Burkina Faso

Le Burkina Faso compte environ 14 millions d’habitants et est confronté à d’importants défis en matière de lutte contre la pauvreté et les injustices. Près de 30 % de la population vit avec moins d'un dollar par jour.

La découverte d’importantes réserves de minerais permettra au Burkina Faso de faire des avancées significatives dans le domaine de la lutte contre la pauvreté. Ainsi, les politiques du gouvernement du Burkina Faso devront accorder la priorité au développement de la population vivant en milieu rural, celle-ci représentant 80% du total de la population du pays. Une telle mesure contribuera à améliorer et à protéger ses moyens de subsistance en lui garantissant un accès aux services sociaux de base, tels que la santé ou l’éducation.

Oxfam au Burkina Faso

Présent depuis les années 1970 au Burkina Faso, Oxfam travaille en collaboration avec la société civile en vue d’atteindre les objectifs suivants :

  • Augmenter les revenus des agriculteurs, grâce à l’amélioration de la production, la transformation et la commercialisation de céréales, dont le riz, des fruits et du coton.
  • Accroître la capacité des populations afin d’éviter des chocs climatiques et/ou de faire face à leurs conséquences éventuelles sur leurs moyens de subsistance.
  • Renforcer les capacités d'influence de la société civile afin que le gouvernement garantisse l’accès aux services sociaux de base.
  • Contribuer à la structuration et au renforcement de la société civile, en particulier en milieu rural, en augmentant ses capacités afin qu’elle ait une influence sur les politiques de développement, le Burkina Faso étant un pays clef dans la campagne mondiale d'Oxfam CULTIVONS.
  • Soutenir l’amélioration des conditions de vie et du statut des femmes et des jeunes.
  • Apporter de l’aide en matière de sécurité alimentaire et/ou d’eau et assainissement lors de crises humanitaires.
  • Accroître les capacités de la population en vue d’exiger du gouvernement du Burkina Faso une transparence plus étendue en matière d’obtention et d’utilisation des ressources dérivées des industries extractives.

Partagez cette page :