Photo : Reuters/John Javellana, avec l'aimable autorisation d'Alertnet.org
La situation sanitaire dans les centres d'évacuation est préoccupante.

Inondations aux Philippines

“Des milliers de personnes ont trouvé refuge chez des proches ou des familles d'accueil tandis que de nombreuses autres sont hébergées dans des centres temporaires bondés, aujourd'hui menacées d'expulsion.”
Noel Pedrola
Chargé humanitaire, Oxfam

Les inondations provoquées par le typhon Washi fin 2011 ont durement touché l’île méridionale de Mindanao, aux Philippines, causant la mort de plus d’un millier de personnes.

Début janvier 2012, le nombre de personnes affectées continuait d'augmenter, les autorités philippines estimant que plus d'un million de personnes ont été touchées dans l'ensemble des régions frappées par le typhon. Les villes de Cagayan de Oro et Iligan ont été particulièrement touchées par la tempête Sendong (son nom local), des glissements de terrain s’y étant produits dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 décembre. Des milliers de familles ont dû fuir et trouver refuge dans l’un des centres d’évacuation surpeuplés où les risques d’épidémies sont élevés.

La situation

Des milliers de personnes ont trouvé refuge chez des proches ou des familles d'accueil tandis que de nombreuses autres sont hébergées dans des centres temporaires bondés, notamment des écoles d'où elles vont être expulsées alors que les cours reprennent. Trouver d'autres lieux d'hébergement est devenu l'une des principales préoccupations. Oxfam a commencé, le 28 décembre 2011, a distribué de l'eau, puis des kits d'hygiène contenant du nécessaire de toilette, ainsi que des couvertures, des matelas et des moustiquaires.

L'absence d'eau courante dans plusieurs zones risque d'aggraver les mauvaises conditions sanitaires dans les centres d'hébergement et pourrait avoir de multiples conséquences en termes de santé publique.

L'approvisionnement en eau semble en voie d'amélioration, notamment grâce aux efforts conjugués des gouvernements locaux, des organismes de districts en charge de la gestion de l'eau, des ONG internationales, d'organisations et de compagnies privées. Toutefois, plusieurs sites restent aujourd'hui encore très dépendants des livraisons d'eau par camion-citerne.  

La sensibilisation à l'hygiène ainsi que la mise en place d'infrastructures sanitaires, encore en nombre très limitées, comptent actuellement parmi les préoccupations principales.

L’action d’Oxfam

Alors que le nombre de personnes affectées par le typhon Washi-Sendong continue de croître, Oxfam a augmenté ses objectifs et devrait porter assistance à près de 35 000 personnes.

Notre plan actuel prévoit de venir en aide aux personnes touchées dans les villes de Cagayan de Oro et Iligan, au sud des Philippines, aide qui comprend la distribution de kits d'hygiène, l'approvisionnement en eau et la mise à disposition de latrines.

Oxfam est particulièrement préoccupé par la situation sanitaire des personnes ayant perdu leur logement et vivant désormais dans des centres d’évacuations bondés où elles risquent d’être exposées à différentes maladies.

Oxfam met également en place des programmes argent-contre-travail, impliquant les communautés affectées, et travaille avec les autorités locales pour trouver des solutions efficaces et innovantes.

Faire un don

Aidez-nous à financer notre intervention d’urgence aux Philippines. L'affilié ci-dessous a lancé un appel aux dons pour faire face à cette situation :

Vous pouvez également adresser un don au fonds général d’urgence via les affiliés Oxfam qui y participent. Votre argent servira dans ce cas à financer notre travail d’urgence partout dans le monde, y compris aux Philippines et dans la région.

En savoir plus

Blog : Philippines : pourquoi les questions sanitaires sont importantes après Sendong

Dernière mise à jour : janvier 2012

Syndiquer le contenu
Permalink: http://oxf.am/oNs