Inde : le secteur privé de la santé met en danger la vie des femmes

See video
  • Auteur: Oxfam
  • Copyright: Oxfam
  • Date: 10 Avril 2013

Après plusieurs décennies de sous-investissement dans le secteur de la santé, l'Inde se retrouve aujourd'hui avec un système de santé en déliquescence. Malgré des efforts ces dernières années, l'Inde reste l'un des pays au monde qui consacre le moins de budget à la santé : en 2010, les dépenses du gouvernement pour la santé représentaient seulement 1% du PIB.

Aujourd'hui, en Inde, le secteur privé détient aujourd'hui 93% des hôpitaux et emploie 85% des docteurs. Avec comme résultat des soins bien trop chers pour une grande majorité de la population qui se tourne, faute de mieux, vers des revendeurs, charlatans et officines qui travaillent pratiquement en dehors de toute réglementation. Le pays compterait aujourd'hui jusqu'à un million de prestataires de santé non agréés et non formés. Un "système" qui représente une sérieuse menace pour la santé des personnes et pousse chaque année des millions d'Indiens et d'Indiennes dans la pauvreté : les paiements directs pour des soins de santé privés sont l'une des principales causes de l'endettement des ménages.

Dans des communautés pauvres de l'Inde, des femmes se retrouvent criblées de dettes après que des cliniques privées leur ont délibérément conseillé de subir une hystérectomie ou une césarienne dont elles n'avaient pas besoin.

En savoir plus

Santé et éducation pour tous

Permalink: http://oxf.am/UJn