Pérou

La pauvreté et surtout les inégalités continuent d’être des problèmes centraux au Pérou, malgré les progrès accomplis sur le plan macro-économique au cours des vingt dernières années. 

La croissance économique que le pays connaît est principalement tirée par les exportations de matières premières. Cela a accru la pression sur les ressources naturelles, porté atteinte aux droits des populations démunies et autochtones des zones rurales et urbaines, affaibli la démocratie et laissé de côté des problèmes structurels favorisant l’exclusion de la majeure partie de la population. Les zones les plus pauvres sont encore concentrées dans les régions rurales, principalement dans le sud de la région andine.

Le taux national de pauvreté a reculé, passant de 49,5% en 2004 à 27,8% en 2011. Cependant, il existe encore de fortes disparités dans tout le pays, en particulier entre les régions rurales et urbaines. L’indice d’extrême pauvreté des populations, majoritairement rurales, dont la langue première n’est pas l’espagnol est trois fois plus élevé que la moyenne nationale.

Des mouvements s’élevant contre ce statu quo émergent dans la région et défendent le droit des personnes à décider de leurs moyens de subsistance. Ils portent des propositions fondées sur la notion du « Bien vivre » (« El buen vivir »), qui prône une vision autochtone alternative fondée sur la vie en communauté, le respect de la nature et le pluralisme culturel.

Oxfam au Pérou

Au Pérou, nous contribuons à ce changement en appuyant ces mouvements et en promouvant le dialogue et l’action selon les axes thématiques suivants :

  • Justice économique : Nous développons les capacités des petits agriculteurs et agricultrices et des populations autochtones des Andes et de l’Amazonie pour leur permettre de s’assurer des moyens de subsistance durables et les accompagnons dans la défense de leurs droits sur les terres et les ressources naturelles. Nous contribuons également à assurer le respect des droits des communautés touchées par les industries extractives en promouvant des processus de consultation, la défense du territoire, l’accès à l'information et leur participation dans les espaces décisionnels. 
  • Citoyenneté, justice de genre et interculturalité : Nous travaillons auprès de femmes, des jeunes et des populations autochtones des Andes et de l’Amazonie pour leur permettre d’exercer activement leur citoyenneté et mettre fin à la discrimination et à la violence sexiste. À travers leurs organisations, les femmes œuvrent à élaborer et faire valoir des propositions qui garantissent leur participation à la définition de politiques publiques concernant l’accès à leurs ressources et leur contrôle sur celles-ci.
  • Intervention humanitaire et réduction des risques de catastrophe : Nous travaillons auprès des communautés les plus vulnérables en vue d'améliorer leur participation à la prévention et à la gestion des catastrophes et de leur assurer un accès plus efficace à l’aide humanitaire. De plus, nous visons à renforcer le rôle des femmes dans la planification et la mise en œuvre de l’aide humanitaire en leur accordant une plus grande place dans leurs communautés et dans la prise de décisions. 

La campagne CULTIVONS est très présente au Pérou, où sont menées de nombreuses activités liées à la justice alimentaire, lesquelles sont abordées sous l'angle des trois axes thématiques mentionnés.

Partagez cette page :