Haiti: troisième tempête tropicale en trois semaines

“Oxfam distribue aux sinistres des kits d’hygiène et de l’eau potable.”
Publié le : 5 Septembre 2008

Une troisième tempête tropicale s’est abattue sur Haïti cette semaine, rendant encore plus difficiles les efforts déjà déployés pour faire face aux besoins des populations touchées par l’ouragan Gustav.

Le passage de la tempête tropicale Hanna sur Haïti jeudi, a provoqué d’importantes pluies diluviennes sur un pays déjà dévasté par les eaux. Il s’agit de la troisième tempête s'abattant sur le pays en trois semaines. Selon les prévisions, le passage d’une autre tempête baptisée Ike (ouragan de catégorie 4) devrait frapper le nord d’Haïti dimanche, en début de matinée.

Ce week-end, Oxfam distribuera aux familles de Gonaïves 500 kits d’hygiène et des articles non alimentaires, ainsi que 1.000 bouteilles d’eau potable d’une contenance de cinq gallons (environ 19 litres). Une aide supplémentaire est également prévue pour les populations sinistrées dans le reste du pays, en plus de l’aide fournie après le passage de l'ouragan Gustav.

L’ONU estime qu’environ 650.000 personnes ont été touchées par la tempête tropicale dans l’ensemble du pays. Plus de 61 personnes auraient été tuées, la plupart dans la ville de Gonaïves où plus de 11.000 personnes ont trouvé refuge dans des abris temporaires. Les abris se remplissent également dans la ville d’Ennery, juste au nord de Gonaïves.

La nourriture, l’eau et les produits de première nécessité se font rares et les conditions sanitaires sont extrêmement préoccupantes, les déchets humains étant déversés dans les eaux stagnantes déjà contaminées par les cadavres d’animaux.

« La ville de Gonaïves a été complètement dévastée. Les rues fourmillent de groupes de personnes essayant de trouver un abri en hauteur », a déclaré Parnell A. Denis, le correspondant d’Oxfam à Gonaïves. « L’eau et la nourriture se font rares et les prix des produits alimentaires encore disponibles sont en train de grimper. Le moral de la population restant dans les abris est très bas ; j’ai peur de leur annoncer qu’une nouvelle tempête est en route. »

Jusqu’à aujourd’hui, le niveau des eaux à l’entrée sud de la ville empêchait l’accès des convois humanitaires en provenance de la capitale, Port-au-Prince ; l’entrée nord reste inaccessible. Ce week-end, Oxfam envoie une équipe d’évaluation à Gonaïves. Des distributions supplémentaires de kits et d’eau sont prévues dans les jours qui viennent et une intervention en partenariat avec d’autres ONG est prévue.

Oxfam travaille avec les autorités locales de la région métropolitaine de Port-au-Prince, pour fournir une assistance concernant six abris accueillant actuellement plus de 1.100 personnes.

Au nord, Oxfam a effectué des évaluations sur l’étendue des dégâts avec les autorités locales et d’autres ONG, et est prêt à distribuer des kits composés d'articles non alimentaires.

Dans le département de Nippes, Oxfam assure le suivi de sa première intervention lors du passage de l’ouragan Gustav, avec le déploiement d’une équipe d’évaluation approfondie. Le week-end dernier, Oxfam a distribué des kits composés d’articles non alimentaires à 110 familles, ainsi que 700 bouteilles d’eau potable d’une contenance de cinq gallons.

Toutes les actions sont menées en collaboration avec les autorités locales de chaque région.

En savoir plus sur :