Toute une génération d’enfants somaliens se trouve en danger

“Pendant que la communauté se penche sur la piraterie, l’avenir de la Somalie dépérit.”
Peter Kamalingin
Représentant d’Oxfam pour la planification humanitaire
Publié le : 16 Juin 2010

A l'occasion de la Journée de l'enfant africain, Oxfam avertit la communauté internationale du triste état de 240.000 enfants menacés de malnutrition et de maladies en Somalie

Pour marquer la Journée de l'enfant africain, Oxfam exhorte la communauté internationale d'agir immédiatement afin de sauver la vie de presque 250.000 enfants en Somalie menacés de conflits, malnutrition et maladies. Depuis l'effondrement de ce pays il y a 19 ans, toute une génération d'enfants a déjà souffert énormément. La Somalie ne peut pas en perdre une deuxième.

L'escalade du conflit s'ajoute à une situation humanitaire déjà désastreuse. Depuis le début de l'année 200.000 personnes ont fui la violence qui s'empire, surtout à Mogadishu. Ce déplacement forcé aggrave des conditions sanitaires déjà minables, un manque d'eau propre, le manque d'accès aux soins de santé et à la nourriture. La malnutrition et la maladie qui en résultent tuent un nombre croissant d'enfants somaliens.

Peter Kamalingin, représentant d'Oxfam pour la planification humanitaire, déclare : « A cause des combats, de plus en plus de mères de famille cherchent de l'assistance parce qu'elles n'ont pas assez de nourriture ou d'eau propre pour leurs enfants. Pendant que la communauté se penche sur la piraterie, l'avenir de la Somalie dépérit. »

Oxfam, avec comme partenaire un centre spécialisé de nutrition à Mogadishu, fournit des soins pour des enfants sévèrement mal nourris et leurs mères. Depuis deux mois seulement on y a constaté une augmentation de 30 pourcent dans le nombre d'admissions, surtout dans les régions au bord du couloir Afgooye. Il s'agit d'un territoire de 15 km où habitent dans des conditions désespérantes presque 400.000 personnes, le plus grand nombre de gens déplacés dans le monde.

En plus de apporter de l'eau et des services d'urgence d'assainissement aux déplacés de Mogadishu et de ses environs, Oxfam soutient l'hôpital Banaadir pour enfants, à Mogadishu. Là, le nombre d'enfants admis avec des maladies infectieuses et portées par l'eau, telles que le choléra et la diarrhée, est monté en flèche. Oxfam y livre cette semaine de l'équipement d'urgence pour la santé publique et y a installé un nouveau système pour l'eau et l'assainissement.

La crise humanitaire en Somalie est la pire du monde, avec presque la moitié de la population-3.2 millions de personnes-ayant besoin de secours et de l'assistance pour vivre. Un enfant sur cinq souffre de la malnutrition aiguë aux régions du pays les plus fortement atteints par le conflit, au sud et au centre, ce qui rend plus difficile la livraison d'aide humanitaire. On s'inquiète beaucoup de la nutrition des enfants déplacés : un enfant sur quatre souffre de la malnutrition chronique. Ce niveau dépasse de loin le seuil d'urgence.

Les taux de malnutrition aiguë, plus critique dans les régions sud/centrales, sont pour le pays entier parmi les plus élevés du monde. Une enquête récente du groupe Sécurité alimentaire et analyses de nutrition a trouvé que 60 pourcent des enfants de moins de cinq ans d'âge souffrent de l'anémie, et qu'un tiers de tous les enfants manquent de vitamine A. Ces carences de nutrition augmentent le risque de maladie et de mort prématurée.

Pendant que le conflit sévit, les enfants somaliens luttent pour survivre. La communauté internationale doit agir maintenant pour arrêter la catastrophe humanitaire actuelle. Sinon on risque de perdre encore une génération, les enfants dont la Somalie a désespérément besoin pour se construire de nouveau.

En savoir plus

Le conflit en Somalie – une situation humanitaire catastrophique

Notes aux rédactions

Selon les enquêtes du groupe Sécurité alimentaire et analyses de nutrition-Somalie (FSNAU), un enfant sur six en Somalie souffre de malnutrition aiguë et un sur 22, de malnutrition sévère.

Depuis presque 50 ans Oxfam travaille avec des organisations somaliennes en partenaires locaux. Nous fournissons actuellement à un demi-million de personnes à travers la Somalie de l'assistance comprenant l'abri, les services d'assainissement et de santé, et le soutien technique. A Mogadishu et dans le couloir Afgooye Oxfam travaille avec des partenaires locaux pour fournir de l'eau et des aménagements sanitaires à plus de 200.000 personnes avec un réseau de robinets, tuyaux et réservoirs construits pendant les deux dernières années. En Basse-Juba Oxfam fournit d'urgence de l'eau et des services d'assainissement ainsi que d'aider 250.000 civils à récupérer leurs moyens de vivre. Oxfam a initié un programme thérapeutique pour 42.000 enfants mal nourris et pour des femmes enceintes et mères allaitantes, basé dans les communautés de huit secteurs de Mogadishu. Oxfam soutient aussi l'hôpital Benaadir pour enfants, avec des services d'urgence de santé publique, de l'eau et d'assainissement, et de réhabilitation, L'année dernière Oxfam a fourni à l'hôpital Medina de l'eau et des services d'assainissement d'urgence.

En savoir plus sur :