Maisons inondées à Lamorde, Niamey, Niger. Photos : Valérie Batselaere/Oxfam

Un demi million de personnes sinistrées au Niger suite aux pires inondations depuis plus de 80 ans

“Des précipitations ont détruit des milliers de maisons et d’exploitations agricoles familiales. Ces inondations étaient la dernière chose dont le pays avait besoin.”
Samuel Braimah
Directeur pays d'Oxfam au Niger
Publié le : 20 Septembre 2012

Des inondations dévastatrices ont tué 81 personnes et déplacé plus de 500 000 personnes au Niger, selon le Bureau de coordination humanitaire des Nations unies (OCHA) à Niamey.

La crue du fleuve Niger n’a jamais été aussi élevée depuis que le pays a commencé à la mesurer en 1929 et des milliers de maisons et de champs ont été détruits.

Suite à cette crise, l’organisation internationale Oxfam appelle à une mobilisation d’urgence pour assister les personnes sinistrées les plus vulnérables.

« Bien que l’on ait besoin de pluie, cette année de trop fortes précipitations ont détruit des milliers de maisons et d’exploitations agricoles familiales et des ménages se battant déjà pour survivre ont tout perdu. Ces inondations étaient la dernière chose dont le pays avait besoin », a déclaré Samuel Braimah, Directeur pays d’Oxfam au Niger.

Vous pouvez soutenir notre aide en Afrique de l'Ouest en faisant un don

Au début de cette année, une sécheresse au Sahel a entraîné une crise alimentaire qui continue d’affecter plus de 5,5 millions de personnes au Niger et, à cette date, le choléra a tué plus de 96 personnes. Et maintenant, des prix alimentaires exceptionnellement élevés, ajoutés à la destruction de récoltes par les inondations réduisent la capacité du Niger à relever le défi de nourrir sa population.

En réponse aux inondations, Oxfam et ses partenaires sont en train de distribuer des produits non alimentaires (kits de ménage, savons, moustiquaires, récipients) et de fournir des services d’eau et d’assainissement à près de 40,000 personnes. Les distributions sont en cours dans les régions de Niamey, Tillabéry, Zinder et Maradi et seront suivies d’une aide à la reconstruction des maisons et à l’amélioration des moyens d’existence.

« Il s’agit d’une situation d’urgence qui nous concerne tous. A Niamey, les écoles abritent temporairement les victimes des inondations mais, des milliers d’élèves attendent de retourner en classe et la rentrée scolaire a été déjà reportée de deux semaines », indique Braimah.

En plus de l’aide d’ urgence, une solution à long terme est indispensable pour les familles sinistrées pour leur éviter d’être victimes d’inondation de nouveau, nous rappelant l’importance de soutenir et de renforcer les dispositifs en place du gouvernement pour la gestion des crises.

En savoir plus

Faire un don pour notre action face à la crise alimentaire au Sahel

Diaporama : L'aide d'Oxfam aux victimes des inondations à Niamey, Niger

L'action d'Oxfam face à la crise alimentaire au Sahel

Le travail d'Oxfam au Niger

Contacts

Pour de plus amples informations, merci de bien vouloir contacter :

Permalink: http://oxf.am/J9W