Réaction d'Oxfam au rapport de la Banque mondiale sur le changement climatique

Saluant la publication du rapport de la Banque mondiale intitulé « Turn Down the Heat: Climate Extremes, Regional Impacts, and the Case for Resilience », qui examine les effets probables d’un réchauffement de 2 à 4 °C sur les communautés en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud et du Sud-Est, Sasanka Thilakasiri, porte-parole d’Oxfam, a déclaré :

« Selon la Banque mondiale, le changement climatique est un danger réel et bien présent qui, s’il n’est pas maîtrisé, minera en à peine vingt ans la sécurité alimentaire des régions du monde souffrant le plus de la faim.

« Si nous parvenons à prévenir une augmentation de la température planétaire de plus de 2 °C, nous éviterons les conséquences les plus graves du changement climatique, mais des millions de personnes parmi les plus démunies, depuis les bidonvilles de Dakar jusqu’aux plaines du Kenya, continueront d’avoir désespérément besoin d’aide. Les États doivent tenir leur promesse d’apporter 100 milliards de dollars par an pour permettre aux pays les plus pauvres de réduire leurs émissions et de s’adapter au changement climatique.

« Nous pouvons encore faire en sorte que le monde plus chaud de 4 °C et en proie à la faim que pronostique la Banque mondiale ne voie pas le jour. Les États peuvent contenir les émissions, aider les paysans à développer une agriculture capable de résister aux aléas climatiques et protéger les consommateurs défavorisés des flambées des prix – mais seulement s’ils agissent maintenant.

« La Banque mondiale ne doit pas se contenter de tirer la sonnette d’alarme. Ses propres prêts doivent répondre aux besoins des populations les plus vulnérables au changement climatique. »

Contact: 

Pour de plus amples informations, contacter nos porte-parole disponibles en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et du Sud-Est et à travers le monde :

Afrique subsaharienne

  • Mithika Mwenda, secrétaire général de la Pan African Climate Justice Alliance, Kenya : +254-20-8075808, +254-724403555 ou mwemithika@yahoo.com
  • Mohamet Lamine Ndiaye, responsable panafricain de la campagne Justice économique d’Oxfam, Sénégal : MLNdiaye@oxfam.org.uk ou +221 775298806 (français et anglais)
  • Eric Hazard, directeur de la campagne CULTIVONS d’Oxfam en Afrique de l’Ouest, Sénégal : +221 33 859 37 00 ou ehazard@oxfam.org.uk (français et anglais)

Asie du Sud-Est

  • Riza Bernabe, coordinatrice des politiques en matière de justice économique, Philippines : mbernabe@oxfam.org.uk ou +63 9228077356
  • Norly Grace Mercado, coordinatrice de la campagne CULTIVONS en Asie orientale, Philippines : +63-917-5406764

Asie du Sud

  • Anna Wrochna, responsable de la campagne CULTIVONS en Asie du Sud : +880-2-8813607-9, +880 2 8824440, Anna.Wrochna@oxfamnovib.nl ou skype : wrochnanna

International

  • Tim Gore, responsable Politiques, Plaidoyer et Études à Oxfam : +1 917 455 7212 ou tim.gore@oxfaminternational.org
  • Sasanka Thilakasiri, conseillère politique, Institutions Financières internationales et Justice économique : +1-202- 496-1176 et +1-240-543-2520

En savoir plus

La campagne CULTIVONS

Enjeux : le changement climatique