Agrocarburants : position des eurodéputés trop faible pour empêcher la politique européenne d’exacerber la faim

Publié le : 11 juillet 2013

La position adoptée aujourd’hui par les membres de la commission Environnement du Parlement européen concernant la réforme de la législation européenne sur les agrocarburants est décevante, déplore Oxfam. Le vote en séance plénière du parlement est prévu pour septembre.

Marc Olivier Herman, expert de la politique européenne en matière d’agrocarburants chez Oxfam, déclare :

« Le vote d’aujourd’hui est insuffisant pour freiner la croissance de la demande européenne en agrocarburants et laisse la voie ouverte à une politique défaillante et onéreuse qui continuera d’exacerber le problème de la faim et des accaparements de terres dans les pays pauvres. Dans un monde où près de 900 millions de personnes se couchent le ventre vide chaque soir, il faut progressivement arrêter de soutenir les agrocarburants.

« La rapporteure du PE, Corinne Lepage, est au moins parvenue à éviter le pire en tenant bon face aux tentatives de l’industrie des agrocarburants et des syndicats agricoles d’affaiblir davantage encore la position du parlement. Les députés européens doivent à présent résister aux pressions en vue du vote crucial en septembre. »

Notes aux rédactions

  • Au mois d’octobre de l’an dernier, la Commission européenne proposait les modifications suivantes de la directive européenne relative aux énergies renouvelables : plafonnement à 5 % du volume d’agrocarburants issus de cultures alimentaires pouvant être comptabilisé dans les 10 % d’énergies renouvelables visés à l’horizon 2020 pour le secteur des transports, renforcement des critères de durabilité et promotion des agrocarburants avancés.
  • La commission Environnement (ENVI) du Parlement européen, qui joue un rôle clé dans la décision du parlement, a aujourd’hui adopté un rapport dans lequel l’eurodéputée française Corinne Lepage propose de limiter à 5,5 % la part des agrocarburants produits à partir de cultures alimentaires dans la demande d’énergie pour le secteur européen des transports, à l’horizon 2020. Les pressions intenses exercées par l’industrie des agrocarburants et par les syndicats agricoles pour défendre leurs intérêts immédiats ont eu pour effet de considérablement édulcorer ce rapport. Le Parlement européen se prononcera sur le rapport en séance plénière le 10 septembre.

Contacts

Angela Corbalan : + 32 (0) 473 56 22 60 ou angela.corbalan@oxfaminternational.org

En savoir plus

Questions/réponses sur les agrocarburants

Permalink: http://oxf.am/Unx