Oxfam extrêmement préoccupé par la situation humanitaire et la montée de la violence au Soudan

Publié le : 17 Juin 2011

Oxfam est extrêmement préoccupé par la montée de la violence et la situation humanitaire de plus en plus alarmante dans le Kordofan méridional où plus de 60 000 personnes ont fui la semaine dernière la recrudescence des combats entre les forces soudanaises du Nord et du Sud et des milices.

Les agences d'aide internationale, et notamment Oxfam, n'ont pas pu intervenir de façon efficace en raison de l'insécurité et des restrictions de déplacement. Oxfam appelle les deux parties du conflit à cesser immédiatement les hostilités et à permettre au personnel humanitaire d'accéder aux dizaines de milliers de personnes dans le besoin.

L'ONU a confirmé le nombre de bombardements aériens, avec un minimum de 11 bombes lâchées aux environs de la ville de Kauda en l'espace de quelques heures le 14 juin. Des violences généralisées contre les civil-e-s sur le terrain et des pillages fréquents des propriétés et des biens humanitaires ont aussi été rapportés. La population civile des villes telles que Kadugli, Kauda et Dilling a en grande majorité fui, beaucoup de personnes pensant être à l'abri dans les Monts Nouba.

Les partenaires d'Oxfam ont réussi à distribuer des médicaments et des bâches à 1 500 personnes ayant fui les violences. Des points d'eau et des installations sanitaires devraient également être mis en place mais nos partenaires n'ont pas pu les installer jusqu'ici à cause de l'insécurité permanente. L'ONU rapporte ainsi que l'accès à la région aux vols et aux convois humanitaires a été bloqué.

Les tensions le long de la frontière Nord-Sud se sont rapidement exacerbées ces dernières semaines. Les violences dans le Kordofan méridional ont eu lieu peu après que 100 000 personnes ont été déplacées par les violents combats qui se sont déroulés dans la région disputée d'Abyei. 

Oxfam s'inquiète du fait que, la communauté internationale se focalisant sur l'indépendance officielle du Sud Soudan au mois de juillet, la dégradation de la situation le long de la frontière soit négligée. Toute montée de la violence menace les progrès réalisés ces six dernières années depuis les Accords de paix et met en danger des centaines de milliers de vies. La communauté internationale doit aider les efforts de médiation entre les deux parties pour s'assurer que l'indépendance du Sud Soudan se déroule de façon pacifique et amiable.

Les deux nouveaux pays - le Nord et le Sud Soudan - resteront dans un rapport d'interdépendance fort. Il est donc vital pour la sécurité et le développement sur le long terme que la paix aux frontières soit assurée. L'exacerbation des tensions a non seulement forcé 160 000 personnes à fuir leurs maisons et tué de nombreux-ses civil-e-s, selon les rapports de l'ONU, mais elles ont également conduit à la hausse des prix du carburant et des prix alimentaires. Elles ont rendu de nombreuses familles fuyant les violences et les communautés locales les plus pauvres dans l'incapacité de pouvoir acheter de la nourriture.

En savoir plus

Les interventions d'Oxfam face aux crises humanitaires et catastrophes naturelles

Contacts

Alun McDonald, chargé des médias et de la communication pour Oxfam dans la région de la Corne de l'Afrique, Afrique de l'Est et Afrique centrale :

  • Portable : +254 73666 6663
  • Bureau : +254 202820147
  • Skype : alunmcdonald
  • Twitter : @alunmcdonald
Permalink: http://oxf.am/4SS