Réfugiées maliennes, camp de Mangaize, Niger. Photo : Boubacar Soumaré/Oxfam
L’afflux de réfugiés dans les pays voisins est une difficulté de plus pour des communautés déjà fragiles

Crise au Mali

“Aux conséquences du conflit, s'ajoutent des récoltes insuffisantes et une situation sécuritaire encore volatile dans le nord du pays.”

Le Mali continue d’être durement touché tant par les conséquences du conflit armé que par celles de la crise alimentaire qui perdure. Nous apportons à la population une aide d’urgence et œuvrons en faveur de solutions de long terme, grâce à votre soutien.

La situation

Le conflit armé au Mali a poussé sur les routes des centaines de milliers de gens et a eu des conséquences extrêmement négatives sur l’accès des habitants à la nourriture, à l’eau potable, aux services sanitaires et d’hygiène ainsi qu’aux divers moyens qui leur permettent de gagner leur vie ou d’améliorer leur quotidien. 

A cela s’ajoutent des récoltes insuffisantes pour la campagne agricole 2013/2014 et une situation encore très volatile sur le plan sécuritaire dans le nord du pays, rendant plus vulnérable encore la population :

  • Plus de 3,1 millions de personnes au Mali sont en situation de « risque d’insécurité alimentaire », dont 1,7 million dans le nord du pays
  • Plus de 422 000 personnes vivent encore loin de chez elles, dont près de 254 000 déplacées sur le territoire malien et plus de 168 000 réfugiées dans les pays voisins, au Burkina Faso, en Mauritanie, au Niger et en Algérie.

Bientôt deux ans après le coup d’État, les progrès sont trop lents au Mali

L’action d’Oxfam


Nous intervons notamment à Gao.
Voir la carte au grand format

Oxfam apporte une aide humanitaire aux personnes affectées par le conflit, à l’intérieur du Mali – y compris aux habitants qui ont dû rester dans des zones de conflit - et dans les pays voisins :

  • Nous avons pu à ce jour venir en aide à plus de 137 000 personnes dans la région de Gao, dans le nord du Mali, et prévoyons d’apporter une aide dans les domaines de l’alimentation, de l’eau potable, des infrastructures sanitaires, des services d’hygiène et de la protection à 200 000 personnes particulièrement vulnérables dans la même région, sur la période de février 2014 à mars 2015. 
  • Nous avons apporté un soutien à plus de 150 000 réfugiés maliens et aux communautés qui les accueillent en Mauritanie, au Burkina Faso et au Niger. Notre action porte entre autres sur l’alimentation, l’eau potable, les infrastructures sanitaires, la santé, l’hygiène et la construction de salles de classe.

Nos équipes au Mali et dans les pays voisins s’efforcent de répondre tant aux nécessités urgentes qu’aux besoins à plus long terme afin de :

  • contribuer à la stabilisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages affectés par le conflit et/ou la crise alimentaire ;
  • rétablir et améliorer l’accès à l’eau potable ;
  • renforcer les mécanismes de protection existants au niveau local contre les risques de violation de leurs droits

Nous avons besoin de votre aide pour répondre au mieux aux besoins immédiats et apporter un soutien à plus long terme aux réfugiés, aux personnes déplacées, à celles qui sont de retour chez elles, aux familles d’accueil ainsi qu’aux communautés qui sont touchées par cette crise complexe.

Dernière mise à jour : 28 janvier 2014

En savoir plus

Blog : De l'ombre à la lumière : lutter autrement contre les violences faites aux femmes au Mali

Vidéo : Comment rétablir la paix après le conflit au Mali

Rapport : Ce qu'il reste a faire : 4 priorités pour une meilleure gouvernance au Mali (Fevrier 2014)

Rapport : Reconstruire la mosaïque : Perspectives pour de meilleures relations sociales après le conflit armé au Nord du Mali

Syndiquer le contenu
Permalink: http://oxf.am/3aL