

L'Union africaine et les États-Unis ont récemment annoncé des initiatives pour contrer la menace posée par la LRA. Une attention renouvelée est positive et cruciale, mais il faut que les gouvernements de la région et la communauté internationale tirent les enseignements du passé et veillent à ce que leurs efforts futurs garantissent de manière efficace la sécurité des populations locales. Les femmes et hommes doivent pouvoir cultiver leurs champs, les enfants aller à l'école et les familles passer des nuits paisibles sous leur propre toit sans craindre la violence.

Principales recommandations

  • Par le passé, les actions militaires pour combattre la LRA ont eu un impact dévastateur sur les citoyens ordinaires. Les acteurs internationaux ainsi que les gouvernements de la région doivent axer leurs efforts sur un appui aux actions non militaires pour contrer la menace posée par la LRA.
  • Afin de permettre aux communautés de ne plus vivre dans la peur, il est nécessaire d'assurer le développement et la sécurité à long terme. Réduire la pauvreté, fournir des services essentiels, promouvoir un développement équitable et l’inclusion politique des populations ainsi que réformer les forces de sécurité des États sont autant de composantes nécessaires à une stratégie globale pour combattre la violence de la LRA.
  • Il est urgent de coordonner les efforts aux niveaux international et régional afin d'offrir aux populations une meilleure protection contre les attaques, d'aider les personnes qui ont été enlevées par la LRA à retourner chez elles, et de trouver des solutions pacifiques pour mettre fin durablement à la violence.
  • Ce n’est pas un hasard si la LRA opère dans des zones qui sont parmi les plus reculées et sous-développées de l’Afrique centrale. Le contexte se prête aux tactiques de la milice, qui cible les proies les plus vulnérables là où les risques d’être contre-attaquée sont moindres. Une expansion massive de la couverture des réseaux de radio et télécommunications ainsi que de l'accès aux routes est nécessaire pour aider les populations à se prévenir en cas d'attaques imminentes et à demander aide et protection.
Permalink: http://oxf.am/Zqv