Les chèques qui rebondissent minent la crédibilité du G8

À la veille du sommet du G8 au Canada, Oxfam International avertit le G8 que les promesses d'aide dues en 2010 n'ont pas été remplies : il manque 20 milliards de dollars, soit le double de l'écart admis par les leaders du monde. Oxfam presse les dirigeants du G8 de tenir leurs promesses faites aux personnes pauvres et d'investir dans le futur.

Il y a cinq ans, les dirigeants réunis au sommet du G8 de Gleneagles, en Écosse, ont répondu aux pressions grandissantes du public pour lutter contre la pauvreté : ils se sont engagés à augmenter l'aide internationale de 50 milliards de dollar d'ici 2010, dont 25 millions iraient à l'Afrique. Cinq ans plus tard, il leur manque 20 milliards de dollars.

« Lorsque vous signez un chèque qui rebondit, vous devez l'honorer d'une façon ou d'une autre, a dit Mark Fried, porte-parole d'Oxfam au sommet du G8. Nous pressons le G8 d'annoncer un plan d'urgence pour débourser les 20 milliards manquants d'ici 2012. »

Oxfam dénonce aussi la tentative du G8 de minimiser leur bris de contrat dans leur propre rapport de responsabilité en utilisant des dollars de 2009 au lieu des dollars de 2004 dans leurs calculs et en se basant sur une croissance à la baisse pour en venir à annoncer un manque à gagner de seulement 10 milliards de dollars.

« Derrière chaque dollar qu'ils ne déboursent pas se trouve un enfant qui n'a pas accès à l'école, un patient sans médicament, une femme qui meure en accouchant faute de soin, affirme Mark Fried. Les promesses non tenues ne fournissent pas de repas nutritifs et n'achètent pas de matériel scolaire ou de médicaments qui sauvent des vies. »

L'aide additionnelle qui a été livrée, une augmentation de 28 milliards de dollars selon l'OCDE, a sauvé des vies et a rendu possible des succès à couper le souffle dans les pays en développement.

« C'est à la mode de questionner l'efficacité de l'aide à améliorer la vie des personnes démunies, mais ceci ne pourraient être plus éloigné de la vérité, a mentionné Bill Nighy, acteur et ambassadeur d'Oxfam International. Toutes les heures dans le monde, 40 femmes et filles meurent de leur grossesse ou de leur accouchement : pas parce qu'elles sont incapables, paresseuses ou stupides, mais parce que l'hôpital le plus près se trouve souvent à 160 km ou qu'elles ne peuvent payer leur traitement. Le G8 a la responsabilité d'être à la hauteur de ses promesses et d'aider ces futures mères, ainsi que l'enfant sur sept en Afrique sub-saharienne qui meurt avant son cinquième anniversaire. »

Oxfam demande au G8 de voir plus loin que ses propre difficulté économique et de déterminer comment il remplira ses promesses faites en 2005 aux pays pauvres. Un plan d'urgence pour livrer la totalité des 50 milliards de dollars d'ici 2012, avec un échéancier des augmentations pour atteindre le 0,7 % du revenu national brut d'ici 2015 est dû. Maintenant. Oxfam insiste aussi pour que ces engagements d'aide soient de l'argent neuf, pas de l'argent provenant du budget d'aide, obligeant les pauvres à choisir entre de la nourriture sur la table ou des soins de santé. Oxfam demande aussi au G8 de respecter l'engagement pris l'an dernier de fournir 22 milliards de dollars en aide, en argent neuf. L'agence met en garde qu'actuellement 6 milliards de dollars tout au plus sont additionnels.

« Les pays riches ont rescapé leurs banques mais personnes ne sauve les populations les plus démunies, dit Mark Fried. Les 20 milliards de dollars dus aux femmes et hommes pauvres ne représentent que 0,07% du revenu national brut des pays du G8, mais c'est suffisant pour envoyer tous les enfants à l'école ou pour empêcher que des millions d'enfants meurent de la malaria. »

En savoir plus

Les derniers blogs, vidéos, photos et tweets de la campagne G8/G20 d'Oxfam

Nos demandes pour le sommet G8/G20 au Canada

Notes aux rédactions

Contact

  • Justine Lesage +1 514 513 0013 ou +1 647 381 8634 LesageJ@oxfam.qc.ca
  • Laura Rusu +1 202 459 3739 ou +1 647 381 9280 LRusu@oxfamamerica.org
  • Jon Slater +44 7876 476403 ou +1 647 381 9358 JSlater@oxfam.org.uk
  • Karen Palmer +1 613 240 3047 ou +1 647 381 9247 KarenP@oxfam.ca