Une partie de l'équipement d'approvisionnement en eau et des kits sanitaires qu'Oxfam envoyera à Haïti le samedi 16 janvier. Crédit: Karina Brisby/Oxfam
Oxfam enverra 10 tonnes d'équipement à Haïti

L'aide d'Oxfam en Haïti se met en place

“La situation est cauchemardesque pour les survivants, ainsi que pour les travailleurs humanitaires.”
Penny Lawrence
Directrice des programmes internationaux d'Oxfam Grande-Bretagne
Publié le : 15 Janvier 2010
  • Le gouvernement haïtien va mettre sur pied des camps pour les survivants

  • L'eau est le problème le plus urgent

  • Le bilan depuis l'épicentre rural doit encore être tiré

  • Les équipes d'Oxfam sont disponibles pour des interviews

Les équipes d'Oxfam en Haïti distribuent des pelles et des pioches aux secouristes de Port-au-Prince afin de rechercher des victimes coincées sous les décombres suite au tremblement de terre survenu mardi.

Le dépôt d'Oxfam à Oxford (Royaume-Uni), dispose de 10 tonnes d'équipement d'approvisionnement en eau, de kits sanitaires et d'abris pour une valeur d'environ $114,000 (79.400 €). Ces réserves seront envoyées à Saint-Domingue ce samedi grâce à un avion de British Airways spécialement affrété pour l'occasion. Oxfam dispose également de stocks prêts à être envoyés depuis le Panama. Les plans de secours d'Oxfam sont en phase de finalisation. La destruction due au séisme ralentit encore fortement les efforts. Dix-sept experts humanitaires d'Oxfam International se sont envolés pour la République dominicaine et arriveront à Haïti ce vendredi.

Oxfam a réussi à communiquer brièvement avec ses collaborateurs locaux. Beaucoup ont perdu leur maison et doivent désormais dormir dans la rue. Certains ont perdu des membres de leur famille. Un collaborateur d'Oxfam a perdu la vie lors du séisme. Les communications avec l'équipe s'améliorent très lentement, mais du matériel de communication d'Oxfam arrivera sur place aujourd'hui. L'ampleur des besoins et des obstacles empêchant d'atteindre les nombreuses victimes commencent à se faire sentir.

A l'heure où les efforts internationaux se concentrent sur l'organisation efficace de l'aide dans la capitale en ruines, Oxfam tient à rappeler que l'épicentre du séisme se trouve pour sa part dans une zone rurale toujours inaccessible.

L'équipe d'Oxfam à  Port-au-Prince se charge en se moment  d'évaluer la situation. Il s'agit là d'une phase essentielle lors des opérations d'urgence. Oxfam a pris contact avec les Nations Unies et d'autres organisations humanitaires sur place. Du fait des dégâts occasionnés à leurs bâtiments, les Nations Unies ont regroupé leurs quartiers généraux près de l'aéroport de Port-au-Prince.

“La situation est cauchemardesque pour les survivants, ainsi que pour les travailleurs humanitaires. L'aéroport est presque en ruines, les communications sont rompues, les gens sont traumatisés et ont besoin d'aide. Nous commençons à fournir de l'aide malgré tous les problèmes sur le terrain,” explique Penny Lawrence, directrice des programmes internationaux d'Oxfam Grande-Bretagne.

Le gouvernement haïtien prévoit de mettre en place 14 camps autour de la capitale, afin que les gens aient un endroit où dormir. Dans la situation actuelle, les camps constituent la meilleure solution temporaire pour fournir de l'eau, de la nourriture et des soins aux personnes dans le besoin. L'accès à l'eau potable est probablement le besoin le plus urgent à régler.

Faites un don maintenant

Le peuple Haïtien a besoin de votre soutien. Faites un don maintenant et contribuez ainsi au Fond d'urgence pour le Séisme en Haïti. Les Oxfam nationaux suivants ont lancé des appels de fonds pour cette situation d'urgence:

Vous pouvez également nous aider à financer nos activités d'urgence en faisant un don à l'Oxfam national le plus proche. Votre argent sera utilisé pour les prochaines situations d'urgence comme celle que connait Haïti pouir l'instant.