Déclaration d'Oxfam concernant la réunion de Londres sur la Libye

Publié le : 29 Mars 2011

Une réunion internationale sur la Libye organisée par le gouvernement britannique se tient à Londres ce mardi 29 mars. Plus de 35 pays sont représentés pour discuter de la mise en œuvre des deux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU (1970 et 1973) et aborder, entre autres, la question des besoins humanitaires.

A l'approche de cette réunion, l'agence internationale Oxfam déclare :

"L'évaluation des besoins humanitaires en Libye est censée être l'un des principaux objectifs de cette réunion. Nous craignons néanmoins que cette question ne retienne pas suffisamment l'attention. Il est aujourd'hui nécessaire de permettre aux organisations humanitaires d'accéder à l'Ouest du pays, dans des zones où même l'ONU n'est pas en mesure de faire une évaluation complète de la situation. La conférence doit donc être l'occasion de renforcer les pressions diplomatiques à ce sujet, en particulier de la part de l'Union africaine. Cette crise en Libye risque en effet de déboucher sur un conflit durable. La probabilité d'un tel scénario devrait donc être abordée afin de s'assurer qu'un plan d'action a été adopté pour une intervention humanitaire efficace et impartiale."

"Nous restons fortement préoccupés par les risques de violence à l'encontre des populations civiles et appelons les différentes parties au conflit à ne pas faire courir aux civil-e-s de risques inutiles. Un contrôle régulier des actions menées par toutes les parties au conflit doit être mis en place par le Conseil de sécurité de l'ONU et ce suivi doit inclure des estimations plus précises des victimes civiles. La réunion devrait être également l'occasion de favoriser un dénouement politique de la crise libyenne, susceptible d'apporter la sécurité aux Libyen-ne-s et de garantir leurs droits et leurs libertés."

"Le gel des avoirs libyens et l'embargo sur les armes décidés par le Conseil de sécurité de l'ONU devraient être pleinement mis en place et renforcés. Oxfam attend de cette conférence un bilan des progrès réalisés à ce sujet et l'adoption de mesures nécessaires au suivi et à la mise en place de ces décisions."

En savoir plus

En quoi un Traité sur le commerce des armes permettrait-il d’empêcher des pays comme la Libye d’acquérir des armes destinées à être ensuite utilisées contre leur propre population ?

Contacts

Pour de plus amples informations, merci de contacter :

Rebecca Wynn (UK) : + 44 (0) 1865 472530 / + 44 (0) 7769 887139

Permalink: http://oxf.am/Zad