Crise alimentaire au Sahel : les conséquences sur des éleveurs au Tchad

See video
  • Auteur: Oxfam
  • Copyright: Oxfam
  • Date: 13 Mars 2012

Louki, éleveur de chameaux dans la région de Bahr el Gazal, au Tchad, explique les conséquences de la sécheresse sur la santé de ses animaux, qui lui permettent de gagner sa vie. La mauvaise qualité de l'eau, dans des puits en mauvais état, cause de nombreux problèmes sur ses chameaux : vers intestinaux qui les affaiblissent considérablement, ulcères et maladies qui entraînent la mort de l'animal en une dizaine de jours à peine. Pour Louki, ce sont des sources de revenus vitales qui disparaissent.

Au Tchad, l'insécurité alimentaire concernerait 13 des 22 régions que compte le pays : plus de 2,4 millions d'individus risquent de ne pas pouvoir se nourrir correctement. Présent au Tchad depuis 45 ans, Oxfam espère pouvoir venir en aide à 200 000 personnes avec des transferts d'argent, des distributions de semences et d'alimentation animale, des programmes de soins vétérinaires et des programmes d'approvisionnement en eau et en équipements sanitaires.

Plus de 12 millions de personnes en Afrique occidentale et centrale sont menacées par une grave crise alimentaire, selon de récentes évaluations. Les faibles pluies dans la région du Sahel ont entraîné de maigres récoltes et des pénuries d'eau. Oxfam renforce ses opérations sur le terrain afin de venir en aide à près d'un million de personnes au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Tchad.

Faites un don pour soutenir l'action d'Oxfam face à la crise alimentaire au Sahel

Permalink: http://oxf.am/oLn