Journée mondiale d’action STOP APE

Publié le : 27 Septembre 2007

Le 27 septembre 2007 marque le 5ième anniversaire du début des négociations d’accords commerciaux, appelés « Accords de Partenariat Economiques » (APE), entre l’UE et les pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique).

Des milliers de militants, travailleurs, agriculteurs et activistes de toute l’Europe, d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique prendront part à des actions conjointes le 27 septembre pour protester contre les APE qui sont proposés. Les protestataires affirment que les accords de libre échange selon les dispositions proposées par l’Union détruiraient les moyens d’existence et le milieu et fragiliseraient dans le futur le développement et l’intégration régionale. Ils interpelleront leurs parlements et gouvernements nationaux, ainsi que les Institutions de l’UE, pour qu’ils abandonnent les propositions d’APE qui sont actuellement sur la table des négociations.

Les protestataires demanderont également à la Commission Européenne d’arrêter de menacer d’augmenter les tarifs à l’importation sur les produits ACP et de diminuer l’aide au développement aux pays ACP si ceux-ci ne signent pas les accords avant la fin de l’année. Ils insisteront pour que la Commission Européenne s’engage à ce que les exportations des ACP vers l’UE ne soient par interrompues et qu’elle envisage des mesures transitoires comme une version améliorée du système préférentiel d’accès au marché de l’Union Européenne, connu sous le nom de GSP+.

Dans les pays ACP, les gouvernements seront appelés à résister aux manœuvres intimidantes de l’UE et de s’assurer que les intérêts des paysans, des travailleurs et des consommateurs soient défendus.

Plus de 200 organisations dans plus de 40 pays organiseront des évènements dans des douzaines de villes dans l’UE et les pays ACP : les militants participeront à des marches à Port-au-Prince, Dakar, Nairobi et Bamako ; à la St Vincent, les participants assisteront à un concert Stop APE ; et des entretiens avec les gouvernements se tiendront simultanément à Ouagadougou, Copenhague, Kampala, Londres et beaucoup d’autres villes. A Bruxelles, une protestation aura lieu devant les bureaux du DG Commerce (Bâtiment Charlemagne).

Les organisations des petits paysans se mobiliseront dans toutes les régions, afin d’exiger des gouvernements qu’ils protègent leurs sources de revenus et leurs marchés contre la concurrence déloyale de l’UE.

Pour Marc Maes, membre de la coalition d’ONG 11.11.11, basée à Bruxelles : « L’UE a déposé des projets d’APE sur la table des
négociations dans les 6 régions APE.  Ces textes, quasi identiques, ont un contenu peu axé sur le développement mais, au contraire, reflètent les intérêts de l’UE et ses intentions commerciales.  Ils ne tendent pas vers l’accomplissement des objectifs de développement.  »

Teteh Hormeku, du réseau Third World Network Africa, basé à Accra au Ghana, poursuit : « Les pressions exercées sur les pays ACP doivent être dénoncées par tous les moyens.  C’est inacceptable et n’a pas de sens : des APE imposés ne reflèteront ni les intérêts ni les préoccupations des ACP.  »  

Bassiaka DAO, président de la conféderation paysanne de Faso a ajouté : « Les APE sont un risque pour la souveraineté alimentaire. Un accord de libre-échange avec l’UE peut avoir un impact, non seulement sur les relations commerciales sur un plan régional mais également sur la limitation de l’espace national en matière de politiques nationales de soutien à l’agriculture. C'est pourquoi nous disons « non aux APE dans leur forme actuelle».

Le point de vue des associations et organisations mobilisées par cette journée « STOP APE » est tout accord commercial entre l’Europe et les ACP ne devrait pas être réciproque et devrait fournir un accès au marché au moins équivalent à celui existant aujourd’hui.  Cela devrait exclure les engagements sur les services, sur les investissements ou sur d’autres problèmes relatifs au commerce et garantir des règles d’origine simplifiées.

Contacts

Pour la déclaration commune et tout renseignement complémentaire, Alexander Woollcombe, 0486842407 ou visiter le site : www.epa2007.org.

(la liste complète des pays participants et associations y est disponible, de même que des informations sur des actions plus spécifiques).

En savoir plus sur :