Réaction d'Oxfam à la déclaration de la FAO indiquant que les prix alimentaires devraient rester élevés et volatiles

Publié le : 7 Juin 2011

La FAO a déclaré aujourd'hui que les prix des céréales sont 69% plus élevés qu'il y a un an et que les produits agricoles risquent fort de rester volatiles et élevés pour le reste de l'année et en 2012.

Luca Chinotti, conseiller politique d'Oxfam à Rome réagit : 

"Nous connaissons depuis des mois des prix alimentaires élevés et volatiles et nous n'en voyons pas la fin. Pour la plupart des plus pauvres de la planète, qui dépensent plus de 80% de leurs revenus en nourriture, cela signifie encore un autre mois sans assez à manger. Les producteurs et productrices pauvres non seulement ne bénéficient pas de la hausse des prix mais en pâtissent. Cette situation est le résultat d'années de sous-investissement dans l'agriculture des pays en développement." 

"Le système alimentaire mondial est défaillant. La réunion des ministres de l'Agriculture du G20 en France fin juin est l'occasion d'en combler les failles. Les marchés des matières premières doivent être régulés, les politiques biaisées concernant les agrocarburants, qui récompensent des entreprises pour détourner des terres de la production de nourriture, réformées et les pays pauvres doivent être aidés afin d'augmenter leurs réserves de nourriture." 

La FAO rapporte également que des récoltes exceptionnelles devraient à peine suffire à répondre à la demande. 

"Alors que l'on s'attend à ce que les récoltes suffisent à peine à répondre à la demande, les ministres doivent également investir dans les 500 millions de petites exploitations agricoles dans les pays en développement. Elles offrent en effet la plus grande amélioration potentielle des rendements mondiaux. Les gouvernements doivent également adopter un accord sur le climat au niveau mondial pour empêcher que des conditions climatiques de plus en plus imprévisibles et rudes ne viennent mettre encore plus à mal la production agricole." 

"Les politiques du laisser-faire de ces dernières années ne sont pas une solution. Une étude récemment publiée par Oxfam montre que les prix alimentaires au niveau mondial pourraient plus de doubler dans les 20 prochaines années, à moins que les gouvernements n'agissent maintenant." 

"La campagne internationale CULTIVONS d'Oxfam appelle à une transformation de la façon dont nous cultivons et partageons la nourriture afin que chacun et chacune ait suffisamment à manger." 

En savoir plus

Consulter le site de la campagne CULTIVONS

Contacts

Pour plus d'informations ou pour organiser une interview, veuillez contacter :

Anna Mitchell : anna.mitchell@oxfaminternational.org / +44 1865 339 157 / +44 7796 993 288

Permalink: http://oxf.am/43N