Tchad: Oxfam pourrait arrêter son aide dans trois semaines

Publié le : 8 Février 2008

Faute d'une action urgente des Nations Unies et des donateurs, Oxfam a averti aujourd'hui que son effort d'aide dans l'Est du Tchad pourrait s'arrêter dans trois semaines. Elle sera alors obligée de suspendre la fourniture de l'eau à plus de 100.000 personnes. Les combats dans la capitale Ndjamena ont coupé la distribution à l'Est, ou 470.000 réfugiés et personnes déplacées sont dépendants de l'aide humanitaire.

"Si nous n'avons pas plus de carburant pour les pompes et du personnel frais pour gérer l'effort d'aide, nous serons forcés de fermer les robinets pour 110.000 personnes dans les deux semaines, au mieux. Nous appelons les Nations Unies et les donateurs à  mettre en place un pont aérien depuis le Cameroun et une voie de ravitaillement pour le carburant et les produits alimentaires pour pouvoir continuer à fournir de l'eau potable et une aide humanitaire aux réfugiés et Tchadiens déplacés", a déclaré Nick Roseveare, directeur régional pour l'Afrique de l'Ouest.

L'effort d'aide risque de se vider. Oxfam va faire face à des pénuries de cash, de carburant et de produits alimentaires, si la situation ne s'améliore pas. "Nous avons environ trios semaines de stocks, ce qui va nous permettre de continuer nos opérations dans l'Est du Tchad, mais notre priorité première est de pouvoir faire tourner le personnel pour faire fonctionner le programme", a déclaré Roseveare.

Les combats ont complètement coupé la région orientale, très enclavée, du reste du pays et de l'extérieur. Les vols internationaux ont été arrêtés. Il n'y a pas eu de vols entre Ndjamena et le reste du pays depuis une semaine.

Les opérations d'Oxfam sont axées sur la distribution d'eau, l'assainissement, la protection et la promotion de l'hygiène à plus de 110.000 personnes. Il y a presque un demi-million de personnes déplacées dans l'Est du Tchad. La majorité d'entre eux sont des réfugies du conflit du Darfour.

Oxfam a évacué son staff international de la capitale, mais maintient du personnel essentiel dans l'Est pour continuer ses opérations. Ce personnel qui continue de sauver des vies en fournissant de l'eau, travaille 24/24h.

Contacts

Pour de plus amples informations, contacter :

Ismaila Dieng: Oxfam GB, Senegal au +221 77 639 41 78,
idieng@oxfam.org.uk

Ian Bray: Oxfam GB, Royaume Uni, au +44 (0)7721 461339,
ibray@oxfam.org.uk

Irina Fuhrmann: Oxfam Intermon, Espagne, au + 34 91204 67 20 or + 34 615
359 401
ifuhrmann@intermonoxfam.org

En savoir plus sur :