Extrait de la vidéo : "Le pouvoir citoyen contre la pauvreté"

Le « pouvoir citoyen » à la base du nouveau plan d’Oxfam pour lutter contre la pauvreté

“Notre approche consiste à relier l’ensemble de nos activités, du local au mondial, afin de renforcer les capacités des citoyennes et citoyens à plaider en faveur de vastes changements politiques.”
Winnie Byanyima
Directrice générale d’Oxfam International
Publié le : 17 Juin 2013

Sous le titre « Le pouvoir citoyen contre la pauvreté », Oxfam vient d’adopter un nouveau plan stratégique qui axe désormais son action sur le développement des capacités des gens à façonner leur propre avenir, à l’abri de la pauvreté.

Dévoilé aujourd’hui par Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam International, ce plan définit les priorités d’Oxfam qui orienteront les activités menées dans plus de 90 pays par ses 17 membres, moyennant une enveloppe globale d’un milliard d’euros par an sur la période 2013-2019. L’idée maîtresse est d’aider les citoyens à exercer leurs droits et, notamment les femmes à jouer un rôle moteur, afin de promouvoir la justice et le bien-être.

Oxfam a la conviction que son plan peut consolider les formidables avancées réalisées dans le monde au cours des vingt dernières années, en matière de santé, d’espérance de vie et de revenus, et permettre de renforcer les capacités des populations à faire face à de nouvelles menaces et crises.

« Avoir voix au chapitre »

Le plan définit six objectifs étroitement liés, dont les deux premiers consistent à renforcer le droit de se faire entendre – ou d’avoir voix au chapitre – et les droits des femmes. Ceux-ci sous-tendent les quatre autres objectifs : sauver des vies en cas de catastrophe humanitaire et améliorer la préparation aux crises, une alimentation durable pour toutes et tous, le partage équitable des ressources naturelles, et un financement suffisant pour répondre aux besoins essentiels des êtres humains.

Dans un article publié sur le blog d’Oxfam International, Winnie Byanyima explique l’analyse sur laquelle repose ce plan. Oxfam évolue parce que le monde évolue, dit-elle. De grands progrès accomplis en matière de développement humain se trouvent menacés par le changement climatique, l’aggravation des inégalités, la poursuite de l’oppression des femmes et des filles et par l’apparition de nouveaux conflits. Selon Mme Byanyima, le pire n’est pas nécessairement inévitable.

Le Rubik's cube de la pauvreté mondial

Une nouvelle vision du développement humain est nécessaire pour réaliser l’indéniable potentiel du monde et vaincre pour de bon la pauvreté et la faim dans le monde. Oxfam orientera toute son action en vue de mettre le pouvoir entre les mains des populations pauvres.

« Notre approche consiste à relier l’ensemble de nos activités, du local au mondial, afin de renforcer les capacités des citoyennes et citoyens à plaider en faveur de vastes changements politiques, affirme Mme Byanyima. De cette façon, nous nous attaquons aux causes structurelles et politiques de la pauvreté tout en traitant les symptômes. »

La publication du plan stratégique d’Oxfam s’accompagne d’une courte vidéo, produite par la société de production londonienne blueprint.tv, qui présente un Rubik’s cube revisité par Oxfam. Celui-ci laisse entendre que, malgré la complexité des causes en jeu, une solution existe à la pauvreté et la faim dans le monde.

Notes aux rédactions

La vidéo du « Rubik’s cube » version Oxfam est disponible en français, anglais et espagnol.

Contacts

Pour de plus amples informations, merci de bien vouloir contacter :

Permalink: http://oxf.am/UQv