Tagged: protection des civils

Emergency Article
Camp de réfugiés syriens de Za'atari, Jordanie.

Oxfam appelle à la tenue de pourparlers de paix pour la Syrie et s'oppose à une action militaire. Pourquoi ? Comment ? Découvrez nos positions et recommandations concrètes pour une sortie pacifique de la crise syrienne.

Press Release

L'accord-cadre pour la paix en République démocratique du Congo ne changera rien aux souffrances de millions de personnes dans l'Est du pays si aucune action concrète n'est entreprise.

Press Release
Une femme donne de l'eau à son enfant, Mugunga, RDC. Photo : Eddy Mbuyi/Oxfam

Selon l’ONU plus de 700 000 personnes se trouvent actuellement en situation de vulnérabilité dans le Nord Kivu, en République démocratique du Congo.

Press Release
Réfugiée malienne, camp de Mentao Nord, Burkina Faso. Photo: Pablo Tosco/Oxfam

Oxfam est vivement préoccupée par les conséquences que pourraient avoir l’intensification des combats au Mali. Les affrontements pourraient en effet aggraver les restrictions qui affectent déjà l’accès humanitaire, mais aussi accroître considérablement les besoins humanitaires des populations dans le pays et dans les Etats voisins.

Press Release

Une offensive militaire au Nord du Mali aurait de graves conséquences humanitaires et nécessite la mise en place de solides garde-fous, met en garde aujourd’hui une coalition de dix ONG.

Press Release
Camp de Kanyaruchinya, RDC. Photo : Colin Delfosse/Oxfam

A l’heure où le groupe armé M23 se bat pour étendre le territoire qu’il contrôle, et où une multitude d’autres groupes armés terrorisent la population, le risque d’un effondrement total de la protection assurée par l'Etat dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et d’une aggravation de la crise humanitaire s’accroît dangereusement.

Press Release

Un nouveau rapport d’Oxfam dénonce le cercle vicieux de prédation et d’exactions dans lequel est prise au piège la population de l’Est de la RDC. Pour l’ONG, les communautés locales sont victimes d’une exploitation impitoyable de la part des groupes rebelles et des milices locales, mais aussi des propres troupes et responsables de l’Etat congolais.

Syndiquer le contenu