77 gouvernements soutiennent une résolution en faveur d’un traité sur le commerce des armes

Publié le : 12 Octobre 2006

Campagne Contrôlez les armes : Amnesty International, Oxfam International et le Réseau d’action international sur les armes légères.

Dans une démonstration massive de soutien à la proposition d’un contrôle plus strict du commerce des armes, 77 gouvernements ont co-parrainé une résolution présentée ce jeudi 12 octobre aux Nations unies à New York en faveur d’un traité mondial sur le commerce des armes. De nombreux autres gouvernements devraient soutenir cette initiative dans les jours à venir. La résolution fera l’objet d’un débat le 13 octobre à la Première Commission de l’Assemblée générale des Nations unies et sera soumise au vote dans la dernière semaine d’octobre.

Plusieurs pays émergents en tant qu’exportateurs d’armes, parmi lesquels la Serbie, la Roumanie et la Bulgarie se sont engagés, pour la première fois ce jeudi 12 octobre, à soutenir un traité sur le commerce des armes. Parmi les autres pays qui se sont engagés pour la première fois figurent notamment des pays qui ont été ravagés par la violence armée comme la Colombie, le Timor oriental, Haïti, le Libéria et le Rwanda

« Aujourd’hui nous avons vu l’appel en faveur d’un traité sur le commerce des armes se muer en action. Des gouvernements ont eu pour la première fois l’occasion de soutenir une résolution en vue de l’élaboration d’un traité et ils se bousculent pour signer », a déclaré Anna MacDonald, directrice de la campagne Contrôlez les armes pour Oxfam International.

La résolution a bénéficié d’un large soutien en Afrique, en Amérique latine et en Europe. Les gouvernements du Canada, d’Afrique du Sud et du Brésil font partie de ceux qui s’étaient déjà exprimés en faveur d’un traité sur le commerce des armes et on s’attend à ce qu’ils soutiennent la résolution.

« Les choses s’accélèrent en vue de l’adoption d’un traité sur le commerce des armes. Les gouvernements qui n’ont pas encore apporté leur adhésion ont dix jours pour le faire. Le scepticisme de quelques États ne doit pas endiguer cette lame de fond en faveur d’un traité sur le commerce des armes », a déclaré Brian Wood, responsable de recherche à Amnesty International, en charge de la campagne Contrôlez les armes.

Amnesty International, Oxfam International et le Réseau d’action international sur les armes légères (RAIAL ont joint leurs forces pour faire campagne en faveur d’un traité sur le commerce des armes basé sur le respect du droit international, particulièrement le droit relatif aux droits humains et le droit humanitaire. La campagne, qui est soutenue par vingt lauréats du Prix Nobel de la paix , s’était fixée ce vote comme but à atteindre depuis trois ans. « Depuis que nous avons démarré la Campagne Contrôlez les armes il y a trois ans, on estime que plus d’un million de personnes ont été tuées par des armes de petit calibre. Les gouvernements doivent apporter leur soutien à un traité sur le commerce des armes », a déclaré Mark Marge, représentant du Réseau d’action international sur les armes légères aux Nations unies.

Contacts

Pour plus d''information, veuillez contacter:
Clare Rudebeck: +1 646 388 2884.
Taylor Thompson: +1 202 321 296