Dans un centre Internet Now! de l'université de Gulu
Dans un centre Internet Now! de l'université de Gulu

« Internet Now! » : des villages du nord de l’Ouganda connectés

“J'ai confiance dans les possibilités de changer les choses au sein de ma communauté.”
Dennis Opige

Le projet Internet Now! d’Oxfam vise à améliorer les conditions de vie dans 100 communautés du nord de l’Ouganda.

Internet Now! connecte à Internet des villages éprouvés par le conflit avec l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), dans le nord de l’Ouganda. Les centres informatiques Internet Now! créent de l’emploi et donnent accès à une plate-forme de produits agricoles et à d’autres services grâce à des systèmes d’information conçus sur mesure.

Les centres sont des conteneurs en métal équipés de cinq à six ordinateurs. Les jeunes âgés de 18 à 30 ans, une tranche d’âge particulièrement touchée par le chômage dans une région ravagée par la guerre, y sont employés pour faire du « micro-travail », des petites tâches informatiques externalisées à des internautes aux quatre coins du monde. 

Un moyen de financer les études

Dennis Opige is 27 years old and works at Internet Now!’s micro-centre in Awach.
Dennis Opige, 27 ans, travaille au centre Internet Now! d’Awach.

Dennis Opige est étudiant en droit. Depuis son entrée à l’université il y a quatre ans, il peine à trouver l’argent nécessaire pour payer ses études et a dû les interrompre cette année pour faire des économies.

Depuis l’âge de 12 ans, Dennis a payé sa scolarité par ses propres moyens, en enchaînant des petits boulots éreintants d’ouvrier agricole ou maçon. Mais à présent, il peut financer ses études en travaillant dans l’un des nouveaux centres Internet Now!, créé dans le village commerçant d’Awach, dans le nord de l’Ouganda. Un travail hebdomadaire, du lundi au vendredi, lui rapporte 270 000 shillings ougandais (104 dollars) par mois et Dennis peut mettre la moitié de côté pour ses études.

Des projets de changement

Comme nombre des jeunes qui participent au projet Internet Now!, Dennis a de grands projets pour améliorer le sort de ses compatriotes dans la sous-région d’Acholi.

Orphelin de guerre, il a dû se débrouiller tout seul pour payer l’école depuis l’âge de 12 ans et, pourtant, il affirme garder « confiance dans les possibilités de changer les choses au sein de [sa] communauté ».

Dennis a le projet de « réduire les inégalités en Ouganda, en offrant des conseils juridiques aux personnes pauvres » quand il aura terminé ses études de droit.

Selon lui, les centres comme celui dans lequel il travaille à Awach pourraient parfaitement permettre aux populations défavorisées d’accéder à des informations juridiques par Internet. Mais pour l’instant, Dennis économise de l’argent et, le soir, il utilise la connexion Internet du centre pour accéder à de la documentation afin de continuer à étudier, même s’il n’a pas actuellement les moyens d’aller à l’université.

A view of one of Internet Now!’s micro-centers at Keyo, a small village outside Gulu. Photo: James Akena/Oxfam

Un centre Internet Now! dans le petit village de Keyo, à proximité de Gulu. Photo : James Akena/Oxfam
 

Création d'entreprise

Oxfam finance le projet Internet Now! jusqu’à la création de 100 centres, d’ici la fin 2014. En 2015, Internet Now! deviendra une entreprise à but socioéconomique appelée SINFA (Stichting Internet Now Foundation), qui sera gérée de manière autonome.

Le projet Internet Now! en chiffres

  • À l’horizon 2015, les centres auront reçu 200 000 visiteurs venus utiliser Internet.
  • 100 villages ruraux disposeront d’une connexion haut débit par fibre optique.
  • Le projet aura directement permis à 45 000 personnes de gagner un revenu.
  • Les revenus des micro-travailleurs sont de 5 dollars par jour en moyenne.
  • Les ordinateurs des centres consomment 23 Wh et sont entièrement alimentés par l’énergie solaire.

Ce projet novateur a été réalisé avec le généreux soutien de la loterie néerlandaise Nationale Postcode Loterij. Il bénéficie en outre de l’appui à la mise en œuvre de trois partenaires : Arid Lands Information Network (ALIN), Inveneo et Samasource.

You may also like

Accord conclu entre une communauté ougandaise et une entreprise britannique

Au terme de quinze mois de négociations, Oxfam salue la conclusion d'un accord entre la communauté de Mubende et la New Forests Company (NFC).

Simulation d’alerte en cas d’attaque par la LRA, Bangadi, RDC
R.D. Congo : refaire sa vie sous la menace de la LRA

Au cours des 25 dernières années, la LRA a tué plus de 100 000 personnes, en a enlevé plus de 70 000 et en a contraint plus de 2 millions à quitter leur village et à fuir dans les quatre pays où sévit ce groupe armé rebelle. Oxfam soutient des comités locaux et travaille à l'amélioration de la sécurité dans la région.

Comment nous luttons contre la pauvreté

Lutter contre les injustices liées à la pauvreté exige une approche puissante et pragmatique pour s'attaquer à la fois aux causes et aux conséquences sur la vie des populations. C'est pour cela que nous avons adopté une stratégie en six axes.

Permalink: http://oxf.am/U7q