Un nouveau Fonds équitable pour le climat doit être créé
Un nouveau Fonds équitable pour le climat doit être créé

Les négociations sur le climat de l'ONU à Cancun doivent être sauvées de la débâcle

“Les stratégies maximalistes, les retards et les rumeurs reviennent à jouer à la roulette russe, et les grands perdants seront les millions de pauvres déjà touchés par le changement climatique.”
Jeremy Hobbs
Directeur exécutif d’Oxfam International
Publié le : 10 Décembre 2010

Cancun (Mexique). Moins de deux jours avant la fin d’un sommet de Cancun à l’issue de plus en plus incertaine, Oxfam prévient que les intérêts nationaux et les stratégies maximalistes ne doivent pas saboter les négociations sur le climat et risquer de revenir sur les progrès réalisés ceux dernières semaines.

Cette déclaration intervient alors que des pays clés comme les États-Unis et le Japon refusent de bouger sur les décisions clés qui permettraient d'avancer sur un accord ambitieux sur les financements climat et l'atténuation. La position du Japon sur la seconde période d’engagement du Protocole de Kyoto risque de saper les chances d'augmenter le niveau cruellement insuffisant des engagements sur les émissions pris à Copenhague.

Les États-Unis refusent quant à eux d’avancer sur la création du Fonds pour le climat, pourtant crucial pour fournir de toute urgence les sommes nécessaires pour protéger les plus vulnérables, tant qu’ils n’obtiendront pas gain de cause sur les détails MRV (mesure, reporting et vérification) des réductions d'émissions de la Chine et des pays en développement. La Chine et d'autres pays en développement ont clairement indiqué qu'ils étaient prêts à négocier et à faire preuve de transparence. Cette question ne devrait donc pas menacer le reste de l'ordre du jour et surtout la question des finances.

Jeremy Hobbs, Directeur exécutif d’Oxfam International, a déclaré: "Cancun peut encore tourner la page de la déception de Copenhague. Mais les stratégies maximalistes, les retards et les rumeurs reviennent à jouer à la roulette russe, et les grands perdants seront les millions de pauvres déjà touchés par le changement climatique."

"Les règles du jeu ont été approuvés à Bali il y a trois ans et les ministres doivent les respecter. Le bien commun doit être au cœur de leurs négociations afin qu'un accord juridiquement contraignant ici puisse remettre les négociations de l'ONU sur la bonne voie et nous rapprocher d'un avenir plus sûr."

Il est essentiel qu’un nouveau Fonds équitable pour le climat voie le jour à Cancun, allouant au moins 50% des fonds pour le climat aux besoins d'adaptation. Les femmes doivent être au cœur du Fonds pour qu’elles puissent bénéficier des financements tout comme les autres groupes les plus touchés par les impacts du changement climatique.

Notes aux rédactions

Des photos, des vidéos ainsi que des exemples de l’impact humain du changement climatique sont disponibles à cette adresse : http://bit.ly/COP16media

Contacts

Permalink: http://oxf.am/ZTT