Crise alimentaire en Afrique de l'Est - Updates

12 Août 2011
Dadaab, au Kenya, abrite le plus grand ensemble de camps de réfugiés, accueillant plus de 400 000 personnes. Les programmes "argent-contre-travail" d'Oxfam proposent aux réfugiés de gagner un revenu et de retrouver ainsi leur dignité en subvenant aux besoins essentiels de leur famille.
Abdullah Ahmed Ali, 59 ans, construit des sanitaires à Dadaab. Photo : Oxfam
2 Août 2011
Selon l’organisation internationale Oxfam, les gouvernements et les donateurs doivent agir de toute urgence pour répondre à la crise.
25 juillet 2011
Des artistes, militant-e-s et entrepreneur-e-s ont signé une lettre commune appelant les responsables politiques mondiaux, réunis à Rome aujourd'hui, à intensifier, de toute urgence, leur réaction face à la famine qui frappe plusieurs régions de la Corne de l'Afrique.
Ikai Nayapar & ses parents regardent vers l'avenir, Turkana, Kenya. Rankin/Oxfam
21 juillet 2011
Oxfam, avec l'aide des villageois, réalise un forage dans la communauté éloignée de Hindeysa, en Ethiopie. Une fois la touche finale mise, les habitants disposeront d'une source pérenne et abondante d'eau.
Hindeysa, Ethiopie. Photo : Sophie McGrath/Oxfam
20 juillet 2011
Alors que les efforts mis en oeuvre pour juguler la catastrophe en Afrique de l'Est patinent, nombre de gouvernements de pays riches se rendent coupables de négligence volontaire : à l'heure actuelle, 800 millions de dollars manquent à l'appel.
8 juillet 2011
Tandis que la communauté internationale est intervenue pour venir en aide aux victimes des méga-urgences telles que le tremblement de terre en Haïti, les crises humanitaires à évolution lente telles que l'aggravation de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique n'ont pas reçu la même attention.
21 Avril 2011
Depuis début 2009, un programme soutenu par Oxfam a traité plus de 136 000 enfants souffrant de malnutrition et leurs mères. Mohamed, malade et extrêmement affaibli, a pu retrouver son énergie et son sourire, comme de nombreux autres enfants.
Mohamed et sa maman, Fadumo. Photo: Oxfam