Réponse à l’irruption de choléra en Haïti, Oxfam rejoint déjà 25 000 personnes

Publié le : 24 Octobre 2010

Raphael Mutiku, spécialiste des questions de santé pour Oxfam a déclaré :

« Nous sommes très inquiets face à la possible propagation de la maladie à Port-au-Prince. Toutefois, comparativement aux personnes vivant dans les milieux ruraux,  les victimes du tremblement de terre qui vivent dans la région de la capitale ont un meilleur accès à de l’eau potable et des latrines en plus d’avoir une connaissance accrue des règles d’hygiène. En effet, depuis le séisme, une grande proportion de nos actions dans les camps de réfugiés consistent à offrir des formations en matière d’hygiène. »

« Nous travaillons le plus rapidement possible afin de freiner l’expansion des cas de choléra. Nos ressources sur place sont importantes en ce moment et, heureusement, cette maladie peut être prévenue et guérie. Ce dimanche, Oxfam aura rejoint plus de 25 000 personnes en distribuant des pastilles pour traiter l’eau, des trousses d’hydratation et du savon. Notre objectif est d’arrêter la propagation dans la région de Petite-Rivière d’ici mercredi. Nous avons reçu le mandat de couvrir cette région qui compte environ 100 000 personnes. »

« Nos messages en matière d’hygiène rejoignent déjà 10 000 personnes via la radio locale. Nous sommes conscients que la propagation se poursuit , mais le choléra est une maladie évitable. C’est pourquoi nous croyons que la mise en place de programmes de prévention adéquats permettra de contenir rapidement la propagation de la maladie. »
 

En savoir plus

La réponse humanitaire d'Oxfam en Haïti

Contacts

Julie Schindall   +1 617 735 5572  / +509 3701 0651
Louis Belanger  +1 917 224 0834, @louis_press